Une Fa­brique des Ci­né­mas du Monde

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture -

Les jeunes réa­li­sa­teurs tu­ni­siens ont jus­qu'au 16 no­vembre pro­chain pour pré­sen­ter leurs dos­siers de can­di­da­tures à la Fa­brique des Ci­né­mas du Monde 2017, un pro­gramme pro­fes­sion­nel des­ti­né à pro­mou­voir la vi­si­bi­li­té des créa­teurs émer­gents des pays du Sud sur le mar­ché in­ter­na­tio­nal. Outre la Tu­ni­sie, des réa­li­sa­teurs en pro­ve­nance d'al­gé­rie, d'egypte, de Jor­da­nie, du Li­ban, de Li­bye, du Ma­roc, de Pa­les­tine et de Sy­rie sont éli­gibles à ce pro­gramme qui offre les frais de voyage, le gîte et le cou­vert ain­si que l'ac­cré­di­ta­tion pour une pé­riode maxi­male de dix jours, entre les 16 et le 26 mai 2017.

Un maxi­mum de 120 pro­jets se­ra ac­cep­té et au­cun frais d'ins­crip­tion n'est exi­gé pour les créa­teurs in­té­res­sés qui peuvent en­voyer leurs dos­siers en rem­plis­sant le for­mu­laire de can­di­da­ture en ligne, en langue fran­çaise ou an­glaise, an­nonce la Fa­brique des Ci­né­mas du Monde 2017. La sé­lec­tion fi­nale des pro­jets se­ra an­non­cée en mars 2017. Con­çu en étroite re­la­tion avec le Fes­ti­val de Cannes et le Mar­ché du film, la Fa­brique des Ci­né­mas du Monde in­vite pen­dant le fes­ti­val dix réa­li­sa­teurs qui dé­ve­loppent leur pre­mier ou deuxième long métrage, ac­com­pa­gnés de leur pro­duc­teur.

Le pro­jet doit être le pre­mier ou deuxième long-métrage du réa­li­sa­teur, de fic­tion, do­cu­men­taire ou d'ani­ma­tion, et pro­duit par un pro­duc­teur, lo­cal ou is­su de l'un des pays éli­gibles, ayant dé­jà pro­duit un court ou un long métrage au cours des cinq der­nières an­nées. Chaque réa­li­sa­teur ou so­cié­té de pro­duc­tion doivent obli­ga­toi­re­ment par­ler l'an­glais et cha­cun n’a droit de pré­sen­ter qu’un pro­jet de film pour un bud­get pré­vi­sion­nel in­fé­rieur à trois mil­lions d’eu­ros. Un coach per­son­nel se­ra mis à la dis­po­si­tion des créa­teurs sé­lec­tion­nés qui se­ront aus­si for­més au pitch, as­sis­te­ront à des in­ter­ven­tions de

pro­fes­sion­nels liées à la pro­duc­tion et au mar­ché, et ren­con­tre­ront des pro­fes­sion­nels de l’in­dus­trie ci­né­ma­to­gra­phique in­ter­na­tio­nale. Les réa­li­sa­teurs pro­fi­te­ront aus­si d’un ac­cès pri­vi­lé­gié aux sec­tions can­noises de 2017, re­ce­vront une ac­cré­di­ta­tion au Mar­ché du Film et ren­con­tre­ront la presse fran­çaise et in­ter­na­tio­nale. La ci­néaste tu­ni­sienne Kaou­ther Ben Ha­nia était la ga­gnante de l'an­née 2015 avec son film "La Belle et la meute" aux cô­tés de l'egyp­tienne Ha­la El Khous­sy avec "Fleur de Cac­tus" alors que son com­pa­triote Mo­ha­med Siam était le lau­réat de 2016 avec "Amal" aux

cô­tés du Ma­ro­cain Alaa Ed­dine Al­jem pour son film "Saint in­con­nu" Dé­ve­lop­pé par l'ins­ti­tut Fran­çais avec France Mé­dias Monde - RFI, France 24, Monte Car­lo Doua­liyaet le sou­tien de l’or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale de la fran­co­pho­nie (OIF), la Fa­brique des Ci­né­mas du Monde a de­puis son lan­ce­ment en 2011 per­mis à 11 réa­li­sa­teurs sud-mé­di­ter­ra­néens d'y par­ti­ci­per. Près de 70% des pro­jets par­ti­ci­pants ont réus­si à conclure des ac­cords de co­pro­duc­tion dans les six mois sui­vant le fes­ti­val de Cannes.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.