«A 50% de nos moyens»

Ka­mel Zoua­ghi, avant le match contre L’EST :

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Mo­ha­med Sah­bi RAMMAH

Ka­mel Zoua­ghi, avant le match contre L’EST:

Le match de ce di­manche à Ra­dès contre l'es­pé­rance com­mence à ac­ca­pa­rer toutes les at­ten­tions en ville avec tous les cercles de dis­cus­sion du rond -point le centre né­vral­gique de la ci­té et même dans toutes ses ar­tères de ne dé­cor­ti­quer dans ses moindres dé­tails que cette im­por­tante ren­contre. Nous avons pris at­tache donc avec Ka­mel Zoua­ghi frai­che­ment in­tro­ni­sé à la tête du groupe en re­le­vant Ber­nard Ro­dri­guez pour un large tour d'ho­ri­zon re­la­tif à ses nou­veaux pro­té­gés. En­tre­tien:

Le Temps: Une éva­lua­tion som­maire de la si­tua­tion après ces trois se­maines de tra­vail?

Ka­mel Zoua­ghi: Les tests d'usage ont été des plus édi­fiants du mo­ment qu'à l'ex­cep­tion de 2 voire 3 élé­ments le reste est lar­ge­ment en de­çà du mi­ni­mum re­quis. Nous sommes glo­ba­le­ment à 50% de nos moyens. Nous avons donc axé nos ef­forts sur le plan phy­sique his­toire d'amé­lio­rer dans une large me­sure la te­nue ath­lé­tique des joueurs. Mais nous avons en­core énor­mé­ment de choses à cor­ri­ger et ces trois se­maines ne peuvent en au­cun cas me per­mettre de tout re­mettre en état. A titre d'exemple, les balles ar­rê­tées of­fen­sives et dé­fen­sives n'ont pas en­core été tra­vaillées faute de temps, de prio­ri­tés.

En terme de prio­ri­té vous in­si­nuez la fra­gi­li­té dé­fen­sive ré­cur­rente der­rière et non moins fort pé­na­li­sante? Pour quelle dé­fense al­lez vous op­ter à 3 ou à 4 pour y re­mé­dier ?

Nous de­vons ap­prendre à ré­cu­pé­rer ra­pi­de­ment le bal­lon dans des zones pré­fé­ren­tielles en amé­lio­rant lar­ge­ment notre com­por­te­ment dé­fen­sif et notre état d'es­prit avec une tran­si­tion ra­pide et un bloc sou­dé. Mais même de­vant beau­coup de pain sur la planche car nous man­quons d'ef­fi­cience et d'ef­fi­ca­ci­té de­vant les buts ad­verses. Nous peau­fi­nons le har­cè­le­ment, l'orien­ta­tion, le tra­vail de zone, le ca­drage et les équi­libres du groupe. Ce­la de­mande du temps et beau­coup d'ap­pli­ca­tion. Op­ter pour une dé­fense avec tel ou tel nombre de joueurs im­porte peu du mo­ment notre ré­cu­pé­ra­tion doit se faire se­lon l'ad­ver­saire dans les dif­fé­rentes par­ties du ter­rain: basse, moyenne ou haute.

Les joueurs ont-ils pour l'heure (90') dans les jambes?

Dif­fi­cile à dire et je ne puis l'af­fir­mer. Le tra­vail de mus­cu­la­tion a fait dé­faut jusque là et nous fai­sons de notre mieux pour rec­ti­fier le tir Na­bil Tas­co et moi.

Pour quand alors le vrai dé­part ?

A tout mo­ment et nous al­lons nous battre sur toutes les balles et en­ga­ger âpre­ment tous les duels non­obs­tant le nom de l'ad­ver­saire et le lieu de la ren­contre.

Oui mais l'es­pé­rance est un gros mor­ceau en pers­pec­tive avec sa pléiade de ve­dettes non?

J'en conviens plei­ne­ment. Je res­pecte les " sang et or" mais je ne crains per­sonne. L'es­sen­tiel pour nous est de pré­ser­ver le groupe des bles­sures et des car­tons et d'en­gran­ger le maxi­mum de points lors de toutes nos pro­chaines sor­ties.

Avec quel op­tion al­lez-vous contrer L’EST. En­tendre ou­vrir le jeu ou jouer aux dé­mé­na­geurs?

(Eclat de rires) et quoi en­core pour toute ré­ponse ...

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.