6 clés pour sau­ver l’en­tre­pre­neu­riat

Le Manager - - Summaire - Par LOTFI SAIBI

Nom­breux sont les jeunes qui ont per­du au­jourd’hui l’es­poir d’un ave­nir meilleur étant don­né que l’éco­no­mie est en panne et n’est donc pas en me­sure de créer des em­plois. La Tu­ni­sie a per­du de sa com­pé­ti­ti­vi­té à cause d’ar­chaïques mo­dèles d’en­tre­prises, de la perte de grands mar­chés sans ci­ter des dé­ci­sions stra­té­giques dis­cu­tables prises tout au long de ces six der­nières an­nées. Vrai­sem­bla­ble­ment, la so­lu­tion pour la sta­bi­li­té so­ciale et la crois­sance éco­no­mique ré­si­de­rait dans la créa­tion d’un éco­sys­tème en­tre­pre­neu­rial du­rable. L’éclo­sion d’un en­vi­ron­ne­ment adap­té à une crois­sance du­rable à long terme né­ces­site plus que l’émer­gence de quelques jeunes en­tre­pre­neurs ta­len­tueux ou d’un jar­gon en­tre­pre­neu­rial gal­vau­dé sans une vraie com­pré­hen­sion. Des re­cettes de crois­sance éco­no­mique mi­jo­tées dans les pays oc­ci­den­taux et mal adap­tées à notre contexte tu­ni­sien sin­gu­lier ain­si que des « co­pier - col­ler » cou­ram­ment uti­li­sés ne mar­che­ront pas dans ce cas. Le diag­nos­tic du cli­mat en­tre­pre­neu­rial per­met de consta­ter l’in­adé­qua­tion des stra­té­gies mises en place sans grande com­pré­hen­sion du concept de PME en tant que pro­pul­seur. Il semble que nous n’avons pas tout à fait sai­si l’idée de co­opé­ra­tion, de du­ra­bi­li­té (sta­bi­li­té, pé­ren­ni­té) et d’in­no­va­tion. La créa­tion de 50 in­cu­ba­teurs qui ac­com­pagnent les jeunes dans la ré­flexion et le lan­ce­ment de leur start-up est louable. Ce­pen­dant, plu­tôt que de gas­piller du temps et de l’ar­gent à ins­tal­ler des in­cu­ba­teurs ras­sem­blant les jeunes es­prits pour ob­te­nir des res­sources et leur don­ner de faux es­poirs, il fau­drait plu­tôt un ré­seau bien or­ches­tré re­grou­pant tous les ac­teurs de l’en­tre­pre­neu­riat pour créer un éco­sys­tème de crois­sance. 90% des jeunes start-up ne sur­vivent pas au-de­là de leur deuxième an­ni­ver­saire et bon nombre de celles qui sur­vivent crée­ront de l’em­ploi pour une ou deux per­sonnes. De bonnes rai­sons ex­pliquent ce constat. Un éco­sys­tème en­tre­pre­neu­rial créa­teur de po­ten­tiel re­quiert une syn­chro­ni­sa­tion de six élé­ments qui doivent in­ter­agir de ma­nière sym­pho­nique. Un maillon manque et c’est tout le sys­tème qui éclate. Il s’agit de la Po­li­tique, de la Fi­nance, de la Culture, du Sup­port, du Ca­pi­tal Hu­main et des Mar­chés. Au­jourd’hui, même s’ils ré­pondent tous pré­sents en Tu­ni­sie, ils le sont à des ni­veaux dif­fé­rents. Cer­tains existent à des ni­veaux très pri­mi­tifs fai­sant perdre l’es­poir à cer­tains en­tre­pre­neurs. En exa­mi­nant in­di­vi­duel­le­ment ces six do­maines, nous réa­li­sons que le che­min de la crois­sance du­rable est en­core long. Nous nous pro­po­sons d’at­tri­buer des scores de 0 à 5 à chaque do­maine ; 0 pour in­exis­tant et 5 pour un idéal.

C’est, en ef­fet, un pro­ces­sus la­bo­rieux, par­ti­ci­pa­tif qui se veut par­tie in­té­grante d’une vi­sion glo­bale dé­fi­nie et dé­bat­tue qui ne peut pas être en­vi­sa­gé dans le court terme. Mi­ser sur un chan­ge­ment du­rable né­ces­site d’in­ver­ser le cycle du pro­ces­sus de construc­tion en com­men­çant par l’éco­sys­tème plu­tôt que par les in­cu­ba­teurs.

PRESIDENT AND DI­REC­TOR AT 21ST CENTURY SER­VICES & 4D-LEA­DER­SHIP HOUSE

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.