Raid sur un ré­duit de Daech

54 morts, dont 28 ci­vils, se­lon l’Osdh

La Presse (Tunisia) - - INTERNATIONAL -

AFP — Une cin­quan­taine de per­sonnes, dont 28 ci­vils et des ji­ha­distes, ont été tuées dans l’est sy­rien dans un raid aérien vi­sant un ré­duit du groupe ji­ha­diste État is­la­mique (EI), dit Daech, a an­non­cé hier l’Ob­ser­va­toire sy­rien des droits de l’Homme (Osdh). La frappe a tou­ché avant-hier soir «un ras­sem­ble­ment de ci­vils» près de la lo­ca­li­té de Sous­sa, dans le sud-est de la pro­vince de Deir Ezzor, tout près de la fron­tière avec l’Irak, a in­di­qué l’Osdh. Elle a tué 28 ci­vils, pour la plu­part des Ira­kiens, ain­si que 26 ji­ha­distes, Sy­riens et Ira­kiens, se­lon cette même source. L’Ob­ser­va­toire n’était pas en me­sure de dire si le raid avait été me­né par l’avia­tion ira­kienne ou la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale an­ti-EI. Con­tac­tée par l’AFP, la coa­li­tion a in­di­qué dans un e-mail qu’el­le­même «ou ses forces par­te­naires pour­raient avoir me­né des frappes dans les en­vi­rons de Sous­sa (...)», pro­met­tant une «éva­lua­tion plus ap­pro­fon­die des al­lé­ga­tions» sur les pertes ci­viles. L’agence of­fi­cielle sy­rienne Sa­na a aus­si rap­por­té la frappe, évo­quant la mort d’une tren­taine de ci­vils et ac­cu­sant di­rec­te­ment la coa­li­tion. Les forces sy­riennes com­battent éga­le­ment l’EI dans la pro­vince de Deir Ezzor mais pas dans le sec­teur où a eu lieu le raid. L’EI conserve en­core quelques pe­tites poches de ter­ri­toire dans l’est sy­rien, après l’atro­phie pro­gres­sive du «ca­li­fat» que le groupe ji­ha­diste ul­tra-ra­di­cal avait au­to­pro­cla­mé en 2014 sur des pans en­tiers de la Sy­rie et de l’Irak. Sous­sa se si­tue dans une de ces poches, entre le fleuve Eu­phrate et la fron­tière ira­kienne. Le mi­nis­tère des Af­faires étran­gères de Da­mas a dé­non­cé le raid, ac­cu­sant la coa­li­tion «de ne réus­sir qu’à tuer des Sy­riens in­no­cents, et dé­truire les in­fra­struc­tures sy­riennes le long de l’Eu­phrate», se­lon un com­mu­ni­qué dif­fu­sé par Sa­na. La coa­li­tion in­ter­na­tio­nale in­ter­vient en Sy­rie en sou­tien aux Forces dé­mo­cra­tiques sy­riennes (FDS), une coa­li­tion de com­bat­tants kurdes et arabes qui lutte au sol contre l’EI. Les FDS mènent de­puis plu­sieurs mois une of­fen­sive pour mettre fin à la pré­sence de l’EI dans l’est de la Sy­rie. Dans cette ré­gion, les ji­ha­distes pour­ront être dé­faits mi­li­tai­re­ment d’ici à «quelques se­maines», a es­ti­mé avant-hier le gé­né­ral Fré­dé­ric Pa­ri­sot, qui re­pré­sente la France au­près du com­man­de­ment de la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale. «Il reste en­core deux poches et d’ici quelques se­maines, je pense qu’on peut dire as­sez se­rei­ne­ment que Daech (acro­nyme arabe de l’EI) ne contrô­le­ra plus au­cun ter­ri­toire dans notre zone d’opé­ra­tions», a-t-il dé­cla­ré de­puis Bag­dad. L’or­ga­ni­sa­tion ul­tra-ra­di­cale ne contrôle plus que 3% du ter­ri­toire sy­rien, se­lon l’Osdh. En Irak, les au­to­ri­tés ont pro­cla­mé fin 2017 la «vic­toire» face aux ji­ha­distes. Ces der­niers mois, l’avia­tion ira­kienne a me­né des raids contre des po­si­tions ji­ha­distes proches de sa fron­tière dans l’est sy­rien.

Des­truc­tions à Deir Ezzor lors des opé­ra­tions des forces gou­ver­ne­men­tales sy­riennes contre les ji­ha­distes du Groupe Etat is­la­mique, le 5 no­vembre 2017

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.