Des ré­formes sur tous les fronts

Conso­li­da­tion des rôles de l’in­ves­tis­se­ment et de l’ex­por­ta­tion pour at­teindre les prin­ci­paux ob­jec­tifs fixés consis­tant no­tam­ment en la sau­ve­garde des équi­libres gé­né­raux.

La Presse (Tunisia) - - LA UNE - Ch. GHAR­BI

Conso­li­da­tion des rôles de l’in­ves­tis­se­ment et de l’ex­por­ta­tion pour at­teindre les prin­ci­paux ob­jec­tifs fixés consis­tant no­tam­ment en la sau­ve­garde des équi­libres gé­né­raux.

Le Fonds mo­né­taire in­ter­na­tio­nal (FMI) suit ré­gu­liè­re­ment les ré­formes en­ga­gées par la Tu­ni­sie pour mo­der­ni­ser les sec­teurs éco­no­mique et fi­nan­cier et ré­ta­blir les équi­libres fon­da­men­taux au ni­veau du bud­get. Par­mi les ré­formes an­non­cées et dé­mar­rées celles qui concernent le sec­teur ban­caire. Les trois banques pu­bliques, en l’oc­cur­rence la Banque na­tio­nale agri­cole, la So­cié­té tu­ni­sienne de banque et la Banque de l’ha­bi­tat ont dé­jà fait l’ob­jet d’un au­dit et d’une re­struc­tu­ra­tion pour re­dé­mar­rer leurs ac­ti­vi­tés sur des bases so­lides, en toute trans­pa­rence et avec l’ef­fi­cience exi­gée. Il s’agit aus­si de mo­der­ni­ser l’ad­mi­nis­tra­tion pu­blique en vue de la rendre plus ef­fi­cace et ré­duire un tant soit peu la masse sa­la­riale en in­vi­tant les em­ployés qui le dé­si­rent à faire va­loir leurs droits à une re­traite an­ti­ci­pée se­lon cer­taines condi­tions. L’ob­jec­tif est de don­ner un nou­veau dy­na­misme à l’ad­mi­nis­tra­tion tu­ni­sienne en s’orien­tant da­van­tage vers l’ad­mi- nis­tra­tion élec­tro­nique qui va per­mettre de ré­duire sen­si­ble­ment la pa­pe­rasse sou­vent exi­gée pour tout acte éco­no­mique.

Mieux ré­pondre aux at­tentes

Pour pou­voir at­ti­rer les in­ves­tis­se­ments di­rects étran­gers et fa­vo­ri­ser l’in­ves­tis­se­ment lo­cal, il est de­ve­nu né­ces­saire de sim­pli­fier da­van­tage les pro­cé­dures ad­mi­nis­tra­tives en di­mi­nuant le temps d’at­tente. D’où l’im­por­tance de l’e-ad­mi­nis­tra­tion en cours de pré­pa­ra­tion dans le cadre du pro­jet «Tu­ni­sie di­gi­tale» dans le­quel plu­sieurs dé­par­te­ments sont im­pli­qués. Pour dé­battre des dif­fé­rentes ré­formes, le mi­nistre du Dé­ve­lop­pe­ment de l’In­ves­tis­se­ment et de la Co­opé­ra­tion In­ter­na­tio­nale, M. Zied Ladha­ri, a re­çu, ré­cem­ment, une mis­sion du Fonds Mo­né­taire In­ter­na­tio­nal (FMI), qui ef­fec­tuait une vi­site de tra­vail en Tu­ni­sie. Le mi­nistre et le re­pré­sen­tant de la FMI ont évo­qué les ré­formes que le gou­ver­ne­ment tu­ni­sien a en­ta­mées afin de confé­rer une nou­velle dy­na­mique à l’éco­no­mie à tra­vers, no­tam­ment, la conso­li­da­tion des rôles de l’in­ves­tis­se­ment et de l’ex­por­ta­tion, et ce, pour at­teindre les prin­ci­paux ob­jec­tifs fixés qui consistent no­tam­ment la sau­ve­garde des équi­libres gé­né- raux, l’amé­lio­ra­tion du rythme de crois­sance et la créa­tion d’em­plois dans toutes les ré­gions. Après s’être fé­li­ci­té de la com­pré­hen­sion du FMI quant au contexte éco­no­mique dif­fi­cile que la Tu­ni­sie tra­verse, le mi­nistre a re­le­vé l’im­por­tance du rôle du FMI dans l’ac­com­pa­gne­ment de notre pays en cette étape, pour as­su­rer la réus­site de son ex­pé­rience dé­mo­cra­tique nais­sante. A no­ter que la marge de ma­noeuvre de la Tu­ni­sie sur le mar­ché fi­nan­cier in­ter­na­tio­nal est de­ve­nue bien ré­duite, compte te­nu de sa si­tua­tion éco­no­mique. Les cré­dits sont de­ve­nus coû­teux à cause du taux d’in­té­rêt éle­vé. D’où l’im­por­tance du sou­tien fi­nan­cier de ce bailleurs de fonds tra­di­tion­nel qui a des re­la­tions pri­vi­lé­giées avec notre pays de­puis long­temps. Le mi­nistre a in­di­qué, en outre, que le gou­ver­ne­ment compte sur l’in­ves­tis­se­ment en tant que pi­lier fon­da­men­tal pour la créa­tion de ri­chesses et de nou­veaux postes d’em­ploi ré­ité­rant, à ce pro­pos, la né­ces­si­té de ren­for­cer le par­te­na­riat pu­blic-pri­vé (PPP) en tant que mé­ca­nisme d’ac­ti­va­tion du rythme de réa­li­sa­tion des pro­jets prio­ri­taires.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.