Mas­sacre dans une école de po­lice à Quet­ta

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

• L’at­taque re­ven­di­quée par Daech a fait une soixan­taine de morts et une cen­taine de bles­sés

Au moins 59 per­sonnes ont été tuées et plus de 100 bles­sées dans une at­taque me­née lun­di soir par des hommes ar­més et équi­pés de vestes d’ex­plo­sifs dans une école de po­lice à Quet­ta, dans le sud-ouest du Pa­kis­tan, qui a été re­ven­di­quée mar­di par le groupe Etat is­la­mique. En­vi­ron 200 nou­velles re­crues oc­cu­paient le centre de for­ma­tion au mo­ment de l’at­taque, ont pré­ci­sé les au­to­ri­tés pa­kis­ta­naises. Cer­tains des élèves po­li­ciers ont été pris en otage pen­dant l’at­taque qui a du­ré cinq heures. La plu­part des vic­times sont des élèves po­li­ciers. «Les mi­li­tants sont ve­nus di­rec­te­ment dans notre ca­serne. Ils ont fait ir­rup­tion et ont com­men­cé à ti­rer à bout por­tant. Nous nous sommes mis à crier et à cou­rir dans la ca­serne», a rap­por­té un des sur­vi­vants à un mé­dia lo­cal. Mir Sar­fa­raz Bug­ti, mi­nistre de l’in­té­rieur de la pro­vince du Ba­lou­chis­tan, dont Quet­ta est le chef-lieu, a in­di­qué que l’at­taque avait vi­sé le bâ­ti­ment où se re­po­saient les nou­velles re­crues. «Deux as­saillants se sont fait ex­plo­ser tan­dis qu’un troi­sième a été abat­tu d’une balle dans la tête par les res­pon­sables de la sé­cu­ri­té», a-t-il dit. Un pho­to­graphe de Reu­ters pré­sent sur place rap­porte avoir vu les au­to­ri­tés trans­por­ter la dé­pouille d’un ado­les­cent iden­ti­fié comme l’un des as­saillants. L’or­gane de com­mu­ni­ca­tion de l’etat is­la­mique, Amaq, a dif­fu­sé une re­ven­di­ca­tion du groupe dji­ha­diste se­lon la­quelle les trois hommes ont «uti­li­sé des armes au­to­ma­tiques et des gre­nades avant d’ac­tion­ner leur vestes d’ex­plo­sifs dans la foule».

Un des plus hauts res­pon­sables mi­li­taires de la ré­gion, le gé­né­ral Sher Af­gun, avait dé­cla­ré un peu plus tôt que les ap­pels té­lé­pho­niques pas­sés par les as­saillants et in­ter­cep­tés par les ser­vices de ren­sei­gne­ment sug­gé­raient des liens avec le groupe ex­tré­miste pa­kis­ta­nais La­sh­kar-ej­hang­vi. «Nous avons ap­pris de ces écoutes que trois mi­li­tants at­ten­daient des ordres d’af­gha­nis­tan», a-t-il dit à la presse. Le groupe La­sh­kar-e-jhang­vi, créé dans le Pend­jab, est à l’ori­gine de plu­sieurs at­taques au Ba­lou­chis­tan, no­tam­ment contre la com­mu­nau­té ha­za­ra, une mi­no­ri­té de confes­sion chiite. Le chef du groupe, Ma­lik Ishaq, et 13 autres di­ri­geants ont été tués l’an der­nier par la po­lice pa­kis­ta­naise et les sur­vi­vants au­raient trou­vé re­fuge du cô­té af­ghan de la fron­tière.

«Il y a deux ou trois jours, les ser­vices de ren­sei­gne­ment nous ont aver­ti d’une pos­sible at­taque dans la ville de Quet­ta, où nous avions ren­for­cé la sé­cu­ri­té, mais ils ont ci­blé l’école de po­lice», a dé­cla­ré Sa­naul­lah Zeh­ri, mi­nistre en chef de la pro­vince du Ba­lou­chis­tan. L’école de po­lice, qui s’étend sur en­vi­ron un de­mi hec­tare, est si­tuée à 13 ki­lo­mètres de la ville de Quet­ta.

La po­lice, l’ar­mée et des forces spé­ciales sont ar­ri­vées sur place vingt mi­nutes après le dé­but de l’at­taque et ont lan­cé une opé­ra­tion qui a du­ré près de cinq heures, a an­non­cé le mi­nistre de l’in­té­rieur de la pro­vince. Le Pre­mier mi­nistre Na­waz Sha­rif et le chef d’état-ma­jor de l’ar­mée, le gé­né­ral Ra­heel Sha­rif, se sont tous les deux ren­dus à Quet­ta après l’at­taque.

En août, un at­ten­tat sui­cide co-re­ven­di­qué par L’EI et le groupe Ja­maa­tur-ah­rar, branche pa­kis­ta­naise des ta­li­ban, avait fait 74 morts et plus de 100 bles­sés dans un hô­pi­tal de Quet­ta. [NL8N1AQ6RR] La ville est consi­dé­rée comme un bas­tion des ta­li­ban dans la ré­gion. L’ar­mée pa­kis­ta­naise, qui nie ré­gu­liè­re­ment l’im­plan­ta­tion de L’EI sur son ter­ri­toire, et a qua­li­fié ses pré­cé­dentes re­ven­di­ca­tions de «pro­pa­gande», a néan­moins af­fir­mé le mois der­nier avoir ar­rê­té des cen­taines d’is­la­mistes pa­kis­ta­nais qui s’étaient rap­pro­chés du groupe dji­ha­diste. Une voi­ture de po­lice quit­tant l’école de po­lice de Quet­ta après l’at­taque ter­ro­riste

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.