Le Ja­po­nais Yo­shi­no­ri Oh­su­mi pri­mé

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Le prix No­bel de mé­de­cine 2016 a été at­tri­bué hier au bio­lo­giste ja­po­nais Yo­shi­no­ri Oh­su­mi pour ses dé­cou­vertes sur les mé­ca­nismes de l’au­to­pha­gie, le «pro­ces­sus fon­da­men­tal de dé­gra­da­tion et de re­cy­clage des com­po­sants de la cellule», qui pour­raient per­mettre de mieux com­prendre le dé­ve­lop­pe­ment du can­cer ou de ma­la­dies neu­ro­lo­giques. Dans son com­mu­ni­qué, l’aca­dé­mie No­bel pré­cise que les «dé­cou­vertes d’oh­su­mi ont conduit à un nou­veau pa­ra­digme dans notre com­pré­hen­sion de la ma­nière dont la cellule re­cycle son conte­nu». «Ses dé­cou­vertes ont ou­vert la voie à une com­pré­hen­sion de l’im­por­tance fon­da­men­tale de l’au­to­pha­gie dans de nom­breux pro­ces­sus phy­sio­lo­giques tels que l’adap­ta­tion à la pri­va­tion de nour­ri­ture ou la ré­ponse à une in­fec­tion», pour­suit le com­mu­ni­qué. Se­lon l’aca­dé­mie No­bel, ces dé­cou­vertes per­mettent de mieux com­prendre les dé­rè­gle­ments qui pro­voquent le can­cer, la ma­la­die de Par­kin­son ou le dia­bète de type 2. «Les mu­ta­tions des gènes de l’au­to­pha­gie peuvent pro­vo­quer des ma­la­dies et le pro­ces­sus au­to­pha­gique est im­pli­qué dans plu­sieurs condi­tions mé­di­cales comme le can­cer ou des ma­la­dies neu­ro­lo­giques», sou­ligne le com­mu­ni­qué. Né en 1945 à Fu­kuo­ka, Yo­shi­no­ri Oh­su­mi est pro­fes­seur à l’ins­ti­tut de tech­no­lo­gie de To­kyo (To­kyo­tech) de­puis 2009. Le No­bel de phy­sio­lo­gie ou de mé­de­cine est le pre­mier des prix re­mis chaque an­née par l’aca­dé­mie sué­doise.

Le Ja­po­nais Yo­shi­no­ri Oh­su­mi

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.