Le pro­cu­reur or­donne l’ou­ver­ture d’une en­quête à l’en­contre de Cha­fik Jar­raya

Suite aux dé­cla­ra­tions com­pro­met­tantes pour les Jour­na­listes

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Se­lon une dé­cla­ra­tion à As­sa­bah news de Sou­fien Sel­li­ti, porte-pa­role du tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Tu­nis, le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique près le même tri­bu­nal a or­don­né l’ou­ver­ture d’une en­quête suite aux af­fir­ma­tions de l’homme d’af­faires Che­fik Jer­raya au cours de l’émis­sion té­lé­vi­sée de Sa­mir El Oua­fi : « Li­man ya­rou’ Fa­qat » (A ce­lui qui ose seu­le­ment), dé­cla­rant « qu’il a sou­doyé tous les jour­na­listes à l’ex­cep­tion de Naou­fal Ouer­ta­ni ». Ces dé­cla­ra­tions sont ju­gées com­pro­met­tantes, par la SNJT dans une dé­cla­ra­tion où il a dé­non­cé les pro­pos te­nus, di­manche der­nier par l’homme d’af­faires Cha­fik Jar­raya qui, « sur le pla­teau de la chaîne de té­lé­vi­sion pri­vée ” Al-hi­war At­toun­si , a avoué avoir ache­té la conscience de plu­sieurs jour­na­listes . Cette dé­cla­ra­tion re­pré­sente en soi un aveu ex­pli­cite de cor­rup­tion » . le Syn­di­cat, a ap­pe­lé à cet égard, le mi­nistre de la Jus­tice et le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique à tra­duire Cha­fik Jar­raya en jus­tice pour les crimes de cor­rup­tion qu’il a re­con­nus.

Plu­sieurs jour­na­listes ont éga­le­ment en­ta­mé les pro­cé­dures né­ces­saires pour en­ga­ger des pour­suites ju­di­ciaires contre l’homme d’af­faires Cha­fik Jar­raya pour dif­fa­ma­tion et in­ci­ta­tion de l’opi­nion pu­blique à se dres­ser contre les jour­na­listes.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.