Un contrat…des ob­jec­tifs

Vi­site of­fi­cielle de Yous­sef Chahed en France

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Nou­red­dine HLAOUI

Le chef du gou­ver­ne­ment d’union na­tio­nale, Yous­sef Chahed, a en­ta­mé, comme pré­vu, hier mer­cre­di 9 no­vembre 2016, une vi­site of­fi­cielle de deux jours en France où les at­tentes sont, à la fois, nom­breuses, et po­si­tives avec des re­tom­bées pro­met­teuses aus­si bien sur les re­la­tions de co­opé­ra­tion bi­la­té­rale que sur l’ap­port de Pa­ris dans le cadre de l’ac­tion in­ter­na­tio­nale en fa­veur de la Tu­ni­sie.

Le chef du gou­ver­ne­ment d’union na­tio­nale, Yous­sef Chahed, a en­ta­mé, comme pré­vu, hier mer­cre­di 9 no­vembre 2016, une vi­site of­fi­cielle de deux jours en France où les at­tentes sont, à la fois, nom­breuses, et po­si­tives avec des re­tom­bées pro­met­teuses aus­si bien sur les re­la­tions de co­opé­ra­tion bi­la­té­rale que sur l’ap­port de Pa­ris dans le cadre de l’ac­tion in­ter­na­tio­nale en fa­veur de la Tu­ni­sie.

Avant de par­ler des at­tentes de cette vi­site of­fi­cielle, il y a lieu de sou­li­gner qu’elle a dé­mar­ré sur les cha­peaux de roue avec l’en­tre­tien qu’a eu yous­sef Chahed avec le Pre­mier mi­nistre fran­çais, Ma­nuel Valls à Ma­ti­gnon à Pa­ris et à l’is­sue du­quel, Valls a fait une dé­cla­ra­tion pleine d’es­poir et d’op­ti­misme pour l’ave­nir de la Tu­ni­sie et pour les re­la­tions entre les deux pays. En ef­fet, au cours d’un point de presse com­mun il a in­di­qué qu'il a fait à son ho­mo­logue tu­ni­sien la confir­ma­tion de sa pré­sence à Tunis, les 29 et 30 no­vembre 2016, d'abord pour en­tre­prendre des ren­contres bi­la­té­rales avec les hauts res­pon­sables tu­ni­siens. Et d’en­chaî­ner qu’il par­ti­ci­pe­ra, en­suite, à la Con­fé­rence in­ter­na­tio­nale sur l'in­ves­tis­se­ment, "Tu­ni­sia 2020", avec la ferme dé­ter­mi­na­tion de contri­buer à la réus­site de cet im­por­tant ren­dez-vous, dans la me­sure où la France est ap­pe­lée à as­su­mer en­tiè­re­ment son rôle en tant que prin­ci­pal in­ves­tis­seur étran­ger en Tu­ni­sie. Autre mo­ment fort de ce point de presse a été l’an­nonce so­len­nelle faite par Ma­nuel Valls en l’oc­cur­rence la le­vée très pro­chaine des res­tric­tions de voyages et l’an­nu­la­tion des mises en garde adres­sées aux res­sor­tis­sants fran­çais qui dé­si­rent se rendre en Tu­ni­sie. En ef­fet, il a ap­pe­lé les Fran­çais à al­ler en Tu­ni­sie : «Je dis à mes com­pa­triotes, al­lez en Tu­ni­sie, re­tour­nez en Tu­ni­sie, al­lez-y en va­cances, profitez de ce beau pays », a-t-il lan­cé en sub­stance. D’autre part, tout en ap­pe­lant au par­tage des va­leurs com­munes aux deux peuples fran­çais et tu­ni­sien, il a af­fir­mé que «l’ave­nir de la France se joue en Afrique, plus par­ti­cu­liè­re­ment, au Magh­reb ». La vo­lon­té des au­to­ri­tés fran­çaises ne peut être donc plus claire quant à la né­ces­si­té de faire re­cou­vrer leur cours nor­mal et leur rythme ha­bi­tuel aux re­la­tions pri­vi­lé­giées tu­ni­so-fran­çaises dans une conjonc­ture des plus dé­li­cates et à un mo­ment cru­cial par le­quel passe la Tu­ni­sie sur les plans po­li­tique, éco­no­mique, so­cial et sé­cu­ri­taire.

