64 can­di­dats au nou­veau co­mi­té di­rec­teur

Le 7ème con­grès de la LTDH, les 30 sep­tembre, 1er et 2 oc­tobre 2016 75 femmes au con­grès et 8 au co­mi­té di­rec­teur

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Lors d'un point de presse te­nu, hier, à Tu­nis, le pré­sident de la Ligue tu­ni­sienne de dé­fense des droits de l'homme, Ab­des­sat­tar Ben Mous­sa a an­non­cé que le 7ème con­grès de la Ligue au­ra lieu les ven­dre­di, sa­me­di et di­manche 30 sep­tembre, 1 et 2 oc­tobre à Tu­nis et à Ham­ma­met, avec la par­ti­ci­pa­tion de 221 dé­lé­gués re­pré­sen­tant les sec­tions de la Ligue au nombre de 28 et le co­mi­té di­rec­teur, sur le thème « tous les droits sans ex­clu­sion et sans sé­lec­tion ». Il a ajou­té que le nombre des can­di­da­tures aux élec­tions du nou­veau co­mi­té di­rec­teur at­teint 64, en at­ten­dant la vé­ri­fi­ca­tion de leur va­li­di­té, au cours du con­grès, par la com­mis­sion de vé­ri­fi­ca­tion des man­dats. La du­rée du man­dat du co­mi­té di­rec­teur est de trois ans.

Lors d’un point de presse te­nu, hier, à Tu­nis, le pré­sident de la Ligue tu­ni­sienne de dé­fense des droits de l’homme, Ab­des­sat­tar Ben Mous­sa a an­non­cé que le 7ème con­grès de la Ligue au­ra lieu les ven­dre­di, sa­me­di et di­manche 30 sep­tembre, 1 et 2 oc­tobre à Tu­nis et à Ham­ma­met, avec la par­ti­ci­pa­tion de 221 dé­lé­gués re­pré­sen­tant les sec­tions de la Ligue au nombre de 28 et le co­mi­té di­rec­teur, sur le thème « tous les droits sans ex­clu­sion et sans sé­lec­tion ». Il a ajou­té que le nombre des can­di­da­tures aux élec­tions du nou­veau co­mi­té di­rec­teur at­teint 64, en at­ten­dant la vé­ri­fi­ca­tion de leur va­li­di­té, au cours du con­grès, par la com­mis­sion de vé­ri­fi­ca­tion des man­dats. La du­rée du man­dat du co­mi­té di­rec­teur est de trois ans.

