Am­nes­ty dé­nonce l'im­pact des frappes sur les ci­vils

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

La coa­li­tion me­née par les Etats-unis contre le groupe Etat is­la­mique a sous-estimé l'im­pact de ses opé­ra­tions sur les ci­vils en Sy­rie, a estimé L'ONG Am­nes­ty In­ter­na­tio­nal.

"Il est temps que les au­to­ri­tés amé­ri­caines re­con­naissent toute l'éten­due des dom­mages ci­vils cau­sés par les at­taques de la coa­li­tion en Sy­rie", dé­clare dans un com­mu­ni­qué Lynn Maa­louf, di­rec­trice ad­jointe pour la re­cherche au bu­reau de Bey­routh d'am­nes­ty In­ter­na­tio­nal.

"Nous crai­gnons que la coa­li­tion di­ri­gée par les Etat­su­nis ne sous-es­time consi­dé­ra­ble­ment le tort cau­sé aux ci­vils dans ses opé­ra­tions en Sy­rie", ajoute-t-elle.

Au moins 300 ci­vils ont été tués dans 11 at­taques de la coa­li­tion de­puis sep­tembre 2014, es­time l'or­ga­ni­sa­tion.

"L'ana­lyse des preuves dis­po­nibles sug­gère que dans cha­cun des cas, les forces de la coa­li­tion n'ont pas pris les pré­cau­tions adé­quates pour mi­ni­mi­ser le mal fait aux ci­vils et la des­truc­tion de leurs biens", pour­suit-elle.

Trois ré­centes frappes amé­ri­caines contre des cibles liées à l'or­ga­ni­sa­tion Etat is­la­mique en Sy­rie pour­raient avoir fait des vic­times ci­viles, a dé­cla­ré mi-sep­tembre l'ar­mée des Etats-unis.

En juillet, le Penta­gone a ré­vé­lé que des frappes aé­riennes me­nées contre des cibles dji­ha­distes en Irak et en Sy­rie avaient tué 14 ci­vils entre le 28 juillet 2015 et fin avril 2016.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.