Es­poir et at­tente En at­ten­dant la suite des pé­ri­pé­tie de cette vi­site de tra­vail, il est bon de mettre l’ac­cent sur les mul­tiples at­tentes qu’elle sus­cite au ni­veau du pou­voir tu­ni­sien ain­si que sur le com­mun des ci­toyens qui es­père un ac­com­pa­gne­ment plus pré­cis et plus consis­tant de la part de la France, de tout temps, par­te­naire pri­vi­lé­gié de notre pays.

Alors que peut-on es­pé­rer de cette vi­site ? Il y a lieu de men­tion­ner, se­lon des sources bien in­for­mées, que la Tu­ni­sie a pla­cé la barre as­sez haut et fixé des ob­jec­tifs bien spé­ci­fiques pour cette vi­site.

Tout d’abord et sur le plan bi­la­té­ral, on ci­te­ra cette vo­lon­té ré­ci­proque à ren­for­cer la co­opé­ra­tion entre les deux pays amis dans les dif­fé­rents sec­teurs de la dy­na­mique na­tio­nale, dont no­tam­ment le vo­let sé­cu­ri­taire.

En­suite, il est im­pé­ra­tif que la Tu­ni­sie bé­né­fi­cie du coup de pouce sou­hai­té, voire né­ces­saire, de la part de Pa­ris pour s’as­su­rer du sou­tien de la France en tant qu’un des pi­liers de l’union eu­ro­péenne et faire les re­com­man­da­tions adé­quates au­près des ins­ti­tu­tions fi­nan­cières in­ter­na­tio­nales, sur­tout à l’ap­proche de la Con­fé­rence In­ter­na­tio­nale sur l'in­ves­tis­se­ment. Con­fé­rence i consti­tuant une op­por­tu­ni­té idoine pour faire re­dé­mar­rer la ma­chine de l'in­ves­tis­se­ment, faire ré­ta­blir la dy­na­mique éco­no­mique et de crois­sance, l’ob­jec­tif fi­nal étant de créer, suf­fi­sam­ment de postes d'em­ploi cette autre fi­na­li­té et condi­tion sine qua non pour la sta­bi­li­té et la paix so­ciales. Cette vi­site, et comme vient de le lais­ser en­tendre Ma­nuel Valls, par ses ap­pels, peut consti­tuer l’oc­ca­sion tant at­ten­due en vue de re­lan­cer les flux tou­ris­tiques fran­çais vers la Tu­ni­sie à une pé­riode où notre in­dus­trie tou­ris­tique connait de grandes dif­fi­cul­tés.

Cette vi­site, qua­li­fiée de stra­té­gique et à vo­ca­tion éco­no­mique par Pa­ris, re­pré­sente se­lon les dires mêmes du chef du gou­ver­ne­ment comme étant un vé­ri­table chal­lenge qu’il tient à re­le­ver et ga­gner. Après avoir réus­si la tran­si­tion dé­mo­cra­tique et tout ce qui s’en suit en ma­tière des li­ber­tés in­di­vi­duelles et col­lec­tives ain­si que du res­pect des droits de l’homme, la Tu­ni­sie aborde et re­lève, au­jourd’hui cinq ans après la Ré­vo­lu­tion du 14 jan­vier 2011, un nou­veau chal­lenge éco­no­mique im­por­tant. Il s’agit d’un nou­vel exa­men des­ti­né à conso­li­der, jus­te­ment, l'ex­pé­rience dé­mo­cra­tique tu­ni­sienne et an­crer dé­fi­ni­ti­ve­ment le dans le concert des na­tions dé­mo­cra­tiques, a pré­ci­sé Yous­sef Chahed la veille de sa vi­site en France. Et d'ajou­ter que la « tran­si­tion dé­mo­cra­tique a énor­mé­ment coû­té à notre pays qui a be­soin, au­jourd'hui et plus que ja­mais, d'une aide mas­sive au ni­veau éco­no­mique ». En tout état de cause et en re­gar­dant de plus près le pro­gramme éta­bli par le chef du gou­ver­ne­ment d’union na­tio­nale pour cette vi­site, tout le monde s’ac­corde à af­fir­mer qu’il est hy­per-char­gé, mais qu’il semble ré­pondre à plu­sieurs des ob­jec­tifs qu’il est dé­ter­mi­né à at­teindre, sur­tout que cette vi­site lui per­met de s’en­tre­te­nir avec les prin­ci­paux dé­ci­deurs fran­çais tant po­li­tiques qu’éco­no­miques.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.