Nou­velles frappes aé­riennes amé­ri­caines à Mos­soul

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Irak

Sur fond d’opé­ra­tion conjointe de l’ar­mée ira­kienne et des Kurdes pesh­mer­gas pour la li­bé­ra­tion de la ville de Mos­soul, les avions amé­ri­cains bom­bardent de temps en temps des quar­tiers abri­tant des ci­vils. Hier, des tirs de l'avia­tion amé­ri­caine sur une mai­son dans le vil­lage Ebu Car­bule à l'est de Mos­soul a fait un bles­sé, Ma­hir Ibra­him, âgé de 25 ans, qui a per­du sa jambe droite, a ra­con­té son frère de six ans Yu­suf Ibra­him

Deux heures après l'at­taque, le père de fa­mille, Hu­seyin Ibra­him, a em­me­né ses en­fants, Yu­suf et Es­ma, âgée de cinq ans, vers le point de contrôle pesh­mer­ga, si­tué sur la route de Er­bil, la ca­pi­tale de la ré­gion au­to­nome du Kur­dis­tan, à 10 ki­lo­mètres de Mos­soul. En­suite, Hu­seyin Ibra­him a em­me­né son fils bles­sé Ma­hir à l'hô­pi­tal d'er­bil avant de re­tour­ner au point de contrôle pesh­mer­ga et de conduire Yu­suf et Es­ma vers le cam­pe­ment Ha­zir pour les ré­fu­giés de Mos­soul, qui se trouve dans les alen­tours de la ca­pi­tale kurde. Au­pa­ra­vant, une autre at­taque aé­rienne de la coa­li­tion di­ri­gée par les États-unis avait fait 13 morts ci­vils dans le vil­lage de Fa­zi­liye.

Au cours de ces der­niers jours, les in­for­ma­tions sur des raids meur­triers de la coa­li­tion US, qui par­ti­cipe à la prise de Mos­soul, ne cessent d'af­fluer. Un des der­niers exemples est la frappe d'une pro­ces­sion fu­né­raire à Du­kuk qui a fait une ving­taine de morts et plu­sieurs di­zaines de bles­sés. L'opé­ra­tion de li­bé­ra­tion de Mos­soul a dé­bu­té le 17 oc­tobre. Outre les forces ar­mées gou­ver­ne­men­tales ira­kiennes, elle en­gage des for­ma­tions kurdes et la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale me­née par les États-unis.

Par ailleurs, les mi­lices chiites des Forces de mo­bi­li­sa­tion po­pu­laire (FMP) ont cou­pé l'un des axes d'ap­pro­vi­sion­ne­ment si­tué à l'ouest de Mos­soul hier, a dé­cla­ré sur la té­lé­vi­sion ira­kienne le com­man­dant d'une de ces or­ga­ni­sa­tions sou­te­nues par l'iran. "Nous avons ache­vé au­jourd'hui (hier) la pre­mière phase des opé­ra­tions des Ha­chid (mo­bi­li­sa­tion po­pu­laire) qui était de cou­per la route d'ap­pro­vi­sion­ne­ment entre Tal Afar et le quar­tier de Mou­ha­la­biya me­nant à Mos­soul", a dit Ha­di al Ami­ri, com­man­dant de l'or­ga­ni­sa­tion Ba­dr, la plus im­por­tante mi­lice des FMP.

"C'est la zone par la­quelle Daech entre dans Mos­soul", a-t-il ajou­té. "Cou­per cette route signifie cou­per com­plè­te­ment les lignes d'ap­pro­vi­sion­ne­ment de l'en­ne­mi et les en­cer­cler". Tal Afar se trouve à en­vi­ron 55 km à l'ouest de Mos­soul, sur la route me­nant vers les ter­ri­toires contrô­lés par L'EI en Sy­rie. Cou­per cette voie d'ac­cès a pour consé­quence d'iso­ler L'EI de toutes parts à Mos­soul.

Air Force amé­ri­caine

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.