Sun­downs, pre­mier sacre conti­nen­tal !

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Mal­gré sa dé­faite 1-0 en Egypte face au Za­ma­lek en fi­nale re­tour, Ma­me­lo­di Sun­downs a dé­cro­ché di­manche la pre­mière Ligue des cham­pions de son his­toire après sa vic­toire 3-0 à l’al­ler. Le club cai­rote pour­ra re­gret­ter son manque de réa­lisme mais sur­tout la manche al­ler… Ça n’au­ra pas suf­fi ! Mal­gré sa vic­toire 1-0 face aux Ma­me­lo­di Sun­downs, 66% de pos­ses­sion et 21 tirs (mais seule­ment 5 ca­drés), le Za­ma­lek n’est pas par­ve­nu à re­faire son re­tard en fi­nale re­tour de la Ligue des cham­pions di­manche à Borg El Arab. La faute au cui­sant 3-0 en­cais­sé à l’al­ler. Dos au mur et pous­sés par en­vi­ron 70 000 fans en fo­lie, les hommes de Moa­men So­li­man pre­naient d’en­trée la main­mise sur le match et se pro­cu­raient une pre­mière op­por­tu­ni­té par Stan­ley. Mais le Ni­gé­rian man­quait le cadre sur son ex­té­rieur du pied, alors que son ge­nou per­cu­tait le vi­sage d’onyan­go, sor­ti à sa ren­contre. Res­té au sol, le gar­dien ou­gan­dais se ré­si­gnait à cé­der sa place à San­di­lands (28e).

Le nou­vel en­trant brillait avant la pause en re­pous­sant su­per­be­ment un tir de Taw­fik. Plus dé­fen­sifs qu’à l’ac­cou­tu­mée, les vi­si­teurs se mon­traient tou­te­fois dan­ge­reux et vi­re­vol­tants en contres, sur­tout en fin de pre­mière mi-temps, mais Gen­nesh dé­tour­nait la re­prise de vo­lée de Tau, puis la frappe contrée de Billiat mour­rait sur le haut de la trans­ver­sale. Les Sud-afri­cains avaient lais­sé pas­ser leur chance : la pres­sion égyp­tienne s’in­ten­si­fiait au re­tour des ves­tiaires et Ma­me­lo­di fi­nis­sait par plier. De­vant la sur­face, le très re­muant Stan­ley dé­co­chait une frappe au sol au ras du po­teau gauche d’un fé­brile San­di­lands qui ne pou­vait suf­fi­sam­ment dé­tour­ner le tir (1-0, 65e).

Ma­me­lo­di, une his­toire in­croyable Re­vi­go­rés par cette ou­ver­ture du score, les Che­va­liers Blancs re­par­taient de plus belle à l’at­taque en quête de deux autres buts pour éga­li­ser sur l’en­semble des deux manches. Mais le centre de l’en­trant Shi­ka­ba­la était dé­ga­gé en ca­tas­trophe de­vant le but puis la tête de Mayu­ka était sau­vée juste de­vant la ligne. Les ef­forts hé­roïques du cham­pion d’afrique du Sud payaient lorsque l’ar­bitre sif­flait la fin du match puisque cette courte dé­faite lui per­met d’être sa­cré pour la pre­mière fois après une ten­ta­tive in­fruc­tueuse en 2001. Une apo­théose d’au­tant plus sa­vou­reuse que peu de monde au­rait mi­sé une pièce sur l’équipe de Pit­so Mo­si­mane.

D’abord éli­mi­nés en tour pré­li­mi­naire, les Sud-afri­cains ont été re­ver­sés en Coupe de la CAF où ils ont là aus­si pris la porte, avant d’être re­pê­chés in ex­tre­mis… pour la phase de groupes de la Ligue des cham­pions après la dis­qua­li­fi­ca­tion de Vi­ta Club. Mais de­puis, ceux qu’on sur­nomme les Bré­si­liens af­fichent un su­perbe vi­sage et ce sont bien eux qui re­pré­sen­te­ront l’afrique au Mon­dial des clubs au Ja­pon en dé­cembre pro­chain !

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.