L’UE met la pres­sion sur Kin­sha­sa

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Coup de pres­sion de l’union eu­ro­péenne sur la Ré­pu­blique dé­mo­cra­tique du Con­go. Les chefs de la di­plo­ma­tie des 28 de­mandent à Kin­sha­sa d’or­ga­ni­ser des élec­tions, le plus ra­pi­de­ment pos­sible en 2017. Réunis à Luxem­bourg, ils pu­blient un com­mu­ni­qué très ferme et laissent aus­si pla­ner la me­nace de sanc­tions in­di­vi­duelles contre ceux qui fe­raient obs­tacle à une sor­tie de crise. C’est sur une dé­cla­ra­tion d’une rare sé­vé­ri­té à l’égard de Jo­seph Ka­bi­la que les 28 mi­nistres des Af­faires étran­gères de l’union eu­ro­péenne se sont mis d’ac­cord. Pour les Eu­ro­péens en ef­fet, les actes qua­li­fiés d’ex­trême vio­lence qui ont en­deuillé les jour­nées des 19 et 20 sep­tembre der­niers à Kin­sha­sa, ont contri­bué à dur­cir l’im­passe née de la non-convo­ca­tion des élec­teurs au scru­tin pré­si­den­tiel dans les dé­lais pres­crits par la Cons­ti­tu­tion du pays, ce dont L’UE rend prin­ci­pa­le­ment res­pon­sables les au­to­ri­tés congo­laises ac­tuelles.

Le strict res­pect de la Cons­ti­tu­tion, dit-on ici, doit s’im­po­ser à tous, no­tam­ment pour ce qui est de la li­mite du nombre de man­dats pré­si­den­tiels de la même per­sonne. De même, un dia­logue po­li­tique le plus large pos­sible doit per­mettre la te­nue de l’élec­tion pré­si­den­tielle et des élec­tions lé­gis­la­tives avant la fin 2017. D’ici là, un ac­cord sous la mé­dia­tion de l’union afri­caine doit or­ga­ni­ser une pé­riode tran­si­toire.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.