Mel­hem Ba­ra­kat n’est plus

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture -

Le chan­teur et com­po­si­teur li­ba­nais Mel­hem Ba­ra­kat est dé­cé­dé, hier, dans un hôpital de Bey­routh, suite à plu­sieurs se­maines d’hos­pi­ta­li­sa­tion, à l’âge de 71 ans. Né en 1944 au vil­lage de Kfar Chi­ma, au Li­ban, Mel­hem Ba­ra­kat était à la fois: ac­teur, chan­teur et com­po­si­teur. Icône du « ta­rab » Mel­hem Ba­ra­kat est l’une des voix les plus puis­santes et les plus ex­pres­sives du Li­ban. En août der­nier, il a fait vi­brer le pu­blic tu­ni­sien lors la 52e édi­tion du Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de Car­thage, où il s’est pro­duit plus d’une fois.

La Suède cé­lèbre son re­tour en Tu­ni­sie au mu­sée na­tio­nal du Bar­do

Pour cé­lé­brer la réouverture de l'am­bas­sade de Suède en Tu­ni­sie, fer­mée de­puis 2001, la Suède a choi­si le Mu­sée na­tio­nal du Bar­do pour ac­cueillir, mar­di soir, une soi­rée mu­si­cale as­su­rée par des ar­tistes tu­ni­siens et sué­dois. La réouverture de la nou­velle am­bas­sade de Suède en Tu­ni­sie, a eu lieu mar­di ma­tin, à Tu­nis en pré­sence de la mi­nistre sué­doise des Af­faires étran­gères, Mar­got Wall­stram, en vi­site de tra­vail de deux jours en Tu­ni­sie. La cheffe de la Di­plo­ma­tie sué­doise était pré­sente au Bar­do, par­mi d'autres per­son­na­li­tés po­li­tiques et re­pré­sen­tants de la so­cié­té ci­vile, à la cé­ré­mo­nie de cé­lé­bra­tion de la réouverture de l'am­bas­sade sué­doise en Tu­ni­sie, qui a été dé­ci­dée en no­vembre 2015, lors de la vi­site of­fi­cielle du pré­sident Bé­ji Caid Es­seb­si en Suède, la pre­mière dans ce pays scan­di­nave, de­puis celle ef­fec­tuée par le pré­sident Ha­bib Bour­gui­ba en 1963. Pour Mo­ha­med Zine Abi­dine, mi­nistre des Af­faires Cultu­relles, "le choix du Mu­sée du Bar­do pour cé­lé­brer la réouverture de la re­pré­sen­ta­tion di­plo­ma­tique de suède à Tu­nis re­vêt une sym­bo­lique par­ti­cu­lière et consti­tue un in­di­ca­teur im­por­tant pour ren­for­cer les re­la­tions cultu­relles bi­la­té­rales". Le mi­nistre a pré­ci­sé que les mé­ca­nismes de par­te­na­riat entre les deux pays pour la pé­riode à ve­nir se­ront éta­blis con­for­mé­ment à des ac­cords bi­la­té­raux entre les mi­nis­tères des Af­faires cultu­relles des deux pays.

D'ailleurs, la Suède est par­mi les pays avec les­quels la Tu­ni­sie vise à élar­gir sa nou­velle po­li­tique cultu­relle ba­sée sur la dé­mo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive et la bonne gou­ver­nance lo­cale en op­tant pour le mé­ca­nisme de fi­nan­ce­ment et l'en­cou­ra­ge­ment de l'ini­tia­tive pri­vée au­près des créa­teurs ré­gio­naux afin qu'ils puissent s'af­fir­mer sur les plans lo­cal et in­ter­na­tio­nal, a en­core sou­li­gné le mi­nistre. "Après une fer­me­ture de 14 ans, la réouverture de la re­pré­sen­ta­tion di­plo­ma­tique sué­doise à Tu­nis re­vêt une im­por­tance ma­jeure", a dé­cla­ré à l'agence TAP, Fre­de­rick Flo­ren, am­bas­sa­deur du Royaume de Suède en Tu­ni­sie.

Et pour dé­mar­rer un par­te­na­riat cultu­rel fruc­tueux, la Suède a choi­si le thème de "la li­ber­té d'ex­pres­sion et la lit­té­ra­ture d'en­fance" pour toutes les ac­ti­vi­tés qui se­ront or­ga­ni­sées pen­dant l'an­née en cours, a-t-il dit, ajou­tant qu'à cet ef­fet, un don de 1400 livres sué­dois tra­duits en arabe se­ront dis­tri­bués aux jar­dins d'en­fants en Tu­ni­sie.

Ces livres sont l'oeuvre de la cé­lèbre écri­vaine sué­doise As­trid Lind­gren dont les écrits sont très im­por­tants pour la lit­té­ra­ture en­fan­tine en Suède et dans le reste du monde.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.