SÉ­RIE B DES NAVETS DANS LE PI­PE­LINE

Le Temps - - Culture - AN­TOINE DUPLAN, CANNES @du­plan­toine

Un doux vi­sage blond se tourne vers la rive; sous la sur­face rou­geoie un sque­lette aux griffes acé­rées de har­pie. Cette image ef­frayante oc­cupe une pleine page du Hol­ly­wood Re­por­ter. C'est l'af­fiche de La si­rène – Lac des morts, de Svya­to­slav Pod­gaevs­ky. De­bout hi­lare, sur un pin­ceau géant au­quel s'agrippent une foul­ti­tude de pe­tites créa­tures ma­lé­fiques, Ja­ckie Chan pré­sente Le che­va­lier des ombres, soit une co­mé­die fan­tas­tique «entre le yin et le yang»… Les re­vues pro­fes­sion­nelles abondent en ré­clames bi­gar­rées pour des films qui fleurent bon la sé­rie B. Il y en a pour tous les goûts. De l'hor­reur à foi­son, à l'image de Dis­car­nate qui ex­hibe un spectre ter­rible comme la selve obs­cure, du space op (Star Rai­ders), de l'ac­tion (T-34, van­té comme «Fast & Fu­rious avec des tanks»), de la fan­ta­sy au­tour d'un fa­meux ma­la­bar bi­blique (Samson), de l'ani­ma­tion en pa­gaille… En vente ou en dé­ve­lop­pe­ment, ces pro­duits réa­li­sés et in­ter­pré­tés par des in­con­nus, des se­conds cou­teaux et des tâ­che­rons sont es­tam­pillés made in Ame­ri­ca, mais aus­si de plus en plus made in Rus­sia et made in Chi­na. Tous n'ar­ri­ve­ront pas sur nos écrans, tous ne ver­ront pas même le jour. Qu'ils aient exis­té à l'état vir­tuel, qu'ils aient été l'en­jeu de trac­ta­tions com­mer­ciales suf­fit à notre bon­heur car ce­la dé­montre la puis­sance illi­mi­tée de l'ima­gi­na­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.