Meurtre en bande or­ga­ni­sée

Le Temps (Tunisia) - - Faits De Société -

Faits di­vers en France

Quatre hommes ont été mis en exa­men pour «meurtre en bande or­ga­ni­sée» dans le cadre d’une en­quête pour un ho­mi­cide per­pé­tré à Mar­seille le 26 août 2016, a an­non­cé mer­cre­di le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Mar­seille. Les quatre hommes, dont trois tren­te­naires et un autre né en 1976, ont été in­ter­pel­lés di­manche à 4 heures du ma­tin dans le 15e ar­ron­dis­se­ment, dans les quar­tiers nord de la ci­té pho­céenne. Trois d’entre eux ont des an­té­cé­dents ju­di­ciaires pour in­frac­tion à la lé­gis­la­tion sur les stu­pé­fiants. L’un ayant été condam­né à 10 re­prises, un autres à 5 re­prises.

Au mo­ment de leur in­ter­pel­la­tion, les en­quê­teurs ont éga­le­ment sai­si onze armes dans deux voi­tures vo­lées et de nom­breuses mu­ni­tions. Deux ka­lach­ni­kov «prêtes à em­ploi» et de l’es­sence ont no­tam­ment été re­trou­vées lais­sant pen­ser «que nous étions sur la voie de la com­mis­sion d’une en­tre­prise cri­mi­nelle», a pré­ci­sé le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique Xa­vier Ta­ra­beux.

Les quatre hommes ont été mis en exa­men pour «meurtre en bande or­ga­ni­sée» et «as­so­cia­tion de mal­fai­teurs en vue de la pré­pa­ra­tion d’un crime en bande or­ga­ni­sée». Le par­quet a de­man­dé leur pla­ce­ment en dé­ten­tion pro­vi­soire.

Les quatre in­ter­pel­lés sont soup­çon­nés d’être im­pli­qués dans le meurtre de Ha­mid Ha­mou­di, 40 ans, tué alors qu’il cir­cu­lait à scoo­ter le 26 août dans un quar­tier ré­si­den­tiel du 12e ar­ron­dis­se­ment de Mar­seille.

«On n’est pas sur la ri­va­li­té des Blacks contre les Gi­tans, qui a oc­ca­sion­né une ma­jo­ri­té des rè­gle­ments de compte ces der­nières an­nées, ni dans celle des Be­re­bouh et Tir contre les Red­ma­nia, pas dans une forme de ven­det­ta mais dans une pure lutte de ter­ri­toire» dans les ci­tés nord de la ville pour le contrôle du tra­fic de stu­pé­fiants, a in­di­qué une source proche de l’en­quête.

Les sus­pects ont été in­ter­pel­lés «alors qu’ils étaient en re­pé­rage, ils cher­chaient leur cible» pour pré­pa­rer d’autres as­sas­si­nats. Ils ont été in­ter­pel­lés «juste après qu’ils eurent dé­po­sé des armes dans leur box», a pré­ci­sé cette source.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.