Bou­te­fli­ka, de nou­veau soi­gné à Gre­noble

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Se­lon les informations du Dau­phi­né li­bé­ré, le pré­sident al­gé­rien ef­fec­tue des exa­mens mé­di­caux de­puis le lun­di 7 no­vembre dans une cli­nique à Gre­noble. Le pré­sident al­gé­rien, Ab­de­la­ziz Bou­te­fli­ka, s'est ren­du à Gre­noble sous es­corte, ce lun­di 7 no­vembre. Af­fai­bli par des en­nuis de san­té, il s'est pré­sen­té à la cli­nique d'alem­bert, ré­vèle Le Dau­phi­né li­bé­ré. Il de­vrait "res­ter hos­pi­ta­li­sé plu­sieurs jours en vue d'une éven­tuelle in­ter­ven­tion chi­rur­gi­cale", af­firme le jour­nal. Dans un com­mu­ni­qué, la pré­si­dence al­gé­rienne an­nonce de simples "contrôles mé­di­caux pé­rio­diques".

Ce n'est pas la pre­mière fois que le pré­sident al­gé­rien se rend à Gre­noble. En no­vembre 2014, puis en dé­cembre 2015, il y avait dé­jà su­bi des tests mé­di­caux. Son car­dio­logue, Jacques Mon­sé­gu, exerce au Groupe hos­pi­ta­lier mu­tua­liste de Gre­noble et le soigne de­puis 2013. Agé de 79 ans, Ab­de­la­ziz Bou­te­fli­ka avait alors été frap­pé par un ac­ci­dent vas­cu­laire cé­ré­bral (AVC) qui a af­fec­té sa mo­bi­li­té et son élo­cu­tion. De­puis, il se dé­place en fau­teuil rou­lant. Jacques Mon­sé­gu, qui of­fi­ciait en 2013 à l'hô­pi­tal mi­li­taire du Val-de-grâce à Paris, avait re­çu le pré­sident al­gé­rien comme pa­tient pen­dant 88 jours. Dan­sune interview au Dau­phi­né Li­bé­ré fin 2014, le car­dio­logue avait confié "avoir des liens d'ami­tié avec le pré­sident al­gé­rien", avant d'ajou­ter : "C'est par­ti­cu­lier, la mé­de­cine du coeur. Il y a une sym­bo­lique puis­sante qui ar­rive à créer des liens très forts entre les soi­gnants et les pa­tients. Le coeur, c'est la vie." Les ru­meurs sur une dé­gra­da­tion de l'état de san­té d'ab­de­la­ziz Bou­te­fli­ka sont ré­cur­rentes et des dirigeants de l'op­po­si­tion n'hé­sitent pas à évo­quer une "va­cance de pou­voir" en Al­gé­rie, "ac­ca­pa­ré" se­lon eux par des proches, dont no­tam­ment le frère et conseiller spé­cial du pré­sident, Saïd.

M. Bou­te­fli­ka di­rige l'al­gé­rie de­puis dix-sept ans. Il a été élu pour un qua­trième man­dat en 2014, un an après L'AVC qui l'avait conduit à l'hô­pi­tal du Val-de-grâce à Paris.

Le pré­sident al­gé­rien, Ab­de­la­ziz Bou­te­fli­ka

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.