Res­tau­ra­teurs et ar­ti­sans re­trouvent le sou­rire

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Sa­lah BEN HA­MA­DI

Les di­rec­teurs des res­tau­rants tou­ris­tiques de la ville de la Gou­lette et les ex­ploi­tants des bou­tiques de l'ar­ti­sa­nat dans la ville de Si­di Bou Saïd ont en­re­gis­tré avec op­ti­misme et sa­tis­fac­tion la re­prise des croi­sières vers Tu­nis, jeu­di der­nier, après une in­ter­rup­tion qui s'est pour­sui­vie un an et de­mi, de­puis mars 2015, à cause des me­naces ter­ro­ristes. Dans une am­biance festive et au mi­lieu d'un dis­po­si­tif sé­cu­ri­taire im­por­tant de la part des bri­gades d'in­ter­ven­tion, le ba­teau Eu­ro­pa de la so­cié­té des croi­sières en Mé­di­ter­ra­née MSC, a amar­ré, jeu­di ma­tin au port de la Gou­lette, ayant à son bord 500 croi­sié­ristes VIP.

Les di­rec­teurs des res­tau­rants tou­ris­tiques de la ville de la Gou­lette et les ex­ploi­tants des bou­tiques de l’ar­ti­sa­nat dans la ville de Si­di Bou Saïd ont en­re­gis­tré avec op­ti­misme et sa­tis­fac­tion la re­prise des croi­sières vers Tu­nis, jeu­di der­nier, après une in­ter­rup­tion qui s’est pour­sui­vie un an et de­mi, de­puis mars 2015, à cause des me­naces ter­ro­ristes. Dans une am­biance festive et au mi­lieu d’un dis­po­si­tif sé­cu­ri­taire im­por­tant de la part des bri­gades d’in­ter­ven­tion, le ba­teau Eu­ro­pa de la so­cié­té des croi­sières en Mé­di­ter­ra­née MSC, a amar­ré, jeu­di ma­tin au port de la Gou­lette, ayant à son bord 500 croi­sié­ristes VIP. Les ha­bi­tants de la ban­lieue nord ont sui­vi, à cette oc­ca­sion, le pas­sage de plu­sieurs bus tou­ris­tiques trans­por­tant ces tou­ristes vers les sites et mo­nu­ments his­to­riques de Car­thage et Si­di Bou Saïd et vers les souks de la Mé­di­na de Tu­nis pour les vi­si­ter. Il s’agit du cir­cuit tou­ris­tique ha­bi­tuel pro­gram­mé pour tous les croi­sié­ristes. Les forces de sé­cu­ri­té étaient pré­sentes, en grand nombre, à toutes les étapes du cir­cuit.

A cet égard, le gé­rant d’un res­tau­rant tou­ris­tique connu de la Gou­lette, Samir Zayer, nous a ex­pri­mé toute sa joie et sa sa­tis­fac­tion ain­si que celles de ses col­lègues pour la re­prise des croi­sières vers Tu­nis, en signe de consé­cra­tion de la re­prise du tou­risme tu­ni­sien en gé­né­ral, au cours de cette an­née, si­gna­lant que son res­tau­rant a com­men­cé, de nou­veau, de­puis, un mois, à re­ce­voir des groupes de tou­ristes qui viennent des autres ré­gions tou­ris­tiques de la Tu­ni­sie, telles Sousse et Ham­ma­met, vi­si­ter la grande ag­glo­mé­ra­tion de Tu­nis, l’es­pace d’une jour­née au cours de la­quelle ils dé­jeunent dans cer­tains res­tau­rants tou­ris­tiques comme le nôtre, en ver­tu de conven­tions avec des agences de voyage.

« Aus­si, les pers­pec­tives sont bonnes et in­citent à l’op­ti­misme, a-t-il dit, ajou­tant que nous avons en­re­gis­tré avec sa­tis­fac­tion l’en­ca­dre­ment sé­cu­ri­taire réus­si de cette croi­sière, car la sta­bi­li­té et la sé­cu­ri­té sont le fon­de­ment de la bonne marche des ac­ti­vi­tés éco­no­miques pour le bien du pays et des ci­toyens. La même im­pres­sion a été en­re­gis­trée au­près des com­mer­çants des pro­duits de l’ar­ti­sa­nat à Si­di Bou Saïd, que la crise avait pro­fon­dé­ment af­fec­tés. Cet op­ti­misme a été en­re­gis­tré éga­le­ment chez les em­ployés des res­tau­rants tou­ris­tiques dont le tra­vail était me­na­cé par la per­sis­tance de la crise. Les ci­toyens or­di­naires ont été aus­si at­ten­tifs à cette re­prise des croi­sières, la com­men­tant di­ver­se­ment. Bra­him R., fonc­tion­naire de la Poste tu­ni­sienne, a sou­li­gné que l’im­por­tant est d’as­su­rer la du­ra­bi­li­té du mou­ve­ment, es­ti­mant né­ces­saire de faire preuve de vi­gi­lance à tous les ins­tants et d’ap­pli­quer des po­li­tiques ap­pro­priées afin de mettre en échec les plans de tous ceux qui cherchent à per­tur­ber la sta­bi­li­té de la Tu­ni­sie et la re­lance de son éco­no­mie, et il y en a beau­coup, à l’in­té­rieur et à l’étran­ger, a-t-il dit. Il a no­té que tout le monde a en­re­gis­tré avec sa­tis­fac­tion l’im­por­tante mo­bi­li­sa­tion sé­cu­ri­taire en­tre­prise en vue d’as­su­rer les meilleures condi­tions de sé­jour aux croi­sié­ristes, si­gna­lant, tou­te­fois, qu’on ne peut re­cou­rir in­dé­fi­ni­ment à de pa­reilles mo­bi­li­sa­tions à l’oc­ca­sion de l’ar­ri­vée de chaque ba­teau de croi­sières à Tu­nis, et l’on se rap­pelle comment les croi­sié­ristes sor­taient au­tre­fois de leur ba­teau et se pro­me­naient li­bre­ment à pied dans les rues et les dif­fé­rents es­paces de la ville, au mi­lieu des gens, de sorte qu’il faut oeu­vrer de nou­veau à tous les ni­veaux po­li­tiques, éco­no­miques, so­ciaux et sé­cu­ri­taires afin de re­nouer avec la sta­bi­li­té et la sé­cu­ri­té en­tières.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.