La vague de li­mo­geages des en­traî­neurs a com­men­cé plus tôt que pré­vu !

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Trois jour­nées pour le compte du cham­pion­nat en ligue 1 et dé­jà au­tant d’en­traî­neurs re­mer­ciés ou par­tis de leur propre gré. Ils ne se­ront pas au ren­dez-vous avec leurs équipes res­pec­tives à la re­prise du cham­pion­nat le 15 oc­tobre pro­chain. Les rai­sons ? Ce n’est point un se­cret de po­li­chi­nelle. Car ac­cu­lés par­tir pour ab­sence de ré­sul­tats.

Que re­proche-t-on à Chi­heb El­li­li ?

A com­men­cer par Chi­heb El­li­li le­quel, en dé­pit d’un par­cours réa­li­sé par le Club Spor­tif Sfaxien au terme de l’exer­cice écou­lé (une 2ème place en ligue 1 avec le même nombre de points que l’es­pé­rance ST et une qua­li­fi­ca­tion à la pro­chaine coupe de la Con­fé­dé­ra­tion), a été in­vi­té à cé­der son poste à un tech­nien étran­ger. Pour­tant, il n’y a pas le feu dans la Mai­son de l’équipe phare du sud du pays. Les au­teurs de cette dé­mis­sion omet­tant sciem­ment ou non de re­con­naître que l’ef­fec­tif a per­du en cours de route Ali Maa­loul et Ajayi, les deux bu­teurs de l’équipe et ce n’est pas peu. Et que l’équipe est as­su­rée de pas­ser au play off avec des chances de conti­nuer à jouer un rôle im­por­tant dans la course aux pre­mières places.

Ro­dri­guez en­ga­gé en dé­pit d’un mo­deste CV

Ber­nard Ro­dri­guez, l’en­traî­neur du CS. Ham­mam-lif, a connu le même sort en dé­pit du nul réa­li­sé de­vant une bonne équipe du Stade Ga­bé­sien. Sauf que les sup­por­ters lui ont re­pro­ché, haut et fort, le rem­pla­ce­ment de Ben Ze­kri. Suf­fi­sant pour que les res­pon­sables ban­lieu­sards an­noncent son li­mo­geage. Ces mêmes res­pon­sables qui l’ont en­ga­gé en par­faite connais­sance de son CV. Le tech­ni­cien fran­çais n’ayant ja­mais en­traî­né se li­mi­tant à un court pas­sage dans le gi­ron des tech­ni­ciens exer­çant au com­lexe Has­san Bel­khod­ja.

Las­saad Maa­mer : une dé­ci­sion per­son­nelle

Las­saad Maa­mer n’a pas at­ten­du, quant à lui, qu’on lui montre la porte de sor­tie. Dé­ci­dant en son âme et conscience à mettre un terme à ses fonc­tions après la troi­sième dé­faite de l’olym­pique de Si­di Bou­zid à Zar­zis. Las­saad Maa­mer a es­ti­mé, à juste titre, que l’équipe n’est pas en me­sure de ré­édi­ter sa sai­son 2015-2016 avec des moyens aus­si dé­ri­soires vo­lets ef­fec­tif et sa­laires non ho­no­rés.

Et ce n’est pas fi­ni…

Et pour cause dans la me­sure où d’autres en­traî­neurs se trouvent sur des sièges éjec­tables. Faou­zi Ben­zar­ti entre autres, un tech­ni­cien au­quel l’etoile SS doit toutes ses conquêtes des an­nées pas­sées dont un cham­pion­nat brillam­ment rem­por­té au terme de l’exer­cice écou­lé. La dé­faite en quarts de fi­nale de la coupe de Tu­ni­sie contre l’es­pé­rance ST outre les dé­ra­pages qui ont sui­vi ont son­né le glas pour le meilleur tech­ni­cien tu­ni­sien des trois der­nières dé­cen­nies. Là éga­le­ment, les sup­por­ters de l’équipe sa­hé­lienne sont par­tie pre­nante de cet ap­pel à se sé­pa­rer de Faou­zi Ben­zar­ti. La trêve semble ve­nue au bon mo­ment ac­cor­dant un sur­sis à Gé­rard Bu­sher et Lar­bi Seb­ti, res­pec­ti­ve­ment en­traî­neurs de L’AS. Mar­sa et de l’olym­pique de Bé­jà, deux équipes en­core à la re­cherche du pre­mier point en ce dé­but de cham­pion­nat. Pa­rions que d’ici la fin de la phase al­ler de la ligue 1, les sur­prises ne man­que­ront pas. Ra­fik BEN AR­FA

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.