Des choix contes­tables…

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Ameur KERKENNI

En pré­vi­sion du match contre la Gui­née Co­na­kry pré­vu le ven­dre­di 9 du mois cou­rant pour le compte de la 1ère jour­née des éli­mi­na­toires de la coupe du Monde 2018, kas­perc­zak a com­mu­ni­qué hier une liste de 25 joueurs . La convo­ca­tion de cer­tains d’entre eux n’a pas man­qué d’in­tri­guer les ob­ser­va­teurs. Et là, nous fai­sons al­lu­sion no­tam­ment à la convo­ca­tion du jeune joueur (20 ans) de Lo­rient, du so­cié­taire Is­sam Ben Khe­mis, de Na­j­med­dine Dagh­fous, qui joue au club al­le­mand de deuxième di­vi­sion (Wurz­burg) et celle de Fa­bien Ba­chir Ca­mus qui évo­lue au Royal Ant­werb, un club belge de deuxième di­vi­sion aus­si.

Quelques mi­nutes seule­ment en 7 matches avec Lo­rient pour Ben Khé­mis ! Tout en sou­te­nant et dé­fen­dant même, corps et âme, la convo­ca­tion de quelque joueur tu­ni­sien ex­pa­trié qui soit sus­cep­tible d’ap­por­ter le plus es­comp­té à la sé­lec­tion, nous sai­sis­sons fran­che­ment mal l’op­por­tu­ni­té de la convo­ca­tion de Is­sam Ben Khe­mis, un joueur man­quant de com­pé­ti­tion. En ef­fet, cet élé­ment n’a joué en tout et pour tout en sept matches que quelques mi­nutes seule­ment avec son club. Ce n’est guère suf­fi­sant voire pré­ma­tu­ré avec un temps de jeu très ré­duit de convo­quer Ben Khe­mis qui ne pour­rait pas être d’une grande uti­li­té pour l’équipe na­tio­nale, du moins à court terme. Un autre élé­ment se trouve dans une si­tua­tion si­mi­laire. Il s’agit du dé­fen­seur cen­tral, Bi­lel Mohs­ni, qui n’a dans les jambes, du­rant les quatre der­niers mois, que les deux der­niers matches seule­ment, li­vré par la sé­lec­tion dans le cadre des éli­mi­na­toires de la CAN 2017. D’ailleurs, Mohs­ni n’a pas été en­core ali­gné, de­puis qu’il fut re­cru­té par l’etoile du Sa­hel, ce qui pour­rait lais­ser pen­ser qu’il n’est pas, à l’heure ac­tuelle, suf­fi­sam­ment com­pé­ti­tif.

Ra­jeu­nis­se­ment, dites-vous ? Mal­gré le fait que le sé­lec­tion­neur na­tio­nal ne rate au­cune oc­ca­sion pour nous rap­pe­ler que le ra­jeu­nis­se­ment de l’équipe na­tio­nale fait par­tie de ses prio­ri­tés, pa­ra­doxa­le­ment, il a sur­pris beau­coup de Tu­ni­siens en fai­sant ap­pel à deux joueurs, en l’oc­cur­rence Fa­bien Ba­chir Ca­mus et Ne­j­med­dine Dagh­fouss, la tren­taine ré­vo­lue, et qui sont sur le point de par­tir à la re­traite. Pis en­core, Ca­mus qui a été convo­qué, à maintes re­prises, par le pas­sé en sé­lec­tion, n’a ja­mais réus­si à s’im­po­ser to­ta­le­ment. Va-t-il donc pou­voir le faire au­jourd’hui ? Ce­la nous éton­ne­rait énor­mé­ment. La convo­ca­tion de Dagh­fouss sus­cite elle aus­si des in­ter­ro­ga­tions. Si l’on a ju­gé que ce joueur qui évo­lue en deuxième di­vi­sion al­le­mande pos­sède les qua­li­tés re­quises pour être utile à la sé­lec­tion, pour­quoi alors a-ton at­ten­du qu’il at­teigne la tren­taine pour le convo­quer en équipe na­tio­nale? Mieux vaut tard que ja­mais ? Peut être… Ils se sont bien illus­trés, mais ils peuvent tou­jours at­tendre !! Mais là où le bât blesse le plus c’est quand on constate que des joueurs qui sont en train de s’illus­trer avec leur équipes res­pec­tives tels que les es­pé­ran­tistes Adam Re­jaï­bi et Gha­layan Châa­la­li et le sfaxien Ma­her Ha­na­chi conti­nuent d’être igno­rés par Kas­perc­zak, alors que ce der­nier ne cesse de sou­li­gner que les portes de la sé­lec­tion res­tent lar­ge­ment ou­vertes à tout joueur qui vien­drait à se dis­tin­guer avec son équipe. Tou­jours est-il qu’il y a lieu de faire, au­jourd’hui front uni der­rière notre équipe re­pré­sen­ta­tive afin de l’ai­der à pas­ser avec suc­cès le cap de la Gui­née, mais le staff tech­nique na­tio­nal de­vrait par la suite re­voir, im­pé­ra­ti­ve­ment, sa co­pie en pré­vi­sion des dif­fi­ciles échéances qui nous at­tendent à la fois en CAN et lors des éli­mi­na­toires de la coupe du monde.

Is­sam­ben Khé­mis

Fa­bien Ca­mus

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.