Le mi­nis­tère de la Jus­tice fait ma­chine ar­rière sur fond de contro­verse

Trans­fert du Tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis dans un lo­cal de L’UGTT

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Wa­lid KHEFIFI

Le mi­nis­tère de la Jus­tice a an­non­cé, dans un com­mu­ni­qué ren­du pu­blic hier, avoir re­non­cé à louer un lo­cal de l'union Gé­né­rale Tu­ni­sienne du Tra­vail (UGTT) pour y ins­tal­ler le tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis. «Après concer­ta­tion avec le chef du gou­ver­ne­ment et après avoir exa­mi­né les rap­ports d'ex­per­tise éla­bo­rés par les par­ties com­pé­tentes, le mi­nistre de la Jus­tice a dé­ci­dé de re­non­cer à trans­fé­rer le Tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis à la Ci­té El Kha­dra », a pré­ci­sé le com­mu­ni­qué. Le mi­nis­tère a éga­le­ment fait sa­voir qu'il s'oriente dé­sor­mais vers la construc­tion d'un nou­veau lo­cal un ter­rain si­tué à l'ave­nue 9 avril à Tu­nis pour y ins­tal­ler le tri­bu­nal en ques­tion. Entre temps, les tra­vaux de res­tau­ra­tion de cer­taines par­ties du lo­cal de Bab B'net se­ront ac­cé­lé­rés.

Le mi­nis­tère de la Jus­tice a an­non­cé, dans un com­mu­ni­qué ren­du pu­blic hier, avoir re­non­cé à louer un lo­cal de l’union gé­né­rale tu­ni­sienne du tra­vail (UGTT) pour y ins­tal­ler le tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis. «Après concer­ta­tion avec le chef du gou­ver­ne­ment et après avoir exa­mi­né les rap­ports d’ex­per­tise éla­bo­rés par les par­ties com­pé­tentes, le mi­nistre de la Jus­tice a dé­ci­dé de re­non­cer à trans­fé­rer le Tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis à la Ci­té El Kha­dra », a pré­ci­sé le com­mu­ni­qué. Le mi­nis­tère a éga­le­ment fait sa­voir qu’il s’oriente dé­sor­mais vers la construc­tion d’un nou­veau lo­cal sur un ter­rain si­tué à l’ave­nue 9 avril à Tu­nis pour y ins­tal­ler le tri­bu­nal en ques­tion.

Entre temps, les tra­vaux de res­tau­ra­tion de cer­taines par­ties du lo­cal de Bab B’net se­ront ac­cé­lé­rés. L’an­nu­la­tion du trans­fert du Tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis à la Ci­té El Khadh­ra dans un lo­cal loué au­près de L’UGTT fait suite à une po­lé­mique qui a écla­té suite à la pu­bli­ca­tion sur les ré­seaux so­ciaux des dé­tails fi­nan­ciers de ce contrat de lo­ca­tion.

Se­lon l’avo­cat, Fay­çal Jed­laoui, ce contrat a été si­gné pour trois ans avec un mon­tant men­suel du loyer de 165 mille di­nars, soit 6 mil­lions de di­nars du­rant la pé­riode concer­née qui peut être re­nou­ve­lée par re­con­duc­tion ta­cite. M. Jed­laoui a éga­le­ment pré­ci­sé que la construc­tion d’un nou­veau lo­cal pour y ins­tal­ler le tri­bu­nal ne re­vien­drait pas à plus de 5 mil­lions de di­nars sa­chant qu’un ter­rain est dis­po­nible à cet ef­fet.

Ce ter­rain dé­te­nu par le mi­nis­tère de la Jus­tice se trouve à l’ave­nue du 9 avril, en l’oc­cur­rence ce­lui sur le­quel était bâ­tie l’an­cienne pri­son ci­vile de Tu­nis. L’avo­cat a in­di­qué, dans ce même cadre, que le seul ga­gnant dans cette « af­faire dou­teuse» est la cen­trale syn­di­cale qui pour­ra en­gran­ger le mon­tant de l’hy­po­thèque ban­caire sur le ter­rain qui est de 12 mil­lions de di­nars. De son cô­té, l’ordre na­tio­nal des avo­cats a ex­pri­mé, dans un com­mu­ni­qué pu­blié le 1er sep­tembre, son re­fus ca­té­go­rique de l’ins­tal­la­tion du Tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis dans le lo­cal de L’UGTT à la Ci­té El Khadh­ra.

«Suite à une vi­site ef­fec­tuée par le bâ­ton­nier de l’ordre na­tio­nal des avo­cats et par un cer­tain nombre de juges et de res­pon­sables au sein du mi­nis­tère de la Jus­tice, au nou­veau lo­cal qui de­vrait abri­ter le Tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis, de nom­breuses dé­faillances ont été re­le­vées. Le nou­veau lo­cal n’offre pas le mi­ni­mum des condi­tions re­quises pour abri­ter un Tri­bu­nal et ne per­met pas aux avo­cats de me­ner à bien leur tra­vail », a pré­ci­sé l’ordre, tout en ap­pe­lant le mi­nis­tère à re­non­cer à cette op­tion et à faire par­ti­ci­per les avo­cats dans le choix d’un nou­vel em­pla­ce­ment. Dans un com­mu­ni­qué pu­blié lun­di, L’UGTT a no­té que la lo­ca­tion du lo­cal au mi­nis­tère de la Jus­tice est conforme à la lé­gis­la­tion en vi­gueur vu qu’elle a eu lieu suite à un ap­pel d’offres au­quel ont par­ti­cipe plu­sieurs can­di­dats.

L’or­ga­ni­sa­tion a aus­si in­di­qué que le contrat de lo­ca­tion a été éla­bo­ré sous le contrôle de plu­sieurs ju­ristes et des ser­vices com­pé­tents au mi­nis­tère de la Jus­tice, no­tant que le lo­cal ré­pond à toutes les normes in­ter­na­tio­nales au ni­veau de la construc­tion, du res­pect de l’en­vi­ron­ne­ment que de la fonc­tion­na­li­té, contrai­re­ment à ce qui avait été af­fir­mé par l’ordre des avo­cats.

L’UGTT a, par ailleurs, ap­pe­lé à ou­vrir le dos­sier de lo­ca­tion des lo­caux par les mi­nis­tères et les ad­mi­nis­tra­tions pu­bliques pour exa­mi­ner le res­pect des normes de trans­pa­rence et de res­pect des règles d’usage dans ce do­maine.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.