L’as­sas­sin avoue son for­fait

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

L’af­faire a com­men­cé par la dé­cou­verte de la dé­pouille dune jeune dame, à Si­di Boua­li, à proxi­mi­té de l’usine à lait. In­for­mé le pro­cu­reur a or­don­né l’ou­ver­ture d’une en­quête et confia le ca­davre de la vic­time au mé­de­cin lé­giste afin de pré­ci­ser les causes de son dé­cès. Les agents de la Garde na­tio­nale de Sousse se sont dé­ployés à re­cher­cher le cou­pable qui était res­té en fuite pen­dant quelque temps. Ils sont par­ve­nus, à ar­rê­ter der­niè­re­ment, un in­di­vi­du ori­gi­naire de la dé­lé­ga­tion de Ka­laa Ké­bi­ra.

Au­di­tion­né, le sus­pect a fi­ni par re­con­naître les faits et a avoué avoir abu­sé de la jeune femme en lui pro­met­tant de l’ar­gent.

Mais ils fi­nirent par se dis­pu­ter et le sus­pect l’a frap­pée à la tête. Ayant consta­té qu’elle était pas­sée de vie à trè­pas, il a es­sayé de ca­cher sa dé­pouille. Mais il a fi­ni par l’aban­don­ner et prendre la fuite. Il a été pla­cé en garde à vue pour la suite de l’en­quête. La ver­sion du sus­pect est-elle plau­sible ? La vic­time était-elle au dé­part consen­tante? avait-elle suc­com­bé à ses pro­messes de la payer ? Au­tant de ques­tion que ré­vé­le­ra l’en­quête dans les pro­chains jours. Mais en tout état de cause cette af­faire est une illustration sup­plé­men­taire de la vio­lence que su­bit la femme au quo­ti­dien, même si elle est au dé­part consen­tante de sor­tir avec quel­qu’un dont elle igno­rait to­ta­le­ment le sta­tut so­cial, car il s’agit d’un homme ma­rié et qui a une fa­mille.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.