La bu­reau­cra­tie de l’ad­mi­nis­tra­tion et la cor­rup­tion en­travent la re­prise

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

Le mi­nistre de l’in­ves­tis­se­ment, de Dé­ve­lop­pe­ment et de la Co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale Fadhel Ab­del­ke­fi a été for­te­ment cri­ti­qué hier par le dé­pu­té Fadhel Om­rane (bloc Ni­daa Tounes) lors d’une séance d’au­di­tion, à la Com­mis­sion des fi­nances à l’as­sem­blée des re­pré­sen­tants du peuple (ARP) pour le do­cu­ment sur le bud­get éco­no­mique pré­sen­té à la com­mis­sion. Om­rane a estimé que le do­cu­ment contient des chiffres er­ro­nés cri­ti­quant éga­le­ment les mul­tiples dé­pla­ce­ments ef­fec­tués par le mi­nistre à l’étran­ger. D’autres dé­pu­tés du même bloc ont pris la dé­fense du mi­nistre met­tant l’ac­cent sur les ef­forts dé­ployés en vue de ga­ran­tir la réus­site de la confé­rence in­ter­na­tio­nale sur l’in­ves­tis­se­ment. La plu­part des dé­pu­tés pré­sents ont dé­plo­ré le re­tard en­re­gis­tré dans la pré­sen­ta­tion du bud­get éco­no­mique ap­pe­lant à or­ga­ni­ser d’autres séances pour ap­pro­fon­dir le dé­bat sur le bud­get. De son cô­té, le mi­nistre a estimé que la bu­reau­cra­tie de l’ad­mi­nis­tra­tion, la cor­rup­tion et des lois com­plexes en­tra­vant l’in­ves­tis­se­ment en Tu­ni­sie fai­sant sa­voir que l’in­ves­tis­se­ment pour­rait évo­luer de plus de 10%, si les si­tua­tions sé­cu­ri­taires et po­li­tiques s’amé­liorent et si l’ad­mi­nis­tra­tion se dé­bar­rasse des obs­tacles qui l’em­pêchent de jouer plei­ne­ment son rôle.

Il a pré­ci­sé que la pré­pa­ra­tion du pro­jet de bud­get éco­no­mique ne se ré­fère point à la note d’orien­ta­tion du plan de dé­ve­lop­pe­ment quin­quen­nal (20162020), tou­jours en dis­cus­sion, af­fir­mant qu’il est fa­vo­rable à un do­cu­ment sur la ba­lance éco­no­mique ré­ca­pi­tu­la­tif et simple. Il s’est en­ga­gé à pré­sen­ter une ver­sion dé­taillée de ce do­cu­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.