« Nous af­fi­chons des ré­sul­tats en hausse, confor­mé­ment à nos pré­vi­sions »

Le Temps (Tunisia) - - Business Finance - Re­cueillis par Ka­mel BOUAOUINA

Di­rec­teur gé­né­ral de To­tal Tu­ni­sie

Le Temps Bu­si­ness Fi­nance: Comment évo­lue To­tal en Tu­ni­sie ?

Mat­thieu Lan­ge­ron : Sou­cieux de tou­jours mieux ré­pondre aux at­tentes de ses clients, To­tal Tu­ni­sie pour­suit le dé­ve­lop­pe­ment de son ré­seau à tra­vers le pays et crée de nou­velles agences. Après Sfax, nous ve­nons d’inau­gu­rer To­tal Na­beul et To­tal Mnih­la. To­tal Tu­ni­sie est de­puis 1948 un ac­teur im­por­tant de la vie des Tu­ni­siens. To­tal se porte bien en Tu­ni­sie avec un vo­lume com­mer­cial en hausse. Notre pro­gres­sion est à deux chiffres de 2014 à 2016. To­tal pour­ra at­teindre l’ob­jec­tif de 800 kt de ventes an­nuelles en 2017. (vs 600 kt en 2014)Nous sommes la pre­mière so­cié­té de lu­bri­fiants en Tu­ni­sie. Chaque jour, plus de 60 000 clients viennent s’ap­pro­vi­sion­ner dans les 154 sta­tions que Fi­liale du groupe pé­tro­lier To­tal, To­tal Tu­ni­sie compte 220 col­la­bo­ra­teurs et gé­nère 1 300 em­plois in­di­rects. Ses ac­ti­vi­tés sont ré­par­ties sur 7 sites in­dus­triels et 154 sta­tions-ser­vice dé­diées à la dis­tri­bu­tion de car­bu­rants. Pré­sent en Tu­ni­sie de­puis plus de 50 ans, To­tal conti­nue de dé­ve­lop­per ses ac­ti­vi­tés afin de confir­mer sa pré­sence dans les do­maines des Lu­bri­fiants & Gaz. Mat­thieu Lan­ge­ron, Di­rec­teur gé­né­ral de To­tal Tu­ni­sie, a bien vou­lu se confier à notre col­la­bo­ra­teur lors de l’inau­gu­ra­tion de la sta­tion ser­vice To­tal Na­beul

compte notre ré­seau TO­TAL dans le pays. Et s’ils ap­pré­cient bien évi­dem­ment la qua­li­té de nos pro­duits et de nos ser­vices, ils sont éga­le­ment at­ten­tifs au cadre dans le­quel nous les ac­cueillons. Cette nou­velle image re­pré­sente un atout dans la re­la­tion de proxi­mi­té que nous en­tre­te­nons avec nos clients. D’ailleurs nous avons lan­cé de­puis 2015 To­tal card et une ver­sion dé­diée aux clients par­ti­cu­liers et sur­tout TPE-PME, pro­po­sant ain­si des offres ex­clu­sives aux por­teurs de cartes.

Of­frir un pro­duit de qua­li­té exige une bonne for­ma­tion. Pou­vez-vous nous pré­sen­ter votre stra­té­gie en Tu­ni­sie ?

Pour ap­por­ter tou­jours plus de ser­vices à ses clients, To­tal Tu­ni­sie a aus­si lan­cé un plan de for­ma­tion des­ti­né aux pom­pistes, bap­ti­sé « 1000 et 1 pom­pistes ». Le pom­piste est en pre­mière ligne de la re­la­tion client et c’est en grande par­tie grâce à lui que les clients vi­vront une ex­pé­rience po­si­tive avec la marque TO­TAL. Les pom­pistes sont nos am­bas­sa­deurs au­près des clients. Nous avons pu for­mer 650 pom­pistes Il­lus­trant la mo­der­ni­té de la marque TO­TAL, l’iden­ti­té vi­suelle s’ins­crit donc dans une dy­na­mique glo­bale d’in­no­va­tion. To­tal Tu­ni­sie a aus­si pré­vu de « re­loo­ker »l’en­semble de ses sta­tions dans le cadre d’un am­bi­tieux pro­gramme qui s’achè­ve­ra en 2017.Et pour tous ces chan­tiers à ve­nir,elle conti­nue­ra de faire ap­pel à des en­tre­prises tu­ni­siennes, pour­sui­vant ain­si sa contri­bu­tion au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique du pays. Je pré­cise que nos points de vente en Tu­ni­sie sont com­pa­rables à ceux d’eu­rope. Il y un unique

stan­dard To­tal. A Na­beul ou à Pa­ris, on ap­plique les mêmes stan­dards. Nous pen­sons qu’une crois­sance n’est du­rable que si elle est par­ta­gée. S’en­ga­ger pour une éner­gie meilleure c’est per­mettre au plus grand nombre d’ac­cé­der à une éner­gie abor­dable et sûre,c’est éga­le­ment contri­buer au dé­ve­lop­pe­ment des pays qui nous ac­cueillent et faire en sorte que nos ac­ti­vi­tés soient créa­trices de va­leur et d’op­por­tu­ni­tés, en sou­te­nant l’em­ploi, la for­ma­tion et les tis­sus in­dus­triels lo­caux.

Où en est votre plan d’in­ves­tis­se­ment en Tu­ni­sie ?

La com­pa­gnie pé­tro­lière a dé­ci­dé de tri­pler son bud­get d’in­ves­tis­se­ment sur la pé­riode 2014 – 2016, pour at­teindre 100 mil­lions de di­nars. Cette en­ve­loppe re­pré­sente plus de 10% des in­ves­tis­se­ments di­rects étran­gers fran­çais réa­li­sés en Tu­ni­sie et se­ra ré­par­tie entre toutes les sta­tions-ser­vice To­tal. Nous dis­po­sons d’une en­ve­loppe bud­gé­taire as­sez consé­quente im­por­tante pour la réa­li­sa­tion des sta­tions ser­vices en Tu­ni­sie. Mais nous avons du mal à réa­li­ser des in­ves­tis­se­ments dans cer­taines ré­gions car sou­vent le plan d’oc­cu­pa­tion n’a pas été re­vu. Des tra­cas­se­ries ad­mi­nis­tra­tives sont à l’ori­gine de ce blo­cage. Au Cap Bon par exemple, nous avons ac­tuel­le­ment 5 pro­jets qui at­tendent en­core des au­to­ri­sa­tions. Ce­la re­pré­sente une en­ve­loppe de 10 mil­lions de di­nars et 90 em­plois. Il est donc im­pé­ra­tif de le­ver les en­traves à l’in­ves­tis­se­ment pour al­ler vers une vé­ri­table de la re­lance éco­no­mique du pays

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.