Re­tour sur le pal­ma­rès 2016

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture -

Jour­nées ci­né­ma­to­gra­phiques de Car­thage

Seul do­cu­men­taire tu­ni­sien par­mi trois fic­tions tu­ni­siennes en lice dans la sec­tion des longs-mé­trages de la com­pé­ti­tion of­fi­cielle, "Zai­neb n’aime pas la Neige" de Kaou­ther Ben Hé­nia a rem­por­té le Ta­nit d’or des Jour­nées Ci­né­ma­to­gra­phiques de Car­thage 2016 qui lui a été re­mis, sa­me­di, à la cé­ré­mo­nie de clô­ture des JCC au Pa­lais des Con­grès à Tu­nis, par le mi­nistre des Af­faires Cultu­relles, Mo­ha­med Zine Ela­bi­dine. Le Ta­nit d’or, "plus grande dis­tinc­tion du fes­ti­val est at­tri­bué à un film ma­gni­fique, simple et tou­chant", a dé­cla­ré, Ab­der­rah­mane Sis­sa­ko, pré­sident du ju­ry du Fes­ti­val et de la com­pé­ti­tion des longs mé­trages. ll s'agit de la deuxième dis­tinc­tion fé­mi­nine après celle at­tri­buée à Mou­fi­da Tlat­li en 1994 pour son film "les si­lences du pa­lais" et de la sep­tième pour la Tu­ni­sie à l'oc­ca­sion des JCC. Sis­sa­ko a sur­tout men­tion­né que le ju­ry n'a fi­na­le­ment pu vi­sion­ner que 17 oeuvres films par­mi les 18 films en lice pour la sec­tion des longs-mé­trages en com­pé­ti­tion of­fi­cielle du fes­ti­val, dé­plo­rant à ce su­jet le fait que "le film Bur­ki­na­bé "Thom" de Oue­drao­go Ta­hi­ro Tas­sere n’a pas été vi­sion­né par le ju­ry, pour des rai­sons tech­niques". "Nous consta­tons que ce­la crée for­cé­ment un dés­équi­libre non seule­ment dans un pal­ma­rès mais aus­si sur l’état de la pro­duc­tion afri­caine et du ci­né­ma arabe", a en­core ajou­té Sis­sa­ko. Après son pre­mier doc-fic­tion "Le Chal­lat de Tu­nis" en 2013, qui avait ou­vert les portes du suc­cès pour cette jeune réa­li­sa­trice, Kaou­ther Ben Hé­nia, émue, a sa­lué "une dé­ci­sion au­da­cieuse du ju­ry qui avait choi­si d’at­tri­buer le Ta­nit d’or à un do­cu­men­taire, un genre et un film comme les autres et pour­tant mal consi­dé­rés dans les com­pé­ti­tions ci­né­ma­to­gra­phiques", avant d’être re­va­lo­ri­sé en l’in­té­grant avec les films de fic­tion, dans la com­pé­ti­tion des longs-mé­trages des JCC. "Je dé­die ce Ta­nit d’or à ma ré­gion na­tale Sidi Bou­zid, ville où je suis née et ai vé­cu, et à ses jeunes, ", a-t-elle dit, après avoir re­mer­cié toute l’équipe de son film et ses pa­rents qui ne l’avaient ont pas très en­cou­ra­gé dans son choix en le­quel elle croyait énor­mé­ment.

La Tu­ni­sie et l’egypte en tête du Pal­ma­rès

Aux quatre sec­tions de la com­pé­ti­tion of­fi­cielle des JCC, la Tu­ni­sie est en tête du Pal­ma­rès de cette édi­tion an­ni­ver­saire avec six prix rem­por­tés, sui­vie de l’egypte qui a ra­flé quatre prix.

Outre le Ta­nit d’or at­tri­bué à "Zai­neb n’aime pas la neige", les prix de la meilleure mu­sique (at­tri­bué par la chaine TV 5 Monde Magh­reb-orient) et de la meilleure in­ter­pré­ta­tion mas­cu­line sont re­ve­nus, res­pec­ti­ve­ment, au groupe Cho­kr et Foued Nab­ba du film "Chouf" de Ka­rim Dri­di, en lice pour la sec­tion des Longs-mé­trages. Deux autres prix pour le film "The Last of Us" de Alaed­dine Slim qui a rem­por­té le Ta­nit d’or de la sec­tion Pre­mière oeuvre (Prix Ta­har Ché­riaa), et le prix du meilleur ca­dreur at­tri­bué à Amir Mes­saa­di. Dans cette même sec­tion de Pre­miè­reoeuvre, le prix de la meilleure in­ter­pré­ta­tion mas­cu­line est re­ve­nu à Ma­jd Mas­tou­ra, dans le rôle prin­ci­pal de He­di au film "Nheb­bek He­di" de Mo­ha­med Ben At­tia.

