L’Isie re­lève des in­frac­tions

La Presse (Tunisia) - - LA UNE -

L’Ins­tance ré­gio­nale in­dé­pen­dante pour les élec­tions à Sfax 2 a re­le­vé, du­rant les deux pre­miers jours de la cam­pagne élec­to­rale et la pé­riode qui l’a pré­cé­dée, nombre d’in­frac­tions por­tant, es­sen­tiel­le­ment, sur l’af­fi­chage des ma­ni­festes élec­to­raux sans va­li­da­tion et le fi­nan­ce­ment des cam­pagnes de cer­taines listes, a dé­cla­ré à l’agence TAP le pré­sident de l’Irie, Anis Tri­ki. S’agis­sant de l’af­fi­chage des ma­ni­festes sans vi­sa de l’Irie, Tri­ki a fait sa­voir que des pro­cès­ver­baux d’in­frac­tion ont été ré­di­gés à cet ef­fet et que des pro­cès-ver­baux d’aver­tis­se­ment ont été dres­sés à l’en­contre des pré­si­dents des listes contre­ve­nantes. Tri­ki a, par ailleurs, sou­li­gné que l’Irie a re­je­té des de­mandes de va­li­da­tion de listes par­ti­sanes ayant joint les pho­tos de leurs pré­si­dents de par­tis à celles des can­di­dats, ce qui est de na­ture à in­duire les élec­teurs en er­reur.

L’Ins­tance ré­gio­nale in­dé­pen­dante pour les élec­tions à Sfax 2 a re­le­vé, du­rant les deux pre­miers jours de la cam­pagne élec­to­rale et la pé­riode qui l’a pré­cé­dée, nombre d’in­frac­tions por­tant, es­sen­tiel­le­ment, sur l’af­fi­chage des ma­ni­festes élec­to­raux sans va­li­da­tion et le fi­nan­ce­ment des cam­pagnes de cer­taines listes, a dé­cla­ré à l’agence TAP le pré­sident de l’Irie, Anis Tri­ki. S’agis­sant de l’af­fi­chage des ma­ni­festes sans vi­sa de l’Irie, Tri­ki a fait sa­voir que des pro­cès ver­baux d’in­frac­tion ont été ré­di­gés à cet ef­fet et que des pro­cès-ver­baux d’aver­tis­se­ment ont été dres­sés à l’en­contre des pré­si­dents des listes contre­ve­nantes. Tri­ki a, par ailleurs, sou­li­gné que l’Irie a re­je­té des de­mandes de va­li­da­tion de listes par­ti­sanes ayant joint les pho­tos de leurs pré­si­dents de par­tis à celles des can­di­dats, ce qui est de na­ture à in­duire les élec­teurs en er­reur. Il a aus­si in­di­qué qu’une liste in­dé­pen­dante à Grem­da avait pla­car­dé plu­sieurs af­fiches au lieu d’une seule dans un même en­droit ré­ser­vé à l’af­fi­chage, ce qui re­lève, se­lon lui, de la pu­bli­ci­té po­li­tique. Concer­nant les in­frac­tions fi­nan­cières, le pré­sident de l’Irie de Sfax 2 a af­fir­mé qu’elles sont liées es­sen­tiel­le­ment à la non-pré­sen­ta­tion, par cer­taines listes par­ti­ci­pantes, de leurs états fi­nan­ciers au­près de l’Irie ou la four­ni­ture tar­dive des états fi­nan­ciers après dé­pas­se­ment des dé­lais (12 avril). L’ins­tance a éga­le­ment re­le­vé un cas de «dé­penses ex­ces­sives», le­quel a été si­gna­lé à la Cour des comptes. Rap­pe­lons que la cir­cons­crip­tion élec­to­rale Sfax 2 compte 63 listes can­di­dates dont 34 listes par­ti­sanes, 5 listes de coa­li­tion et 24 listes in­dé­pen­dantes. Par ailleurs, les contrô­leurs de la cam­pagne re­le­vant de l’Ins­tance ré­gio­nale in­dé­pen­dante pour les élec­tions (Irie) à Ben Arous ont re­le­vé plu­sieurs in­frac­tions au cours des deux pre­miers jours de la cam­pagne qui a dé­mar­ré sa­me­di. Ces in­frac­tions concernent, no­tam­ment, la non-dé­cla­ra­tion préa­lable des ac­ti­vi­tés au ni­veau de trois listes élec­to­rales, confor­mé­ment à la loi y af­fé­rente (loi or­ga­nique n° 2014-16 du 26 mai 2014), fait sa­voir à l’agence TAP Ra­chid Ga­ri, membre de l’Irie à Ben Arous. D’autres types d’in­frac­tion ont été re­le­vés concer­nant l’af­fi­chage, dont le non-res­pect des em­pla­ce­ments ré­ser­vés à cet ef­fet et des di­men­sions dé­fi­nies (ma­nuel des règles et pro­cé­dures de la cam­pagne élec­to­rale de l’Isie). Les contrô­leurs ont, éga­le­ment, consta­té des cas d’ar­ra­chage et de dé­gra­da­tion d’af­fiches par des in­con­nus. Pour sa part, l’Atide (As­so­cia­tion tu­ni­sienne pour l’in­té­gri­té et la dé­mo­cra­tie des élec­tions) a si­gna­lé aux au­to­ri­tés lo­cales la des­truc­tion de pan­neaux d’af­fi­chage à El Mour­zouk.

De son cô­té, la liste de l’Union ci­vile à la mu­ni­ci­pa­li­té de Tunis a ex­pri­mé le re­fus d’uti­li­ser des es­paces ré­ser­vés à des pein­tures ar­tis­tiques mu­rales pour col­ler les af­fiches élec­to­rales. Elle a ap­pe­lé, dans un com­mu­ni­qué, les ins­tances ré­gio­nales des élec­tions à changer l’en­droit des­ti­né aux af­fiches des listes can­di­dates aux élec­tions mu­ni­ci­pales «pou­vant nuire à l’art et à la cul­ture». L’Union a, aus­si, ap­pe­lé les listes can­di­dates à la mu­ni­ci­pa­li­té de Za­ghouan à ne pas af­fi­cher les listes élec­to­rales sur le ta­bleau du peintre Am­mar Bou­kil ac­cro­ché à l’es­pace Fou­noun à Za­ghouan. «L’art de la rue contri­bue consi­dé­ra­ble­ment à l’es­thé­tique des villes. Il mé­rite d’être res­pec­té et mis en va­leur», sou­ligne l’Union. La créa­tion de l’Union ci­vile a été an­non­cée à la mi-jan­vier. Elle est com­po­sée de 11 par­tis po­li­tiques ayant conve­nu de par­ti­ci­per aux élec­tions mu­ni­ci­pales dans des listes com­munes dans 48 cir­cons­crip­tions mu­ni­ci­pales. Les par­tis si­gna­taires de l’Union ci­vile sont Afek Tou­nès, Al-Ba­dil Et­toun­si, Ma­chrou Tou­nès, La Tu­ni­sie d’abord, Al-Joum­hou­ri, Al-Mous­ta­q­bal (l’Ave­nir), Al-Mas­sar, le Par­ti du tra­vail pa­trio­tique et dé­mo­cra­tique, La Ren­contre dé­mo­cra­tique, le Mou­ve­ment dé­mo­crate et Al-Mou­ba­da­ra.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.