L’UGTT dé­nonce «l’ater­moie­ment» de L’UTICA

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Wa­lid KHEFIFI

L’union gé­né­rale tu­ni­sienne du tra­vail (UGTT) a dé­non­cé, hier, l’ater­moie­ment de l’union tu­ni­sienne de l’in­dus­trie, du com­merce et de l’ar­ti­sa­nat (UTICA) en ce qui concerne le lan­ce­ment d’un nou­veau round de né­go­cia­tions so­ciales au titre des an­nées 2016 et 2017 con­for­mé­ment aux ac­cords con­clus pré­cé­dem­ment. «L’UTICA) doit res­pec­ter l’ac­cord-cadre re­la­tif au lan­ce­ment des né­go­cia­tions sur les aug­men­ta­tions sa­la­riales dans le sec­teur pri­vé au titre des an­nées 2016-2017 qui au­rait dû avoir lieu du­rant le mois de mars 2016», a sou­li­gné hier Bel­ga­cem Aya­ri, se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de L’UGTT char­gé du sec­teur pri­vé, lors d’une con­fé­rence de presse te­nue au siège de la cen­trale syn­di­cale à Tu­nis.

«L’or­ga­ni­sa­tion pa­tro­nale fait preuve d’ater­moie­ment dans l’ap­pli­ca­tion des con­ven­tions si­gnées avec L’UGTT et ne res­pecte pas la cré­di­bi­li­té des né­go­cia­tions alors que la conjonc­ture dé­li­cate que tra­verse notre pays exige la ré­so­lu­tion de tous les pro­blèmes en sus­pens», a-t-il ajou­té, in­di­quant que l’ap­pli­ca­tion de l’ac­cord-cadre si­gné en jan­vier per­met­trait de ren­for­cer le pou­voir d’achat des tra­vailleurs, de conso­li­der les re­la­tions pro­fes­sion­nelles entre les sa­la­riés et les chefs d’en­tre­prises et de ga­ran­tir la paix so­ciale à l’heure où la conjonc­ture ne to­lère pas da­van­tage de ten­sions. Se­lon les termes de l’ac­cord re­la­tif à ce nou­veau round de né­go­cia­tions so­ciales conclu entre L’UGTT et L’UTICA, les aug­men­ta­tions sa­la­riales au titre de l’an­née 2016 de­vaient en­trer en vi­gueur en août 2016, alors que la date d’ef­fet de celles re­la­tives à l’an­née 2017 a été fixée au 1er mai. Le res­pon­sable syn­di­cal a, par ailleurs, ré­vé­lé que les grèves dans le sec­teur pri­vé ont en­re­gis­tré une baisse de plus de 86% au cours de l’an­née 2016 ce qui a contri­bué à la pré­ser­va­tion d’un cli­mat de paix so­ciale dans le pays.

Il est à rap­pe­ler que l’ac­cord re­la­tif aux né­go­cia­tions so­ciales dans le sec­teur pri­vé au titre de l’an­née 2015, qui a été conclu après en­vi­ron quatre mois de né­go­cia­tions la­bo­rieuses ponc­tuées de fric­tions et de nom­breuses rup­tures entre la cen­trale syn­di­cale et le pa­tro­nat, pré­voit une aug­men­ta­tion de 6% du sa­laire de base, une hausse de l’in­dem­ni­té de trans­port de 10 di­nars et une re­va­lo­ri­sa­tion de 3 di­nars de la prime de pré­sence. Ces ma­jo­ra­tions sa­la­riales à ef­fet ré­tro­ac­tif de­vaient être ver­sées par les en­tre­prises pri­vées à leurs sa­la­riés à comp­ter du 1er sep­tembre 2015.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.