Les pro­mo­teurs im­mo­bi­liers à la fête

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Yosr GUERFEL AKKARI

Le mar­ché de l’im­mo­bi­lier tu­ni­sien s’ouvre aux res­sor­tis­sants Li­byens. Une au­baine pour les pro­mo­teurs qui n’ont ces­sé de dé­plo­rer le dés­équi­libre entre l’offre et la de­mande du mar­ché. Se­lon une note si­gnée le 31 oc­tobre 2016 par Ja­mel Aya­ri, conser­va­teur de la pro­prié­té fon­cière au­près du mi­nis­tère des Af­faires fon­cières et adres­sée aux di­rec­teurs ré­gio­naux de la pro­prié­té fon­cière, les Li­byens pour­raient bien ac­qué­rir et vendre des biens im­mo­bi­liers autres que ter­rains agri­coles en Tu­ni­sie et les en­re­gis­trer dans le re­gistre fon­cier au même titre que leurs conci­toyens tu­ni­siens. Il s’agit d’une ré­ac­ti­va­tion d’une con­ven­tion bi­la­té­rale si­gnée en 1962. Au bout d’un de­mi-siècle, le gou­ver­ne­ment se rend compte du non ap­pli­ca­tion de la con­ven­tion en ques­tion. Donc rien de nou­veau la note vient com­plé­ter l’ac­cord cadre en ques­tion tout en sup­pri­mant l’au­to­ri­sa­tion préa­lable du gou­ver­neur. L’ad­mi­nis­tra­tion de la pro­prié­té fon­cière vient de cou­rir deux lièvres à la fois : contin­gen­ter le nombre de pro­prié­tés ac­quis par les Li­byens no­tam­ment post-ré­vo­lu­tion avec toute l’anar­chie qui lui est en­dos­sée et ac­croître les re­cettes fis­cales via le paie­ment des droits d’en­re­gis­tre­ment (6% sur chaque contrat im­mo­bi­lier). Les pro­mo­teurs im­mo­bi­liers sont aux anges alors que les mé­nages tu­ni­siens craignent une mon­tée en­core plus fré­né­tique des prix de l’im­mo­bi­lier. « Le mal­heur des uns fait le bon­heur des autres ». Au cas où le prin­cipe de l’au­to­ri­sa­tion préa­lable du gou­ver­ne­ment se­ra gé­né­ra­li­sé à d’autres pays la si­tua­tion pour­rait bien se cor­ser da­van­tage pour les Tu­ni­siens.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.