«Un bien dif­fi­cile après-mi­di face à une bonne équipe ad­verse»

Le Temps (Tunisia) - - Sports - Ameur KERKENNI

Avant d’évo­quer le match pro­pre­ment dit il y a lieu de sa­luer le Club de Ta­taouine et mettre en re­lief son es­prit spor­tif et son exem­plaire cor­rec­tion. En ef­fet, et c’est tout à leur hon­neur, le bu­reau di­rec­teur ain­si que le pu­blic sont à fé­li­ci­ter ab­so­lu­ment pour l’ac­cueil qu’ils ont ré­ser­vé à l’équipe hôte. C’est ain­si que les sup­por­ters « Noir et Blanc » qui ont fait le dé­pla­ce­ment avec leur équipe se sont vu s’of­frir l’en­trée gra­tuite au stade. Mieux en­core, la veille du match, le CSS a été ex­cep­tion­nel­le­ment au­to­ri­sé à s’en­traî­ner sur la pe­louse syn­thé­tique du stade Ne­jib Khat­tab. Tout comme il faut sou­li­gner le fair play qui a ca­rac­té­ri­sé les dé­bats aus­si bien sur le ter­rain que dans les gra­dins. Au­cun in­ci­dent, aus­si mi­nime soit-il, ne fut en­re­gis­tré soit du­rant ou à la fin de la ren­contre, en dé­pit de la dé­faite com­bien sé­vère des lo­caux.

Jri­di,homme du match Pour re­ve­nir au match pro­pre­ment, di­sons que la vic­toire sfaxienne fut en ne plus heu­reuse au vu de la phy­sio­no­mie gé­né­rale des dé­bats. L’USTA qui dé­ve­loppe un foot­ball de qua­li­té sans qu’elle ne soit ré­com­pen­sée en re­tour, a de nou­veau joué de mal­chance contre une for­ma­tion sfaxienne qui n’a pas confir­mé son vi­sage re­lui­sant, af­fi­ché une se­maine plus tôt contre la JSK. Les Unions ont beau en ef­fet faire l’es­sen­tiel du jeu se créant de nom­breuses oc­ca­sions de buts mais la pré­ci­pi­ta­tion et sur­tout les ar­rêts dé­ci­sifs du gar­dien Ra­mi Jri­di qui s’est char­gé d’ef­fa­cer au moins trois buts tout fait du match nul, au moins.

Des cor­rec­tifs s’im­posent dans la for­ma­tion

sfaxienne L’en­traî­neur Anis Jer­bi qui conti­nue d’as­su­rer l’in­té­rim avec Fe­thi Der­gaâa ne cache pas que son équipe a vé­cu un dif­fi­cile après-mi­di face à un ad­ver­saire qui im­pose le res­pect « Je re­con­nais que nous avons dû cra­va­cher dur avant de l’em­por­ter aux dé­pens d’une va­leu­reuse for­ma­tion de Ta­taouine. Je fé­li­cite à la fois mes joueurs pour cette vic­toire pour la réa­li­sa­tion de la­quelle ils ont fait preuve de beau­coup de cran et de dé­ter­mi­na­tion. C’est un suc­cès qui est ve­nu confor­ter da­van­tage le mo­ral du groupe à une se­maine du choc contre L’ESS. Je tiens aus­si à fé­li­ci­ter l’ad­ver­saire pour sa bonne pres­ta­tion et sa cor­rec­tion exem­plaire ».

Tou­jours est-il que le cadre tech­nique sfaxien est ap­pe­lé à ap­por­ter les cor­rec­tifs né­ces­saires à sa for­ma­tion avant le clas­sique face à L’ESS et ce à la lu­mière des en­sei­gne­ments ti­rés de la sor­tie peu convain­cante à Ta­taouine en dé­pit de la vic­toire.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.