Pré­sente cette an­née avec six films dans les quatre sec­tions de la com­pé­ti­tion of­fi­cielle, l’egypte rafle les prix du Ta­nit d’ar­gent et de la Meilleure image (pour Ah­med Ja­br) pour le film "Clash" de Mo­ha­med Diab, dans la sec­tion des Long­smé­trages, en plus d’une men­tion spé­ciale, dans la sec­tion Ci­né­pro­messe, qui re­vient au film "Life’s eye " de Wa­fa Hus­sein. La 27ème édi­tion des JCC qui rend hom­mage au ci­néaste égyp­tien dis­pa­ru Yous­sef Cha­hine a été mar­quée par la pré­sence d’une pléiade d’ar­tistes du pays du Nil dont les pion­niers des co­mé­diens Ez­zat El Alai­li et Ga­mil Ra­teb ain­si que la jeune ac­trice Yos­ra El­louz­zi. Le grand co­mé­dien Adel Imam, in­vi­té d’hon­neur de la ma­ni­fes­ta­tion Sfax Ca­pi­tale de la Culture Arabe 216, a fait son en­trée à la cé­ré­mo­nie de clô­ture sous les ap­plau­dis­se­ments du pu­blic. Le di­rec­teur des JCC, Bra­him Ltaief lui avait re­mis le Ta­nit d’or ho­no­ri­fique du fes­ti­val.

Ma­roc, Li­ban et Pa­les­tine en tête des autres pays pri­més

Le Ma­roc rem­porte deux prix, ce­lui de la meilleure in­ter­pré­ta­tion fé­mi­nine de la sec­tion des Long­smé­trages, at­tri­bué, ex-ae­quo, à Ou­laya Amam­ra et De­bo­rah Lu­ku­mue­na dans "Di­vines " de Houda Be­nya­mi­na et de la Meilleure in­ter­pré­ta­tion fé­mi­nine de la sec­tion Pre­mière oeuvre, at­tri­bué à Fatima Ha­ran­di pour son rôle dans "Un mile dans mes chaus­sures" de Khal­laf Said.

Idem pour la Pa­les­tine qui rafle les prix du Ta­nit de Bronze et du Meilleur scé­na­rio, at­tri­bués au même film "3000 Nuits" de Mai Mas­ri, un film qui met en avant la cause pa­les­ti­nienne. Re­ce­vant le prix, la pro­duc­trice du film a dé­cla­ré " je dé­die ce prix aux dé­te­nus pa­les­ti­niens no­tam­ment ceux dans les pri­sons is­raé­liennes". Dans cette même sec­tion, des Longs-mé­trages, fi­gu­rait un autre film Pa­les­ti­nien, "Al Ma­dia" de Omar Shar­ga­wi, dont l’ap­proche est bien plus uni­ver­selle se­lon le réa­li­sa­teur qui le pré­sente comme "un film sur la pa­tience hu­maine où cha­cun peut s’y iden­ti­fier".

Pré­sent dans les sec­tions Pre­miè­reoeuvre et des Courts-mé­trages, le Li­ban rem­porte, res­pec­ti­ve­ment, le Prix spé­cial du ju­ry pour "This Lit­tle Fa­ther ob­ses­sion" de Sa­lim Mou­rad et le Ta­nit d’ar­gent pour " Si­lence" de Cha­di Aoun. Ce film d’ani­ma­tion inau­gure la ren­trée de la BD aux com­pé­ti­tions of­fi­cielles des JCC - en plus du film Waves 98- a été pri­mé, de­puis sa sor­tie en fé­vrier 2016 au Li­ban, et conti­nue de ra­fler les prix dans dif­fé­rents fes­ti­vals ci­né­ma­to­gra­phiques in­ter­na­tio­naux. L’al­gé­rie et la Mau­ri­ta­nie ont cha­cun rem­por­té un prix, en l’oc­cur­rence le Ta­nit d’ar­gent de la sec­tion Pre­mière oeuvre pour "Main­te­nant ils peuvent ve­nir" de Sa­lem Bra­hi­mi et le prix spé­cial du ju­ry pour "La rue de l’es­poir " de Mau­ri­ta­nien Mo­ha­med Ech­kou­na dans la sec­tion Car­thage Ci­né­pro­messes. Un Pal­ma­rès de deux prix est at­tri­bué au Sé­né­gal, pays d’ous­mane Sem­bene (Ta­nit d'or de la pre­mière édi­tion en 66 pour son film "la noire de.." ) qui a vu naître les JCC en 1966 aux cô­tés de Ta­her Ché­riaa, avec le Ta­nit d’or des Courts­mé­trages pour "Ma­ra­bout " de Alas­sane Sy et le Prix spé­cial ju­ry de la sec­tion des Longs-mé­trages pour "The Re­vo­lu­tion won’t be te­le­vi­sed " de Ra­ma Thiaw. Ce film avait rem­por­té le prix de L'OIF dans le cadre de l’ate­lier Tak­mil de l’édi­tion 2014 des JCC. Un seul prix est at­tri­bué au Rwan­da qui rem­porte le Ta­nit de Bronze des Courts-mé­trages pour "Place for My Self" de Ma­rie Clé­men­tine. Un peu loin du Conti­nent, le Venezuela rem­porte le Ta­nit d’or pour "The Guilt Pro­ba­bi­li­ty " de Mi­chael La­bar­ca, dans Car­thage Ci­né-pro­messes, une nou­velle sec­tion ou­verte à ‘in­ter­na­tio­nal, concré­ti­sant ain­si la phi­lo­so­phie du fes­ti­val qui ouvre la voie à toute oeuvre au conte­nu dis­tin­gué.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.