Le ca­pi­tal hu­main, maillon clé pour le suc­cès de l’en­tre­prise

Le Temps (Tunisia) - - Économie & finances - Khou­loud AMRAOUI

Une confé­rence de presse te­nue, hier, au siège de L’UTICA por­tant sur la 3ème édi­tion du « HR Trends 2016 ». Or­ga­ni­sé par L’UTICA et De­loitte Conseil Tu­ni­sie, et dont le thème est «Le ca­pi­tal hu­main au coeur des en­jeux du ma­na­ge­ment», avec la par­ti­ci­pa­tion de Wi­ded BOUCHAMAOUI, pré­si­dente de L’UTICA, Mah­moud TRIKI, fon­da­teur et doyen de MSB, et Em­na KHAROUF, as­so­ciée De­loitte. Outre la pré­sen­ta­tion des ten­dances HR 2016, le pro­gramme de cette de­mi-jour­née com­por­tait des ex­po­sés sur des re­tours d’ex­pé­riences re­la­tives aux freins et les ac­cé­lé­ra­teurs RH (Res­sources Hu­maines). Les in­ter­ve­nants ont as­su­ré que la fonc­tion RH, doit ré­pondre à plu­sieurs dé­fis tels que la di­gi­ta­li­sa­tion, la culture d’en­tre­prise, les en­ga­ge­ments, le lea­der­ship, l’ap­pren­tis­sage … A tra­vers une étude in­édite réa­li­sée au­près de 86 en­tre­prises tu­ni­siennes, L’UTICA et De­loitte Tu­ni­sie ont ap­por­té des éclai­rages sur les grandes ten­dances nationales en ma­tière de res­sources hu­maines et leurs de­grés de ma­tu­ri­té. Dans le même cadre, la pré­sen­ta­tion a trai­té des ou­tils né­ces­saires pour pro­mou­voir le ma­na­ge­ment de l’en­tre­prise, al­lant du pre­mier res­pon­sable et jus­qu’au simple em­ployé. Par­mi ces ou­tils : les com­pé­tences, les soft- skills, et le di­gi­tal tech­nique. Suite à la re­marque in­hé­rente à l’in­adé­qua­tion entre les stra­té­gies des res­sources hu­maines dans les en­tre­prises pu­bliques et pri­vées, Em­na KHAROUF, nous a pré­ci­sé que les pro­blèmes et les pré­oc­cu­pa­tions se trouvent dans les deux sec­teurs. Mais, le plus im­por­tant se­rait de sa­voir comment amé­lio­rer les stra­té­gies des RH. « En Tu­ni­sie, le plus grand pro­blème au sein des en­tre­prises, c’est qu’on ne donne pas as­sez de confiance et de va­leur pour les RH, mal­gré que ce der­nier de­meure un par­te­naire stra­té­gique. Et puis, lors­qu’on va­lo­rise les RH, au­to­ma­ti­que­ment, on met en va­leur les com­pé­tences de l’en­semble des col­la­bo­ra­teurs au sein de l’en­tre­prise. Au ni­veau stra­té­gique, on tra­vaille beau­coup plus avec les en­tre­prises pri­vées que celles du sec­teur pu­blic mais, la bonne nou­velle c’est que plu­sieurs ac­teurs pu­blics qui com­men­ce­ment à va­lo­ri­ser à leur juste va­leur les com­pé­tences hu­maines à l’ins­tar de la banque de l’ha­bi­tat (BH)», a ajou­té Mme. KHAROUF. Mah­moud TRIKI a an­non­cé que l’en­quête RH est un exer­cice mon­dial et que cette an­née en Tu­ni­sie, l’in­té­rêt est axé sur: le lea­der­ship, la culture d’en­tre­prise et sur­tout comment in­té­grer les nou­velles com­po­santes de ma­na­ge­ment au sein de l’en­tre­prise. Il a in­sis­té sur le rôle des cadres res­pon­sables dans la va­lo­ri­sa­tion des res­sources hu­maines et du ca­pi­tal hu­main. « Dans le cadre de L’UTICA aca­dé­mie, nous avons un pro­gramme conti­nu pour par­ler de tout ce qui concerne l’en­tre­prise et l’en­tre­pre­na­riat. Dans ce sens, au­jourd’hui nous avons par­ti­ci­pé à cette confé­rence dans le but d’amé­lio­rer le cli­mat des af­faires en Tu­ni­sie. On es­time que les jeunes d’au­jourd’hui sont im­pa­tiens et veulent brû­ler les étapes de leurs car­rières. Il y a tout un che­min à par­cou­rir pour abou­tir au sta­tut de ma­na­ger ou bien de lea­der », nous a dé­cla­ré Mme BOUCHAMAOUI.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.