Un au­mô­nier de pri­son soup­çon­né d’agres­sions sexuelles sur des dé­te­nues

Le Temps (Tunisia) - - Faits De Societe -

Des ac­cu­sa­tions d’agres­sions sexuelles ont été lan­cées par trois pri­son­nières de la mai­son d’ar­rêt de Pau à l’en­contre d’un au­mô­nier de 69 ans. L’homme fait au­jourd’hui l’ob­jet d’une in­for­ma­tion ju­di­ciaire pour «agres­sions sexuelles ag­gra­vées par abus d’au­to­ri­té» ré­vèlent des sources proches de l’en­quête. En­ten­du en garde à vue en dé­but d’an­née, l’au­mô­nier est un pom­pier re­trai­té qui of­fi­cie en tant que diacre de­puis 27 ans dont qua­torze ans à la mai­son d’ar­rêt pa­loise. Après avoir nié en bloc les ac­cu­sa­tions por­tées par les dé­te­nues qui ont aler­té les au­to­ri­tés pé­ni­ten­tiaires fin 2015, il a été lais­sé en li­ber­té et sus1pen­du à titre conser­va­toire. De­puis, il n’in­ter­vient plus à la mai­son d’ar­rêt. Les trois femmes, âgées de 36, 40 et 50 ans, «qui ne sont pas liées entre elles» et dont l’ac­tion ne semble pas concer­tée, ont dé­non­cé par écrit des faits si­mi­laires «d’at­tou­che­ments ap­puyés fa­ci­li­tés par la proxi­mi­té et l’as­cen­dant que confèrent les fonc­tions d’au­mô­nier».

En ef­fet, «ce der­nier a un rôle spi­ri­tuel, mais aus­si de fa­ci­li­ta­teur dans la vie de l’éta­blis­se­ment et dans la pré­pa­ra­tion de la sor­tie de dé­ten­tion», ex­plique-t-on de source ju­di­ciaire. D’autres dé­te­nues ont été in­ter­ro­gées dans le cadre des in­ves­ti­ga­tions, mais au­cune n’a dé­non­cé le com­por­te­ment du sexa­gé­naire.

L’in­for­ma­tion ju­di­ciaire a été ou­verte en avril, et les dé­lais de l’ins­truc­tion de­puis s’ex­pliquent par les pré­cau­tions par­ti­cu­lières prises par les en­quê­teurs, s’agis­sant d’au­di­tions me­nées en mi­lieu car­cé­ral. La mai­son d’ar­rêt de Pau, d’une ca­pa­ci­té glo­bale de 256 places, com­porte un quar­tier femmes de 42 places d’après les don­nées du mi­nis­tère de la Jus­tice.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.