La Tu­ni­sienne … ‘’dans tous ses états’’

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture - Hech­mi KHALLADI

Ex­po­si­tion col­lec­tive à Car­mel

r La femme l’égale de l’homme… en arts plas­tiques C’est dans cet hô­tel de Tu­nis que des peintres sont ve­nus ex­po­ser leurs oeuvres qui cé­lèbrent la femme en gé­né­ral et la Tu­ni­sienne en par­ti­cu­lier. En fait, la femme a tou­jours sus­ci­té chez l’ar­tiste un in­té­rêt bien par­ti­cu­lier, jus­qu’à de­ve­nir sa source d’ins­pi­ra­tion qui nour­rit sa créa­ti­vi­té ar­tis­tique, ali­men­tant ain­si son ima­gi­naire et ani­mant son geste exé­cu­teur. Cette ex­po­si­tion qui a dé­mar­ré de­puis le 13 août, à l’oc­ca­sion de la fête de la femme, se pour­sui­vra en­core quelques se­maines : le Hall, la ré­cep­tion et les murs du res­tau­rant sont dé­co­rés par les dif­fé­rents ta­bleaux, de for­mats divers et de tech­niques va­riées, créant une at­mo­sphère agréable et ajou­tant une cer­taine gaie­té dans cet hô­tel où les clients n’hé­sitent pas de je­ter un coup d’oeil sur les oeuvres ex­po­sées ou de prendre des pho­tos de sou­ve­nir à cô­té des tra­vaux qu’ils au­raient pré­fé­rés.

Plu­sieurs ar­tistes-peintres par­ti­cipent à cette ex­po­si­tion dont Ali Ze­nai­di, Mo­ha­med Ben He­di Ché­rif et d’autres non moins cé­lèbres, comme Na­zi­ha Sou­li, Aï­cha Zaoua­li, Sa­mi­ra Khal­fi, Nas­si­ba Aya­di Laa­rous­si et Em­na Chaa­bou­ni ; la ma­jo­ri­té étant donc des femmes peintres qui ne sont peut-être pas toutes connues du grand pu­blic, mais elles té­moignent d’un ta­lent confir­mé et d’une créa­ti­vi­té dé­bor­dante. Peut-être sont-elles plus ha­bi­li­tées que les hommes à peindre la femme et à res­sen­tir mieux que qui­conque ses pré­oc­cu­pa­tions ! Acry­lique sur toile, pein­ture à l’huile, col­lage, des­sin, encre de Chine sur toile et tech­niques mixtes consti­tuent cette belle ex­po­si­tion. La femme y est re­pré­sen­tée ‘’dans tous ses états’’, que ce soit dans le style fi­gu­ra­tif ou abs­trait. Cha­cun des ar­tistes a sa propre vi­sion de la femme et ce­la se re­flète dans la ma­nière dont il traite le su­jet, mais tous sont una­nimes que la femme tu­ni­sienne est sur un pied d’éga­li­té avec l’homme et qu’elle as­pire tou­jours à un ave­nir meilleur. D’autres oeuvres s’in­té­ressent à la femme en tant que créa­ture qui in­carne la na­ture, l’amour, la ma­ter­ni­té, mais aus­si la beau­té et la sé­duc­tion. Aus­si peut-on voir des pos­tures émou­vantes, par­fois en­voû­tantes, de femmes à moi­tié­nues.

Les ta­bleaux pré­sen­tés par Ali Ze­nai­di consti­tuent une vi­sion ar­tis­tique per­son­nelle de la femme tu­ni­sienne et une fa­çon de té­moi­gner son pro­fond at­ta­che­ment à la condi­tion de la femme, d’où qu’elle soit, de zones ur­baines ou rurales. En tech­nique mixte, la pein­ture de Sa­mi­ra Khal­fi os­cille entre le fi­gu­ra­tif et l’abs­trait. Ses ta­bleaux évoquent la femme libre de toutes contraintes. A vrai dire, l’es­pace nous manque pour dé­crire tous les tra­vaux ex­po­sés et par­ler de leurs au­teurs ; ce­la né­ces­si­te­rait plu­sieurs pages. Ce­pen­dant, nous avons pu ren­con­trer sur les lieux Mo­ha­med Ben Hé­di Ché­rif, l’un des ar­tistes par­ti­ci­pant à cette ex­po­si­tion avec quatre toiles ré­centes qui traitent de la femme. Il semble que l’ar­tiste a mis tout son ta­lent en réa­li­sant ces quatre ta­bleaux, s’ins­pi­rant ain­si de sa longue ex­pé­rience et de sa pro­fonde connais­sance de la gent fé­mi­nine. En ef­fet, la femme pour lui est un per­son­nage par­ti­cu­lier, en­tou­ré d’énigmes et de mys­tères et c’est à l’homme de les dé­cou­vrir pour pou­voir la conqué­rir : « La femme est condi­tion­née, l’homme, par contre, est spon­ta­né, nous a confié l’ar­tiste, c’est Dieu qui l’a vou­lu ain­si ! » En d’autres termes, la femme est ver­sa­tile de na­ture et il ap­par­tient à l’homme de lui ma­ni­fes­ter son at­ta­che­ment en fai­sant preuve de tact et de ga­lan­te­rie. En ef­fet, les tra­vaux de Mo­ha­med Ché­rif ré­vèlent ce rap­port na­tu­rel qui condi­tionne les deux sexes et qui de­vrait res­ter in­al­té­rable, in­oxy­dable. En outre, l’ar­tiste ne cache pas sa sym­pa­thie pour la femme op­pri­mée et sou­mise et d’après son ta­bleau illus­trant le lea­der Ha­bib Bour­gui­ba por­tant sur ses épaules une femme, comme pour la sor­tir de sa condi­tion de femme sous-es­ti­mée vers celle d’une femme éman­ci­pée. « Ces oeuvres tra­duisent bien mon point de vue en­vers la femme, conti­nua-t-il, c’est la plus belle créa­ture du monde… » L’ar­tiste parle ici en connais­sance de cause et suite à une longue vie amou­reuse avec la femme qu’il avait ai­mée et avec la­quelle il vient de pas­ser cin­quante ans de ma­riage ! « Je viens d’avoir cin­quante ans de vie conju­gale, nous a-t-il an­non­cé, je fête au­jourd’hui mes noces d’or ! » Ain­si les ta­bleaux dé­diés à la femme consti­tuent un jo­li hom­mage à 50 ans de vie com­mune ! Il a pu évo­quer dans ses toiles toute l’his­toire d'amour du couple, de par les cou­leurs chaudes qui té­moignent de la cha­leur hu­maine et des cou­leurs gaies qui rap­pellent l’espoir et l’am­bi­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.