Trêve entre Turcs et Kurdes

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Sy­rie

Les forces turques qui in­ter­viennent dans le nord de la Sy­rie et les mi­lices kurdes sur place ont ac­cep­té d’ar­rê­ter les hos­ti­li­tés, se­lon le porte-pa­role du Cent­com, le com­man­de­ment mi­li­taire amé­ri­cain au Moyen-orient. «Ces der­nières heures, nous avons re­çu l’as­su­rance que toutes les par­ties im­pli­quées vont ar­rê­ter de se ti­rer des­sus et se concen­trer sur la me­nace du groupe Etat is­la­mique», a in­di­qué hier à L’AFP le co­lo­nel John Tho­mas. De­puis le lan­ce­ment la se­maine der­nière d’une opé­ra­tion mi­li­taire turque dans le nord de la Sy­rie, les Etatsu­nis cherchent à évi­ter un em­bra­se­ment des com­bats entre les forces turques et les mi­lices kurdes sy­riennes, deux de leurs al­liés cru­ciaux dans le com­bat contre le groupe Etat is­la­mique (EI). Le pré­sident amé­ri­cain Ba­rack Oba­ma doit ren­con­trer di­manche son ho­mo­logue turc Re­cep Tayyip Er­do­gan pour évo­quer la si­tua­tion en Sy­rie, en marge d’un som­met du G20 en Chine.

«Les Turcs et les Forces dé­mo­cra­tiques sy­riennes (coa­li­tion ara­bo-kurde do­mi­née par les mi­lices kurdes) ont ou­vert des ca­naux de dis­cus­sion avec nous et entre eux dans le but de li­mi­ter les hos­ti­li­tés», a dé­cla­ré le co­lo­nel Tho­mas. «C’est un ac­cord de prin­cipe pour au moins les deux pro­chains jours et nous es­pé­rons qu’il va se conso­li­der» par la suite, a-t-il af­fir­mé. La Tur­quie a lan­cé mer­cre­di dans le nord de la Sy­rie l’opé­ra­tion «Bou­clier de l’eu­phrate», vi­sant à la fois les com­bat­tants kurdes et les ji­ha­distes de L’EI. Les mi­lices kurdes en Sy­rie An­ka­ra af­firme que cette opé­ra­tion sans pré­cé­dent vise à dé­bar­ras­ser la fron­tière à la fois du groupe ji­ha­diste et des mi­lices kurdes YPG (Uni­tés de pro­tec­tion du peuple kurde), qu’elle consi­dère comme une or­ga­ni­sa­tion «ter­ro­riste».

Mais de­puis mer­cre­di, date de la re­prise fa­cile à L’EI de la lo­ca­li­té sy­rienne de Ja­ra­blos par des re­belles sy­riens sou­te­nus par An­ka­ra, les ef­forts de la Tur­quie se sont ma­jo­ri­tai­re­ment por­tés sur les YPG. La Tur­quie, en conflit avec les Kurdes sur son propre ter­ri­toire, veut évi­ter que les Kurdes sy­riens ne forment une fron­tière conti­nue le long de sa fron­tière avec la Sy­rie.

Mais les Kurdes sy­riens sont par ailleurs les al­liés les plus ef­fi­caces des Etats-unis et de la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale contre le groupe Etat is­la­mique.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.