L’ar­mée progresse à Alep

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Les forces fi­dèles au gou­ver­ne­ment sy­rien se sont em­pa­rées hier d’une moi­tié de Bous­tan al Ba­cha, un quar­tier d’alep te­nu par les in­sur­gés, a rap­por­té l’ob­ser­va­toire sy­rien des droits de l’homme (OSDH). Dans un com­mu­ni­qué, l’ar­mée dit éga­le­ment avoir ga­gné du ter­rain dans ce sec­teur proche du cen­tre­ville, ce qu’un re­pré­sen­tant lo­cal des re­belles a dé­men­ti. Les forces gou­ver­ne­men­tales ap­puyées par l’avia­tion russe ont lan­cé une vaste of­fen­sive pour re­prendre la par­tie orien­tale de la ville aux mains de l’op­po­si­tion ar­mée après l’ex­pi­ra­tion, le 19 sep­tembre, de la trêve né­go­ciée par Mos­cou et Wa­shing­ton pour ten­ter de re­lan­cer les né­go­cia­tions.

C’est le sym­bole d’une guerre qui s’en­lise : Alep, an­cienne ca­pi­tale éco­no­mique de Sy­rie, dont toute une par­tie est au­jourd’hui en ruines. De­puis deux se­maines, l’est de la ville te­nue par les re­belles est sous les bombes des ré­gimes russes et sy­riens. Pe­tit ré­pit pour les 250 000 ci­vils qui vient en­core dans cette zone. L’ar­mée sy­rienne a an­non­cé une ré­duc­tion des at­taques aé­riennes.

Mais les dé­gâts sont consi­dé­rables. Il y a près de 300 morts par­mi les ci­vils et de nom­breux bâ­ti­ments dé­truits, dont les hô­pi­taux. L’ONU a clas­sé ces quar­tiers zone as­sié­gée. Les ci­vils n’ont pas ac­cès à l’aide hu­ma­ni­taire et sont en­cer­clés par l’ar­mée sy­rienne, dont l’ob­jec­tif est de re­prendre le plus de ter­rain pos­sible, le plus ra­pi­de­ment pos­sible. La France veut dé­po­ser une pro­po­si­tion de ces­sez-le-feu à L’ONU d’ici la fin de la se­maine.

La ville d’alep

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.