La prio­ri­té des prio­ri­tés

Ne­faâ Naï­fer, pré­sident du con­seil éco­no­mique au Temps : « La con­fé­rence in­ter­na­tio­nale sur l’in­ves­tis­se­ment, une op­por­tu­ni­té pour faire re­mon­ter la pente de l’in­ves­tis­se­ment qui est vrai­ment à plat »

Le Temps (Tunisia) - - Économie & Finances - Khou­loud AMRAOUI

Pen­dant six ans, la Tu­ni­sie a par­cou­ru un long che­min : huit gou­ver­ne­ments suc­ces­sifs. Ce chan­ge­ment a re­tar­dé l’adop­tion de plu­sieurs lois à ca­rac­tère éco­no­mique. Plu­sieurs dos­siers sont en at­tente et gan­grènent en­core dans les ca­siers de L’ARP dont l’adop­tion du nou­veau code d’in­ves­tis­se­ment qui se veut l’une des prio­ri­tés du gou­ver­ne­ment Cha­hed. Presque un mois et de­mi nous sé­pare du ren­dez-vous in­ter­na­tio­nal pré­vu les 28 et 29 no­vembre 2016 : la con­fé­rence in­ter­na­tio­nale sur l’in­ves­tis­se­ment. Lors de son dis­cours d’in­ves­ti­ture, le nou­veau Chef du Gou­ver­ne­ment a at­ti­ré l’at­ten­tion sur l’im­por­tance d’ac­cé­lé­rer la pro­mul­ga­tion du code d’in­ves­tis­se­ment avant l’or­ga­ni­sa­tion de la­dite con­fé­rence. Est-ce que cette pé­riode pour­rait être suf­fi­sante pour que l’as­sem­blée des re­pré­sen­tants du peuple (ARP) fi­na­lise l’adop­tion de cette loi tou­jours contes­tée ? Suite aux plu­sieurs cri­tiques et plu­sieurs failles re­mar­quées par cer­tains éco­no­mistes, pro­fes­sion­nels et ac­teurs de la so­cié­té ci­vile à l’égard de ce pro­jet de loi, l’adop­tion du code d’in­ves­tis­se­ment a été ren­voyé aux ca­lendes grecques. A ce titre, Ne­faâ Naï­fer, pré­sident du con­seil éco­no­mique de l’union Tu­ni­sienne, du Com­merce et de l’ar­ti­sa­nat (UTICA), nous a dé­cla­ré que plu­sieurs amen­de­ments ont été dé­jà faits sur cer­tains ar­ticles du code de l’in­ves­tis­se­ment. L’UTICA et la Com­mis­sion des fi­nances et de pla­ni­fi­ca­tion au sein de L’ARP se sont conve­nues sur une bat­te­rie de ré­formes à mettre en oeuvre pour af­fi­ner le code d’in­ves­tis­se­ment dans sa der­nière mou­ture.

Il a ajou­té que des dis­cus­sions ont été lan­cées à ce pro­pos, le chan­ge­ment ra­di­cal du code de l’in­ves­tis­se­ment dès le dé­but est im­pos­sible, alors que l’amé­lio­ra­tion de cer­tains ar­ticles est en cours. « Il est bien temps de faire pas­ser ce pro­jet loi, il faut fon­cer. Par ailleurs, plu­sieurs pro­jets de lois éco­no­miques pa­reils sont blo­qués à cause de l’in­sta­bi­li­té so­ciale et po­li­tique. On a vrai­ment be­soin de ré­gler l’af­faire de l’un des pro­jets in­ache­vés tel que le code de l’in­ves­tis­se­ment », a pré­ci­sé Ne­faâ Naï­fer. « Un mois et de­mi est lar­ge­ment suf­fi­sant pour pas­ser le pro­jet loi de­vant L’ARP. Évi­dem­ment, l’as­sem­blée doit ac­cé­lé­rer l’adop­tion des lois éco­no­miques spé­cia­le­ment, le code de l’in­ves­tis­se­ment. En cas de no­na­dop­tion du pro­jet de loi sur le code d’in­ves­tis­se­ment, il n’y au­ra pas de rai­son de te­nir la con­fé­rence in­ter­na­tio­nale sur l’in­ves­tis­se­ment », a ajou­té le pré­sident du con­seil éco­no­mique de L’UTICA. Dans le même sillage, Ne­faâ Naï­fer a dé­cla­ré que le code de l’in­ves­tis­se­ment doit être adop­té le plu­tôt pos­sible. Il est in­dis­cu­table de le ré­écrire dès le dé­but et il n’y a au­cune rai­son de re­ve­nir au point dé­part. Entre autres, l’état éco­no­mique du pays ne sup­porte plus de re­tard. Néan­moins, le nou­veau mi­nistre du Dé­ve­lop­pe­ment, de l’in­ves­tis­se­ment et de la Co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale, Fadhel Ab­del­ka­fi lance les pré­pa­ra­tifs de la con­fé­rence In­ter­na­tio­nale sur l’in­ves­tis­se­ment. Entre temps, le mi­nistre a sou­li­gné que la prio­ri­té se­ra don­née à l’adop­tion du code de l’in­ves­tis­se­ment et du plan quin­quen­nal 2016-2020. Rap­pe­lant que la con­fé­rence in­ter­na­tio­nale sur l’in­ves­tis­se­ment se tien­dra le 28 et le 29 no­vembre pro­chain, et jus­qu’à main­te­nant, au­cune pro­cé­dure d’avan­ce­ment ne s’est as­so­ciée à ce su­jet. Entre temps, Ne­faâ Naï­fer, lance un ap­pel aux re­pré­sen­tants du Peuple pour te­nir une ces­sion ex­tra­or­di­naire dé­diée à l'adop­tion de cer­tains pro­jets de loi, dont le très at­ten­du le Code de l'in­ves­tis­se­ment. Ajou­tant qu’il fau­dra réus­sir cette con­fé­rence, c’est une oc­ca­sion où ja­mais pour re­mon­ter la pente de l’in­ves­tis­se­ment qui est vrai­ment à plat.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.