Es­cro­que­rie en couple et si­mu­la­tion de vol

Le Temps (Tunisia) - - Fauts De Société -

Faits di­vers dans le monde

Un couple d’au­to­mo­bi­listes qui avait pré­ten­du avoir été vic­time, ce week-end dans les Yve­lines, de faux po­li­ciers a en réa­li­té af­fa­bu­lé afin de dis­si­mu­ler un ac­ci­dent.

Ce couple avait pré­ten­du s’être fait dé­ro­ber leur vé­hi­cule par quatre faux po­li­ciers, dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di, lors d’un contrôle rou­tier dans les Yve­lines.

Mais en réa­li­té, il n’y a ja­mais eu de faux po­li­ciers. Tout comme il n’y a pas eu de vol de voi­ture. Les deux “vic­times” ont en fait tout in­ven­té pour es­sayer de... dis­si­mu­ler un ac­ci­dent qu’ils ve­naient d’avoir avec leur vé­hi­cule. Ce der­nier avait été re­mor­qué par des per­sonnes is­sues de la com­mu­nau­té des gens du voyage, à la de­mande des pro­prié­taires de la voi­ture.

Pour ca­cher l’exis­tence de cet ac­ci­dent, le couple avait af­fir­mé avoir été contrô­lé à Epône, une com­mune si­tuée au nord-ouest de Pa­ris, dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di, par quatre hommes qui s’étaient pré­sen­tés comme des po­li­ciers de la bri­gade an­ti-cri­mi­na­li­té.

Le couple avait dé­cla­ré que les mal­fai­teurs les avaient en­suite ame­né sur un che­min au pré­texte d’un contrôle d’iden­ti­té en les bra­quant «avec un ob­jet mé­tal­lique der­rière la nuque» et en exi­geant carte ban­caire et code sous la me­nace de l’arme, avant de dé­po­ser les deux vic­times de­vant l’hô­pi­tal de Mantes-la-jo­lie, leur des­ti­na­tion ini­tiale, où elles de­vaient rendre vi­site à leur en­fant ma­lade.

Le couple avait alors aler­té la po­lice et la voi­ture du couple avait été re­pé­rée, trac­tée par un ca­mion-benne dans un camp de gens du voyage.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.