La Serbie tou­jours sous pres­sion

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Mi­grants

Le ren­for­ce­ment des contrôles aux fron­tières et l'édi­fi­ca­tion de bar­rières par cer­tains pays de l'union eu­ro­péenne n'ont pas ta­ri le flux de mi­grants fuyant les conflits du Proche-orient et d'afrique pour se ré­fu­gier en Eu­rope.

De­puis le mois de juillet, les gardes-fron­tières ont ar­rê­té plus de 10.000 mi­grants qui ten­taient de pé­né­trer en Serbie à par­tir de la Bul­ga­rie et de la Ma­cé­doine. A l'au­tomne 2015, c'étaient plu­sieurs cen­taines de mil­liers de per­sonnes par­ties de Sy­rie, d'irak ou d'af­gha­nis­tan qui avaient réus­si à re­joindre le con­tinent eu­ro­péen à par­tir de la Tur­quie puis à pour­suivre leur route à tra­vers les Bal­kans afin de ga­gner les pays de l'es­pace Schen­gen, no­tam­ment l'al­le­magne.

Les chiffres, cette an­née, sont moindres en rai­son de l'ac­cord conclu entre l'union eu­ro­péenne et la Tur­quie, qui a ac­cep­té de re­prendre sur son ter­ri­toire les ré­fu­giés sy­riens ar­ri­vés dans les îles grecques, et en rai­son des bar­rières fron­ta­lières qui ont été éri­gées. Se­lon le porte-pa­role du mi­nis­tère serbe de la Dé­fense, Jo­van Kri­vo­ka­pic, les pa­trouilles fron­ta­lières dis­suadent la plu­part des mi­grants en si­tua­tion illé­gale. Ré­cem­ment, 960 d'entre eux ont été in­ter­pel­lés et con­duits dans des centres de ré­ten­tion. "Au cours des deux der­nières se­maines, nous avons en­re­gis­tré une pres­sion plus forte sur la fron­tière avec la Bul­ga­rie", a-t-il re­con­nu. "Des groupes d'une cin­quan­taine de per­sonnes pro­fitent d'une mé­téo fa­vo­rable pour s'in­fil­trer en pas­sant par des zones boi­sées ou des che­mins de montagne."

Les pa­trouilles, équi­pées de vé­hi­cules tout-ter­rain, de vé­hi­cules de trans­ports de troupes et d'équi­pe­ments de vi­sion ther­mique, sur­veillent 460 km de fron­tière avec la Bul­ga­rie et la Ma­cé­doine.

Des uni­tés hon­groises par­ti­cipent à ces opé­ra­tions, qui de­vraient pro­chai­ne­ment bé­né­fi­cier de ren­forts en pro­ve­nance de l'au­triche et de la France.

Le flux de ceux qui réus­sissent à ga­gner le ter­ri­toire hon­grois s'est lar­ge­ment ta­ri et pour­rait en­core di­mi­nuer après le ré­fé­ren­dum que la Hon­grie or­ga­nise di­manche pour re­fu­ser les quo­tas de ré­fu­giés pro­po­sés par la Com­mis­sion eu­ro­péenne. Ce scru­tin pour­rait être sui­vi par une fer­me­ture to­tale de la fron­tière sud du pays. Ac­tuel­le­ment, quelque 7.000 per­sonnes se trouvent dans des camps de ré­fu­giés en Serbie contre 4.000 en juillet et les ten­sions res­tent fortes sur place.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.