478 morts en Haï­ti, la Flo­ride tou­chée

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

L’ou­ra­gan Mat­thew, le plus violent à frap­per les Ca­raïbes de­puis près de dix ans, se di­rige vers les côtes amé­ri­caines après avoir ba­layé les Ba­ha­mas et tué au moins 478 per­sonnes en Haï­ti. Le bi­lan évo­lue à me­sure que les in­for­ma­tions par­viennent des ré­gions iso­lées par les inon­da­tions et les glis­se­ments de ter­rain mais le nombre de vic­times va­rie en­core se­lon les or­ga­ni­sa­tions et ins­ti­tu­tions gou­ver­ne­men­tales qui les comp­ta­bi­lisent. Se­lon NHC, l’épi­centre de l’ou­ra­gan pas­se­ra le long ou au­des­sus de la côte est de la pé­nin­sule de Flo­ride dans la soi­rée de ven­dre­di, et de­vrait éga­le­ment s’ap­pro­cher de la Géor­gie et de la Ca­ro­line du sud. Tou­jours clas­sé en ca­té­go­rie 4, Mat­thew de­vrait pour­tant s’af­fai­blir dans les pro­chaines 48 heures. «N’al­lez pas sur les plages. Vous se­rez tués», a lan­cé le gou­ver­neur de Flo­ride, Rick Scott. «Le temps presse», a-t-il sou­li­gné pour convaincre les ha­bi­tants ré­ti­cents à al­ler se ré­fu­gier à l’in­té­rieur des terres. De­vant ces in­jonc­tions, le com­té de Vo­lu­sia sur la côte est de l’etat et la ville de Day­to­na Beach, où se trouve un cé­lèbre cir­cuit au­to­mo­bile, ont dé­cré­té un couvre-feu. Plus de 1,5 mil­lion d’ha­bi­tants ont été ap­pe­lés à éva­cuer dans l’etat, où quelque 3.500 mi­li­taires de la Garde na­tio­nale sont mo­bi­li­sés, 4.000 gardes sup­plé­men­taires étant en alerte. Pour le ser­vice de mé­téo­ro­lo­gie na­tio­nal amé­ri­cain, l’ou­ra­gan Mat­thew pour­rait être le plus puis­sant qu’ait connu la Flo­ride de­puis 118 ans. Ven­dre­di ma­tin, l’ou­ra­gan se trou­vait tou­jours à 200km de Cap Ca­na­ve­ral, si­tué au sud-est de la Flo­ride.

Il y a «un risque d’inon­da­tions meur­trières» en Flo­ride, Géor­gie et Ca­ro­line du Sud, a mis en garde le NHC. Dans ces trois Etats, le pré­sident Oba­ma a dé­clen­ché un plan d’ur­gence fé­dé­rale, per­met­tant de mo­bi­li­ser da­van­tage de res­sources.

En Haï­ti, l’ou­ra­gan a fait au moins 339 morts se­lon un der­nier bi­lan ren­du pu­blic pas les au­to­ri­tés, et des mil­liers de dé­pla­cés. Au Ba­ha­mas, l’ou­ra­gan est pas­sé à une qua­ran­taine de ki­lo­mètre de Nas­sau, la ca­pi­tale, sans cau­ser de dé­gâts ma­jeurs.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.