Il tue le ma­ri de sa maî­tresse

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Dans cette af­faire, un jeune homme a lié connais­sance avec une femme ma­riée. Il faut dire que cette der­nière ne pou­vait plus sup­por­ter son ma­ri qui ne ces­sait de la battre et lui ren­dait la vie dif­fi­cile.

Aus­si avait elle cher­ché et trou­vé une conso­la­tion en fai­sant la connais­sance d’un jeune homme qui s’en était de plus en plus en­ti­ché au fil des jours. Les ren­contres entre eux de­vinrent de plus en plus fré­quentes, et son at­ti­tude a chan­gé, ce qui don­na la puce à l’oreille de son ma­ri de­ve­nant de plus en plus sus­pi­cieux, d’au­tant plus que son at­ti­tude a chan­gé à son égard.

Il lui confia qu’il dou­tait de son at­ti­tude et qu’il avait de­man­dé à la bri­gade de moeurs de la sur­veiller Elle dé­ci­da donc avec son amant de se dé­bar­ras­ser de lui dé­fi­ni­ti­ve­ment.

Le jour des faits, alors que le ma­ri ren­trant du bou­lot , se trou­vait sur le che­min de son do­mi­cile, l’amant le sui­vit et le sur­prit en lui por­tant plu­sieurs coups de cou­teau , puis il lui fra­cas­sa la tête à, l’aide d’une grosse pierre. Après quoi il prit la fuite et le l’aban­don­na gi­sant in­ani­mé dans une mare de sang.

Suite à une en­quête di­li­gen­tée par les agents de la bri­gade cri­mi­nelle, l’au­teur des faits a été ar­rê­té et il avoua son for­fait, en dé­cla­rant qu’il avait été in­ci­té par sa maî­tresse.

Celle-ci a été ar­rê­tée à son tour et elle confir­ma la dé­cla­ra­tion de son amant. Ils ont été in­cul­pés d’ho­mi­cide vo­lon­taire et de com­pli­ci­té, et mis en dé­ten­tion en at­ten­dant de com­pa­raître de­vant le juge d’ins­truc­tion à l’is­sue de l’en­quête de po­lice.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.