«Si Yaya Tou­ré veut re­jouer, son agent de­vra s’ex­cu­ser»

Le Temps (Tunisia) - - Sport -

Dé­ci­dé­ment, les choses ne s’ar­rangent pas entre Yaya Tou­ré et Pep Guar­dio­la. De­puis l’ar­ri­vée du Ca­ta­lan, l’in­ter­na­tio­nal ivoi­rien vit un vé­ri­table cau­che­mar.

"Yaya est dé­çu, mais il res­te­ra pro­fes­sion­nel et conti­nue­ra à don­ner le meilleur de lui-même pour Ci­ty. Plu­sieurs offres ont été for­mu­lées et nous sommes en train de les éva­luer", confiait en mai der­nier l’agent du joueur, Di­mi­tri Se­luk, pré­ve­nant que son pro­té­gé ne comp­tait pas faire de vieux os à Man­ches­ter Ci­ty avec l’ar­ri­vée de Guar­dio­la, son an­cien coach au FC Bar­ce­lone.

Et la ré­ponse ne s’est pas faite at­tendre puisque Tou­ré a très vite été évin­cé du groupe pour la­ligue des cham­pions. Ce à quoi l’agent avait de nou­veau ré­pon­du par voie de presse, au dé­but du mois de sep­tembre : "Si Pep Guar­dio­la gagne la Ligue des cham­pions, alors j’irai jus­qu’en An­gle­terre et je di­rai à la té­lé­vi­sion que Pep Guar­dio­la est le meilleur en­traî­neur du monde. Mais si Ci­ty ne gagne pas la C1, alors j’es­père que Pep au­ra les c ******* de dire qu’il avait eu tort d’hu­mi­lier un aus­si grand joueur que Yaya." Et vi­si­ble­ment, ces pro­pos ont été la goutte qui a fait dé­bor­der le vase du cô­té de l’eti­had Sta­dium. Fa­ti­gué d’être at­ta­qué par l’agent de son joueur, Pep Guar­dio­la a pris ce mar­di la pa­role en confé­rence de presse, ne se ca­chant pas sur ses in­ten­tions fu­tures.

"C'était dif­fi­cile de le lais­ser à l'écart de la liste, mais le jour sui­vant, son agent a par­lé dans les mé­dias. Tou­ré n'a pas eu le cou­rage de m'ap­pe­ler. À par­tir de ce mo­ment-là, il était sor­ti de l'équipe. Son agent doit s'ex­cu­ser. S'il ne le fait pas, il ne joue­ra pas", a pré­ve­nu Guar­dio­la.voir ga­le­rie

"Pour le mo­ment, Yaya est à l’écart. Et il le se­ra jus­qu’à ce que son agent ait le cou­rage de me té­lé­pho­ner ou d’al­ler de­vant les mé­dias pour s’ex­cu­ser. Quand ce se­ra fait, alors Yaya fe­ra par­tie du groupe et il au­ra la même chance de jouer tous les matches que les autres. Parce que je ne peux pas ac­cep­ter, en tant que coach, que tous les agents, lorsque leur joueur ne joue pas, aillent dans les mé­dias pour par­ler et par­ler et par­ler", a fi­na­le­ment conclu Guar­dio­la, très re­mon­té.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.