Se­cret de Lea­der

Le Manager - - MANAGEMENT CARRIÈRE - FARES BEN SOUILAH FORMATEUR ET CONFÉRENCIER IN­TER­NA­TIO­NAL WWW.FARESBENSOUILAH.COM

Les lea­ders savent quand prendre congé ! A vrai dire, je ne parle pas des va­cances mais plu­tôt du po­si­tion­ne­ment du lea­der. Beau­coup de per­sonnes à la tête des or­ga­ni­sa­tions ne veulent ja­mais lâ­cher le pou­voir. Cet es­prit de do­mi­na­tion est un réel be­soin chez cer­tains lea­ders mais le fait de s’y ac­cro­cher pour­rait créer beau­coup de dé­gâts. Pre­nons l’his­toire des fla­mants roses qui voyagent d’un pays à un autre. L’oi­seau mi­gra­teur a l’ha­bi­tude de voya­ger en groupes pen­dant la tra­ver­sée, il exerce une sorte de lea­der­ship. Plu­tôt du co-lea­der­ship puisque na­tu­rel­le­ment le fla­mant lea­der est conscient que faire tout le voyage en pos­ture de lea­der est très dan­ge­reux pour sa san­té. Donc, il a ap­pris à cé­der sa place pour ré­cu­pé­rer ses forces. Ce phé­no­mène de « lâ­cher prise » de­vrait être trans­mis à l’hu­main. Toi, lea­der sois conscient de tes forces et de tes li­mites. Maî­tri­ser tout n’est don­né qu’aux su­per hé­ros qui n’existent que dans un monde fan­tas­tique. Dans un livre du psy­cho­logue De­nis Dou­cet, in­ti­tu­lé « Le prin­cipe du pe­tit pin­gouin », il nous ap­prend qu’il faut prendre garde de né­gli­ger sa san­té et son bien-être pour plaire aux autres ou les gou­ver­ner. Le pin­gouin, qui est né pour s’amu­ser et pro­fi­ter de la vie à son rythme, se re­trouve confron­té à une si­tua­tion in­at­ten­due, suite à sa ren­contre avec un phoque, qui le pousse à agir au dé­tri­ment de sa san­té et de sa belle vie. En­fin, le pe­tit pin­gouin se re­trouve ex­ploi­té et aban­don­né. Mo­rale de l’his­toire : la so­li­tude est le lot de ceux qui se donnent à fond pour le pou­voir. Le lea­der­ship n’a pas de rai­son d’être si l’on n’est pas bien en­tou­ré. Donc en exer­çant le ma­na­ge­ment, n’ou­bliez pas d’in­ves­tir en vous-même aus­si et ce­ci ne vien­dra que quand vous fe­rez confiance en vos col­la­bo­ra­teurs pour leur per­mettre d’évo­luer sur le plan per­son­nel et l’ac­com­plis­se­ment de soi. Cette at­ti­tude noble vous per­met­tra de ga­gner en cré­di­bi­li­té, de vous re­po­ser et aus­si de prendre un peu de re­cul par rap­port au rythme in­fer­nal que vous croyez maî­tri­ser mais qu’en réa­li­té vous êtes en train de su­bir. Les vrais lea­ders savent quand et comment s’éclip­ser pour res­pi­rer et lais­ser les autres pro­fi­ter de cet es­pace pour se réa­li­ser sur le plan per­son­nel. Ce­ci ne vien­dra ja­mais sans « lâ­cher prise ».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.