Un séisme de ma­gni­tude 6,2 à l’ouest

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Ja­pon

L'ouest du Ja­pon a été frap­pé hier, dans l'après-mi­di, par un fort trem­ble­ment de terre de ma­gni­tude 6,2, sui­vi de plu­sieurs ré­pliques, a in­di­qué l'ins­ti­tut de géo­phy­sique amé­ri­cain (USGS). Au­cun risque de tsu­na­mi n'était si­gna­lé dans l'im­mé­diat après ce séisme sur­ve­nu à une pro­fon­deur re­la­ti­ve­ment faible de 10 km peu après 14 heures (7 heures en France) dans la pré­fec­ture de Tot­to­ri. L'aé­ro­port ré­gio­nal est mis à l'ar­rêt par pré­cau­tion, se­lon la chaîne de té­lé­vi­sion pu­blique NHK dont un jour­na­liste sur place a in­di­qué avoir res­sen­ti des ré­pliques. "Pour le mo­ment, les huit bles­sés re­le­vés sont tous fai­ble­ment tou­chés", a dé­taillé la NHK qui a une mis­sion d'in­té­rêt gé­né­ral dans ce genre de cir­cons­tances et a im­mé­dia­te­ment in­ter­rom­pu ses pro­grammes pour les consa­crer à la cou­ver­ture du séisme. "Nous avons été du­re­ment se­coués, comme ja­mais de­puis des an­nées", a té­moi­gné un fonc­tion­naire de la pré­fec­ture de Tot­to­ri, Su­mi­no­ri Sa­ki­na­da, in­ter­ro­gé par L'AFP.

Plu­sieurs in­cen­dies ont été re­cen­sés, a in­di­qué la chaîne NHK qui a vite mon­tré des images des im­meubles de Tot­to­ri trem­blant. Au moins une mai­son s'est ef­fon­drée. Un très large pé­ri­mètre a été se­coué, la moi­tié de l'île de Hon­shu, jus­qu'à To­kyo. "De très nom­breux ap­pels sont pas­sés au 119 (nu­mé­ro des ur­gences)", a si­gna­lé l'agence Kyo­do. Au­cune ano­ma­lie n'a été consta­tée dans l'im­mé­diat dans les ins­tal­la­tions nu­cléaires si­tuées dans les ré­gions concer­nées, ont in­di­qué la NHK, et l'au­to­ri­té de ré­gu­la­tion nu­cléaire sur son site in­ter­net. Les rames du train à grande vi­tesse Shin­kan­sen entre To­kyo et Osa­ka ont été ar­rê­tées dans les deux sens, a pré­ci­sé la chaîne. Des cou­pures d'élec­tri­ci­té ont aus­si été re­le­vées et l'ap­pro­vi­sion­ne­ment en gaz ain­si qu'en l'eau pour­rait être in­ter­rom­pu aus­si par en­droits, a pré­ve­nu la NHK. "La ré­gion de Tot­to­ri est de celles où peuvent se pro­duire des séismes de fa­çon ré­cur­rente", a dé­cla­ré un sis­mo­logue de l'uni­ver­si­té de To­kyo à la NHK. Plu­sieurs se­cousses se­con­daires sont sus­cep­tibles de se pro­duire dans les heures et jours à ve­nir. Elles pour­raient en­dom­ma­ger des ha­bi­ta­tions et autres construc­tions dé­jà fra­gi­li­sées par le pre­mier fort trem­ble­ment de terre. Le Ja­pon, si­tué à la jonc­tion de quatre plaques tec­to­niques, su­bit chaque an­née plus de 20% des séismes les plus forts en­re­gis­trés sur Terre. Les Ja­po­nais sont en­core plus sen­sibles aux risques de­puis le tsu­na­mi de mars 2011 qui a tué quelque 18.500 per­sonnes et en­traî­né l'ac­ci­dent nu­cléaire de Fu­ku­shi­ma. L'ar­chi­pel nip­pon a connu en avril une sé­rie de forts trem­ble­ments de terre dans la ré­gion de Ku­ma­mo­to (sud-ouest) ayant fait une cin­quan­taine de morts. Des di­zaines d'autres dé­cès ont en­suite été dé­plo­rés du fait de la dé­gra­da­tion des condi­tions de vie de per­sonnes éva­cuées.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.