La pro­prié­taire d’un pa­lace à Cannes, re­trou­vée deux jours après son rapt

Le Temps (Tunisia) - - Faits De Société -

Faits di­vers en France

La pro­prié­taire d’un pa­lace de Cannes a été en­le­vée lun­di à Nice, dans la rue, de­vant de nom­breux té­moins. Au­cune re­ven­di­ca­tion n’avait été ex­pri­mée hier, lais­sant les en­quê­teurs dans le flou.

La po­lice était tou­jours à la re­cherche de la pa­tronne d’un pa­lace de Cannes, près de son do­mi­cile à Nice et dé­jà vic­time d’une ten­ta­tive d’en­lè­ve­ment non élu­ci­dée il y a trois ans. Une en­quête a été ou­verte pour «en­lè­ve­ment et sé­ques­tra­tion en bande or­ga­ni­sée» et «as­so­cia­tion de mal­fai­teurs». Au­cune piste n’est ex­clue par la po­lice ju­di­ciaire de Nice.. La vic­time, Jac­que­line Vey­rac, dont l’iden­ti­té a été ré­vé­lée plu­sieurs heures après son en­lè­ve­ment est âgée de 76 ans. Veuve de­puis quelques an­nées, elle est avec son fils à la tête du Grand Hô­tel de Cannes, un pa­lace cinq étoiles proche des pal­miers de la Croi­sette et d’un res­tau­rant gas­tro­no­mique co­té de Nice, La Ré­serve, près du port. Le kid­nap­ping s’est dé­rou­lé comme dans un film. Se­lon la scène dé­crite par des té­moins et rap­por­tée par le pro­cu­reur Jean-mi­chel Prêtre, Mme Vey­rac était à bord de sa voi­ture, près de chez elle, dans un quar­tier pas­sant de Nice. Sou­dain, des in­di­vi­dus sur­gissent, l’em­poignent en lui ca­chant le vi­sage et l’em­barquent sous la contrainte à bord d’un vé­hi­cule uti­li­taire qui dé­marre aus­si­tôt.

Deux jours après son rapt elle a été re­trou­vée vi­vante à Nice. Se­lon le par­quet, la femme d’af­faires avait été li­go­tée et en­fer­mée à l’ar­rière d’une voi­ture. Elle a été re­trou­vée par des pas­sants qui ont aler­té la po­lice. Elle semble en bonne san­té mais elle a été hos­pi­ta­li­sée, pré­cise le par­quet.

Deux hommes qui ont été aper­çus en train de prendre la fuite, ont été in­ter­pel­lés lorsque la po­lice est ar­ri­vée sur les lieux pour li­bé­rer Jac­que­line Vey­rac.

«La fa­mille se ré­jouit, est sou­la­gée et re­mer­cie les ser­vices d’en­quête d’avoir re­trou­vé ra­pi­de­ment» Jac­que­line Ve yr a c , co n f i e So p h i e Jo n q u e t , l’avo­cate de deux des en­fants de la sep­tua­gé­naire. La pro­prié­taire d’un hô­tel cinq étoiles de la Croi­sette à Cannes, avait été en­le­vée lun­di der­nier vers mi­di, alors qu’elle sor­tait d’une phar­ma­cie de Nice et s’ap­prê­tait à mon­ter dans son vé­hi­cule. L’après mi­di du même jour, ses deux ra­vis­seurs avaient pris contact avec ses proches.

Les en­quê­teurs s’étaient in­té­res­sés à l’en­vi­ron­ne­ment et au pa­tri­moine de Jac­que­line Vey­rac qui di­rige avec son fils le Grand Hô­tel de la Croi­sette à Cannes et pos­sède plu­sieurs man­dats dans des so­cié­tés comme La Ré­serve, un res­tau­rant gas­tro­no­mique ré­pu­té de Nice.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.