«50 ans…et ça tourne en­core»

Un cin­quan­tième an­ni­ver­saire en grande pompe

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

22ème édi­tion des jour­nées ci­né­ma­to­gra­phiques de Car­thage

r Un cin­quan­tième an­ni­ver­saire en grande pompe

r Hom­mage à Yous­sef Cha­hine, Dji­bril Diop Mam­bé­ty, Idris­sa Oue­drao­go, Abbes Kia­ros­ta­mi et Kal­thoum Bor­naz

Pour te­nir sa confé­rence de presse, Le co­mi­té di­rec­teur de la 27ème édi­tion des Jour­nées ci­né­ma­to­gra­phiques de Car­thage, a élu do­mi­cile cette an­née, sous une grande tente blanche, su­per­be­ment dres­sée pour la cir­cons­tance, dans un lieu fort sym­bo­lique, (Rue Med­hat Pa­cha, per­pen­di­cu­laire à l’ave­nue Mo­ha­med V), en hom­mage aux agents de la sé­cu­ri­té pré­si­den­tielle, vic­times d’un at­ten­tat ter­ro­riste sur­ve­nu dans ces mêmes lieux, à la même pé­riode de l’an­née écou­lée.

Une mi­nute de si­lence et de re­cueille­ment a été ob­ser­vée par l’as­sis­tance à la mé­moire des mar­tyrs, pour dire que la vie conti­nue mal­gré tout et mal­gré tous les coups qui peuvent sur­gir un jour ou l’autre, ici ou ailleurs… En­tou­ré de son équipe, Bra­him Le­taïef a pré­sen­té hier, de­vant de nom­breux jour­na­listes de la place, les grands axes de l’édi­tion 2016 pré­vue, du 28 oc­tobre au 5 no­vembre, tout en an­non­çant la cé­lé­bra­tion du cin­quan­tième an­ni­ver­saire d’un évé­ne­ment cher à nos coeurs. Pour le di­rec­teur des Jour­nées, « 50 ans…et ça tourne en­core ». Se­lon lui, « c’est un fes­ti­val qui a pris de l’am­pleur et de l’as­su­rance et conti­nue à ga­gner un peu plus de li­ber­té à cha­cune de ses édi­tions. Un fes­ti­val qui a joué un rôle im­por­tant dans l’édi­fi­ca­tion de la Tu­ni­sie mo­derne en contri­buant à l’émer­gence de nou­veaux ta­lents ». Et d’ajou­ter: « au fil des cinq dé­cen­nies, on peut s’en­or­gueillir d’avoir comp­té par­mi nos ci­néastes tu­ni­siens, arabes et afri­cains, des hommes illustres qui ont fa­çon­né l’in­dus­trie du ci­né­ma qui joue dé­sor­mais dans la cour des grands… » .

Le film d’ou­ver­ture de la pré­sente édi­tion des JCC, est comme on le sait dé­jà, « Fleur d’alep » avec dans les prin­ci­paux rôles, Hind Sa­bri, Ba­dis Ba­hi, Hi­chem Ro­stom et Mo­ha­med Ali Ben Je­maa. Un film si­gné Rid­ha Bé­hi, (au­teur de « Seuils in­ter­dits », « So­leil des hyènes », « Cham­pagne amer », « Les anges », « Les hi­ron­delles ne meurent pas à Jé­ru­sa­lem …» ), que nous re­trou­ve­rons avec grand plai­sir.

Par ailleurs, une pa­no­plie de 18 films ont été re­te­nus pour la com­pé­ti­tion of­fi­cielle, longs mé­trages, dont les titres tu­ni­siens: « Zai­neb n’aime pas la neige » de Kaou­ther Ben Ha­nia, « Chouf » de Ka­rim Dri­di, « De­main dès l’aube » de Lot­fi Achour et « Tha­la mon amour » de Meh­di Hmi­li Dans la sec­tion Pre­mière oeuvre, Prix Ta­har Che­riaa, 13 films ont été re­te­nus dont: « Hé­di » de Mo­ha­med Ben At­tia et « The last of us » de Alaed­dine Sé­lim, (Tu­ni­sie). Rap­pe­lons que le ju­ry longs mé­trages est com­po­sé de Ab­der­rah­mane Sis­sa­ko et des membres: Dia­ni Gayé, Gio­van­na Ta­via­ni, Kha­led Yous­sef, Marc Ir­mer, Ami­na Chouikh et Ab­del­ha­lim Mes­saou­di.

Le ju­ry Pre­mière oeuvre réuni­ra quant à lui, So­fiane Al Fa­ni (pré­sident), aux cô­tés de Paul Ba­boud­jan, Fa­ri­da Be­lya­zid, Mi­chel Fau­con et Mi­rielle Fa­non Mendes France. La com­pé­ti­tion of­fi­cielle Jcc-courts mé­trages, (19 titres re­te­nus dont 3 tu­ni­siens), su­per­vi­sée par un ju­ry d’en­ver­gure in­ter­na­tio­nale, conduit par N’diaye Mai­mou­na du Bur­ki­na-fa­so, met­tra en va­leur les dif­fé­rentes écri­tures et vi­sions de ta­lents émer­gents. Leurs films d’au­jourd’hui illus­trent la vi­ta­li­té des JCC et du ci­né­ma arabe et afri­cain de de­main. Les JCC ver­sion 2016 ren­dront hom­mage à Yous­sef Cha­hine, Dji­bril Diop Mam­bé­ty, Idris­sa Oue­drao­go, Abbes Kia­ros­ta­mi et Kal­thoum Bor­naz, réa­li­sa­trice tu­ni­sienne dis­pa­rue cette an­née. Sans ou­blier les sec­tions pa­ral­lèles au­tour du ci­né­ma tu­ni­sien, russe, asia­tique et ci­né­ma du monde.

En­fin, les or­ga­ni­sa­teurs ont an­non­cé que le prix du 50ème an­ni­ver­saire des JCC se­ra dé­cer­né à Fé­rid Bou­ghe­dir dont le der­nier opus « Zi­zou » oc­cupe les écrans de la ca­pi­tale. Un cin­quan­tième an­ni­ver­saire en grandes pompes, des in­vi­tés de marque et un pu­blic tou­jours as­soif­fé de belles étoiles, fe­ront de cet évé­ne­ment ar­tis­tique et ci­né­ma­to­gra­phique, le plus convoi­té dans le monde arabe et en Afrique, et le plus im­por­tant en nombre de par­ti­ci­pants, un fo­rum d’échange et d’images des quatre coins de la pla­nète.

Pour le di­rec­teur Bra­him Le­taïef, les JCC ont be­soin d’une in­dé­pen­dance et d’une sta­bi­li­té qui aide dans la dé­ci­sion…50 ans après, au­jourd’hui plus que ja­mais, écrit-il, la ques­tion de l’au­to­no­mie des JCC est à l’ordre du jour… ». Une ques­tion cru­ciale qu’on de­vra prendre au sé­rieux car elle dé­ter­mi­ne­ra l’ave­nir des JCC.

Say­da BEN ZINEB

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.