Il a af­fir­mé que la can­di­da­ture est libre mais que des dé­marches se pour­suivent au sein du co­mi­té di­rec­teur ac­tuel en vue de par­ve­nir à un consen­sus sur le nou­veau co­mi­té di­rec­teur de ma­nière à évi­ter les ti­raille­ments idéo­lo­giques et par­ti­sans, confor­mé­ment aux tra­di­tions de la Ligue qui a tou­jours te­nu à ce que son ac­tion soit gui­dée par l’es­prit d’en­tente et de consen­sus, d’au­tant qu’elle s’ap­prête à fê­ter son 40ème an­ni­ver­saire en mai 2017. Il a si­gna­lé qu’il a été pro­cé­dé, entre temps, au re­nou­vel­le­ment des dif­fé­rentes sec­tions de la Ligue. La séance d’ou­ver­ture se dé­rou­le­ra le ven­dre­di 30 sep­tembre au Pa­lais des con­grès de Tu­nis, puis les tra­vaux se pour­sui­vront dans la ville de Ham­ma­met. Ont été conviés à as­sis­ter à la séance d’ou­ver­ture, no­tam­ment, le pré­sident de la Ré­pu­blique qui doit pro­non­cer une al­lo­cu­tion, le chef du gou­ver­ne­ment et le pré­sident de l’as­sem­blée des re­pré­sen­tants du peuple, ain­si que les re­pré­sen­tants des struc­tures et or­ga­ni­sa­tions na­tio­nales et in­ter­na­tio­nales opé­rant dans le do­maine des droits de l’homme, outre les or­ga­ni­sa­tions na­tio­nales, les struc­tures de la so­cié­té ci­vile et les as­so­cia­tions tu­ni­siennes dans les pays d’ac­cueil des Tu­ni­siens ré­si­dents à l’étran­ger. Il a in­di­qué que le nombre des femmes dé­lé­guées au con­grès s’élève à 75, alors que dans le pas­sé, il se comp­tait sur le bout des doigts. Les jeunes re­pré­sentent 60% et il a été dé­ci­dé que le tiers des membres du nou­veau co­mi­té di­rec­teur soit consti­tué de femmes, c’est-à-dire 8. Le 7ème con­grès de la LTDH doit, aus­si, rendre un hom­mage par­ti­cu­lier au pri­son­nier pa­les­ti­nien en la per­sonne du mi­li­tant Mar­wane Bar­ghou­thi, qui se­ra re­pré­sen­té par son épouse. Un hom­mage par­ti­cu­lier se­ra ren­du au syn­di­cat des jour­na­listes égyp­tiens en signe de sou­tien aux jour­na­listes égyp­tiens pour les exac­tions de toutes sortes aux­quelles ils sont ex­po­sés. Ce­pen­dant, les re­pré­sen­tants du syn­di­cat des jour­na­listes égyp­tiens n’ont pas pu ve­nir en Tu­ni­sie pour des rai­sons ayant trait au vi­sa et aux en­traves, de sorte que le cer­ti­fi­cat de consi­dé­ra­tion se­ra re­mis, en leur nom, au syn­di­cat des jour­na­listes tu­ni­siens. Ab­des­sat­tar Ben Mous­sa a si­gna­lé qu’en ce qui le concerne per­son­nel­le­ment, il se peut qu’il soit par­mi les membres du nou­veau co­mi­té di­rec­teur mais, comme il l’avait dé­jà an­non­cé, il n’ac­cep­te­ra pas d’être son pré­sident. Il a in­di­qué que le con­grès se pen­che­ra sur l’amen­de­ment du sta­tut et du rè­gle­ment in­té­rieur de la Ligue et que cer­taines ré­formes pro­po­sées portent sur la li­mi­ta­tion de la pré­si­dence de la Ligue à un seul man­dat, afin d’évi­ter la per­son­na­li­sa­tion des or­ga­ni­sa­tions et des par­tis po­li­tiques en at­tri­buant la pré­si­dence à une seule per­sonne pour de nom­breux man­dats suc­ces­sifs. Le con­grès dis­cu­te­ra, éga­le­ment, le rap­port mo­ral sur l’ac­ti­vi­té du co­mi­té di­rec­teur sor­tant pour la pé­riode 2013/2016 et qui com­porte, dans le sillage, une éva­lua­tion de la si­tua­tion des droits de l’homme, en Tu­ni­sie, du­rant ces der­nières trois an­nées. A cet égard ,le pré­sident de la LTDH a in­di­qué qu’il y a eu une amé­lio­ra­tion re­la­tive dans ce do­maine par rap­port aux pé­riodes pré­cé­dentes et de celle de l’an­cien ré­gime, mais qu’il a été pos­sible de faire mieux, car plu­sieurs ac­quis réa­li­sés après la ré­vo­lu­tion se trouvent me­na­cés, tan­dis que cer­taines ins­ti­tu­tions consti­tu­tion­nelles at­tendent en­core leur mise en place comme la cour consti­tu­tion­nelle, outre le re­tard mis dans l’adap­ta­tion de nom­breux textes de lois avec les dis­po­si­tions de la nou­velle cons­ti­tu­tion tu­ni­sienne, et la ré­forme de l’ins­ti­tu­tion sé­cu­ri­taire et de l’ins­ti­tu­tion ju­di­ciaire.

Il a no­té que la tor­ture dans son sens gé­né­ral, à l’ins­tar du mau­vais trai­te­ment des pri­son­niers et des dé­te­nus, per­siste mais pas de fa­çon sys­té­ma­tique comme par le pas­sé. Il a été en­re­gis­tré, en outre, des ré­pres­sions des mou­ve­ments so­ciaux de contes­ta­tion pa­ci­fiques. La Ligue a ex­pri­mé son op­po­si­tion au trai­te­ment sé­cu­ri­taire des mou­ve­ments de contes­ta­tion so­ciaux à ca­rac­tère pa­ci­fique, quoi­qu’elle s’op­pose aux en­traves à la li­ber­té de tra­vail et à l’oc­cu­pa­tion sau­vage des lieux, et ce pa­ral­lè­le­ment à la pour­suite du har­cè­le­ment des jour­na­listes et même de leur pré­sen­ta­tion à la jus­tice sur la base de quelques an­ciens et nou­veaux textes de lois qui ont be­soin d’être ajus­tés car ils sont en contra­dic­tion avec le prin­cipe du res­pect de la li­ber­té d’ex­pres­sion et de la li­ber­té de la presse.

Sa­lah BEN HAMADI

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.