Lan­ce­ment du centre tu­ni­sien de re­cherches et d’études

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

Le Fo­rum tu­ni­sien pour les droits éco­no­miques et so­ciaux (FTDES) a an­non­cé, hier, le lan­ce­ment du Centre Tu­ni­sien de Re­cherches et d’etudes sur le Ter­ro­risme (CTRET). Lors d’une confé­rence or­ga­ni­sée à Tu­nis pour pré­sen­ter cette nou­velle struc­ture et an­non­cer les ré­sul­tats de sa pre­mière étude, Ab­der­rah­mane Hed­hi­li, pré­sident du FTDES a sou­li­gné que le centre au­ra pour mis­sion la réalisation des études vi­sant à ana­ly­ser le phé­no­mène du ter­ro­risme et à connaitre ses dif­fé­rents mé­ca­nismes et son dé­ve­lop­pe­ment afin de ré­flé­chir à des so­lu­tions an­ti­ci­pées pou­vant ré­duire la pro­li­fé­ra­tion de ce fléau à long terme. Hed­hi­li a in­di­qué que de­puis la ré­vo­lu­tion à ce jour, des mil­liers de jeunes sans em­ploi ont émi­gré clan­des­ti­ne­ment alors que d’autres ont été at­ti­rés par les ré­seaux ter­ro­ristes et de contre­bande. «Il convient au­jourd’hui de bien ana­ly­ser ces phé­no­mènes so­ciaux afin de sau­ver notre jeu­nesse et lui ga­ran­tir un ave­nir meilleur», a-t-il dit. De son cô­té, Rid­ha Rad­daoui, res­pon­sable du CTRET a pré­ci­sé que le centre se base sur les don­nées ins­crites dans les dos­siers ju­di­ciaires, ap­pe­lant à gé­né­ra­li­ser les études sur le phé­no­mène du ter­ro­risme en Tu­ni­sie dont les prin­ci­paux ac­teurs, les ré­seaux et l’idéo­lo­gie ne sont pas suf­fi­sam­ment connus. Rad­daoui a, aus­si, fait sa­voir que le centre compte créer une cel­lule d’écoute et de pré­ven­tion contre le ter­ro­risme (Ecout Act) au pro­fit des vic­times du ter­ro­risme pour connaitre leurs pré­oc­cu­pa­tions et pou­voir an­ti­ci­per leurs actes. «Il s’agit de ga­ran­tir un en­ca­dre­ment psy­cho­lo­gique et ju­ri­dique aux po­pu­la­tions vul­né­rables ci­blées par le dis­cours ter­ro­riste et de les convaincre par un contre-dis­cours hos­tile à la vio­lence», a-t-il ajou­té, fai­sant re­mar­quer que même les fa­milles des ter­ro­ristes bé­né­fi­cie­ront d’un sou­tien pour les ai­der à re­trou­ver leurs en­fants at­ti­rés par des groupes ter­ro­ristes. La confé­rence a été aus­si une oc­ca­sion pour pré­sen­ter les ré­sul­tats de la pre­mière étude réa­li­sée par le CTRET in­ti­tu­lée «le ter­ro­risme en Tu­ni­sie à tra­vers les dos­siers ju­di­ciaires».

Ela­bo­rée par des ju­ristes et des spé­cia­listes, l’étude concerne un échan­tillon de plus de 1000 ter­ro­ristes et est ba­sée sur 384 dos­siers ju­di­ciaires pré­sen­tés lors de la pé­riode 2011-2015.

L’étude est di­vi­sée en quatre cha­pitres. Le pre­mier com­porte des don­nées gé­né­rales sur les per­sonnes ac­cu­sées de ter­ro­risme. Le deuxième concerne les fac­teurs d’en­doc­tri­ne­ment et d’in­fluence. Le troi­sième com­porte les in­di­ca­teurs ex­té­rieurs de l’ap­par­te­nance aux or­ga­ni­sa­tions ter­ro­ristes tan­dis que le quatrième cha­pitre porte sur les or­ga­ni­sa­tions ter­ro­ristes tu­ni­siennes à l’in­té­rieur et à l’ex­té­rieur.

Des re­pré­sen­tants de la so­cié­té ci­vile et de par­tis po­li­tiques ain­si que des ju­ristes, des so­cio­logues, des uni­ver­si­taires, des sé­cu­ri­taires et des jour­na­listes ont as­sis­té à cette confé­rence.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.