La Mis­sion d’ob­ser­va­tion élec­to­rale de l’Union eu­ro­péenne en Tu­ni­sie dé­ploie au­jourd’hui un pre­mier groupe de 28 ob­ser­va­teurs

La Presse (Tunisia) - - ACTUALITÉS -

La Mis­sion d’ob­ser­va­tion élec­to­rale de l’Union eu­ro­péenne (MOE UE) en Tu­ni­sie a dé­ployé ce ma­tin un pre­mier groupe de 28 ob­ser­va­teurs de longue du­rée dans les 24 gou­ver­no­rats du pays. Les ob­ser­va­teurs de longue du­rée font le sui­vi de la cam­pagne et de la phase pré-élec­to­rale. Ils ob­servent éga­le­ment le dé­rou­le­ment du scru­tin ain­si que la com­pi­la­tion des ré­sul­tats, au ni­veau lo­cal. À l’in­vi­ta­tion de l’Ins­tance su­pé­rieure in­dé­pen­dante pour les élec­tions (Isie) et du gou­ver­ne­ment tu­ni­sien, l’Union eu­ro­péenne a dé­ployé une mis­sion d’ob­ser­va­tion élec­to­rale en Tu­ni­sie afin d’ob­ser­ver les élec­tions mu­ni­ci­pales pré­vues le 6 mai 2018. De­puis 2011, c’est la troi­sième fois que l’UE en­voie une mis­sion d’ob­ser­va­tion élec­to­rale en Tu­ni­sie, ce qui té­moigne du sou­tien conti­nu de l’UE à la tran­si­tion dé­mo­cra­tique tu­ni­sienne. La Mis­sion — di­ri­gée par le chef ob­ser­va­teur, Fa­bio Mas­si­mo Cas­tal­do, membre du Par­le­ment eu­ro­péen — est com­po­sée d’une équipe cadre de huit ex­perts en ma­tière élec­to­rale ar­ri­vée à Tunis le 6 avril, de 28 ob­ser­va­teurs de longue du­rée, dé­ployés au­jourd’hui, et de 28 ob­ser­va­teurs de courte du­rée, qui les re­join­dront dé­but mai dans les ré­gions. Pour l’ob­ser­va­tion du jour du vote, la MOE UE se­ra ren­for­cée par une dé­lé­ga­tion du Par­le­ment eu­ro­péen et par des di­plo­mates eu­ro­péens — de la dé­lé­ga­tion de l’UE et des États membres — en poste à Tunis. Le jour des élec­tions, la MOE UE com­pren­dra au to­tal une cen­taine d’ob­ser­va­teurs ve­nus des États membres de l’Union eu­ro­péenne, de Suisse, de Nor­vège et du Canada. Tous les ob­ser­va­teurs sont te­nus de res­ter im­par­tiaux et de res­pec­ter le Code de conduite des ob­ser­va­teurs de l’Union eu­ro­péenne et le Code de conduite des ob­ser­va­teurs na­tio­naux et étran­gers pour les élec­tions et le référendum, éla­bo­ré par l’Isie. Ils sont éga­le­ment te­nus de res­pec­ter les lois tu­ni­siennes. La MOE UE a pour man­dat d’ef­fec­tuer une éva­lua­tion ap­pro­fon­die, im­par­tiale et à long terme du pro­ces­sus élec­to­ral au re­gard des normes in­ter­na­tio­nales pour des élec­tions dé­mo­cra­tiques. Les ob­ser­va­teurs éva­lue­ront si le pro­ces­sus élec­to­ral est conduit confor­mé­ment au cadre ju­ri­dique tu­ni­sien et dans quelle me­sure la lé­gis­la­tion na­tio­nale per­met le res­pect des obli­ga­tions ré­gio­nales et in­ter­na­tio­nales de la Tu­ni­sie. Deux jours après le scru­tin, la MOE UE pré­sen­te­ra pu­bli­que­ment dans une confé­rence de presse ses pre­mières ob­ser­va­tions et conclu­sions sur le pro­ces­sus. Le rap­port fi­nal de la MOE UE se­ra pré­sen­té aux au­to­ri­tés et au pu­blic quelques se­maines après la pro­cla­ma­tion des ré­sul­tats dé­fi­ni­tifs. Ce rap­port com­pren­dra une éva­lua­tion plus ap­pro­fon­die du pro­ces­sus élec­to­ral, ain­si que des re­com­man­da­tions pour les scru­tins à ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.