Bruits et chu­cho­te­ments

Ex­po­si­tion col­lec­tive à l’es­pace Boua­ba­na pour les Arts

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture - Sa­mia HARRAR

Im­pres­sions pic­tu­rales...

C’est jus­te­ment le thème de l’ex­po­si­tion de pein­ture, qui se tien­dra au­jourd’hui, à l’es­pace Boua­ba­na pour les Arts (rue de Mar­seille), à la veille du dé­mar­rage de la cin­quan­tième édi­tion des Jour­nées Ci­né­ma­to­gra­phiques de Car­thage. Une ma­nière de té­les­co­page entre deux arts: le troi­sième et le sep­tième, qui se sont sou­vent nour­ris l’un de l’autre à tra­vers l’his­toire, et qui rendent, cha­cun avec ses moyens propres, un hom­mage, tou­jours re­com­men­cé, à l’ima­gi­naire et à la créa­tion ar­tis­tique, dans ce qu’elle peut avoir de trans­cen­dan­tal et de su­blime, dans une lutte sans merci, contre la fi­ni­tude. Faute de pou­voir la vaincre, et avoir rai­son d’elle, en guise de ré­sis­tance, lui ap­po­ser tou­jours le beau et l’inef­fable pour ou­blier la lai­deur, parfois in­con­tour­nable, du monde où nous évo­luons. Une fa­çon de ne ja­mais je­ter les armes et de ne pas ab­di­quer de l’es­poir, vaille que vaille... A cet ef­fet, une pléiade d’ar­tistes plas­ti­ciens se sont réunis, le temps d’une ex­po­si­tion, pour en­chan­ter, en ac­com­pa­gnant les JCC, les ci­maises de “Boua­ba­na...”, en of­frant aux re­gards, cha­cun à tra­vers deux ou trois ta­bleaux qu’il au­ra choi­si pour l’oc­ca­sion, la quin­tes­sence de leurs ex­pé­ri­men­ta­tions de plas­ti­ciens et de créa­teurs, qui n’ont de cesse d’ex­plo­rer l’es­pace al­loué de la toile, face à l’an­goisse à nulle autre pa­reille du blanc, qui peut pa­raître abys­sal, et ô com­bien ter­ri­fiant à bien des égards, avant qu’ils n’en prennent pos­ses­sion en l’ap­pri­voi­sant, comme on ap­pri­voise bien sou­vent une bête sau­vage et in­do­cile, jus­qu’à l’abou­tis­se­ment de l’oeuvre, la­quelle est en réa­li­té, tou­jours à re­com­men­cer. Car la pein­ture, si elle sait être joie et exu­bé­rance, en un écla­te­ment de formes et de cou­leurs, est aus­si, plus sou­vent, tour­ments et orages, qui jaillissent de la toile ou trans­fi­gurent, en fi­li­grane le ta­bleau, qui vous re­garde sou­vent bien plus que vous ne le re­gar­dez. Ar­rê­tez-vous de­vant une toile de Mou­rad Ze­rai, et écou­tez les pul­sa­tions se­crètes qui ir­riguent ses cou­leurs. L’oeil en­tend ce que l’oreille voit. Il fau­dra le mé­ri­ter... Pre­nez le temps d’ex­plo­rer l’uni­vers d’ikram M’hen­ni, ten­tez de fixer jus­qu’au ver­tige, un ta­bleau de Ol­fa Je­gham, lais­sez-vous prendre dans les rets de Fa­doua Gar­gour, ou de Yos­ra Mzou­ghi, consen­tez une es­cale de­vant une oeuvre de Né­ji Laâd­hi­mi, et lais­sez la pe­tite mu­sique de Mou­rad Har­baoui qui se dé­cline, dans ses har­mo­nies pic­tu­rales, prendre son che­min jus­qu’à vous. Main­te­nant, le voyage peut com­men­cer...

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.