Lap­pé Ban­gou­ra sé­lec­tion­neur bé­né­vole!..

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

De­puis sa no­mi­na­tion comme sé­lec­tion­neur de la Gui­née en juillet 2016, Lap­pé Ban­gou­ra n’a tou­jours pas per­çu le moindre sa­laire. Le gou­ver­ne­ment pro­met que le né­ces­saire va être fait… Nom­mé sé­lec­tion­neur de la Gui­née en juillet der­nier, Lap­pé Ban­gou­ra n’a de­puis pas per­çu un cen­time ! Alors qu’il doit nor­ma­le­ment re­ce­voir 15 000 eu­ros par mois, le sé­lec­tion­neur du Sy­li Na­tio­nal at­tend tou­jours le ver­se­ment de ses sa­laires, ré­vèle la presse lo­cale…

Contac­té par le site Gui­née­foot, le se­cré­taire gé­né­ral du mi­nis­tère des Sports, Is­to Kei­ra, a ten­té de dé­dra­ma­ti­ser la si­tua­tion. "Il ne reste que la si­gna­ture de la mi­nistre des Fi­nances qui en­gage fi­nan­ciè­re­ment l’etat. Dès que ça se­ra si­gné, il se­ra payé avec des rap­pels. ( …) Le contrat est si­gné par Lap­pé, le co­mi­té de nor­ma­li­sa­tion a si­gné, les grands pro­jets ont si­gné, mon mi­nistre Sia­ka Bar­ry a si­gné, il ne reste que la si­gna­ture de la mi­nistre des Fi­nances pour que l’en­traî­neur soit payé. Elle était ab­sente du pays. D’abord, elle était aux États-unis pour la re­vue avec la Banque Mon­diale puis elle est par­tie en Chine avec le pré­sident de la Ré­pu­blique", s’est jus­ti­fié le di­ri­geant. Le genre de pro­pos dé­jà en­ten­dus et ré­en­ten­dus et qui ne sont pas tou­jours sui­vis d’ef­fets… Cette si­tua­tion n’est mal­heu­reu­se­ment pas nou­velle, ni en Gui­née, où Mi­chel Dus­suyer est par le pas­sé res­té près d’un an sans sa­laire, ni sur le conti­nent où Aliou Cis­sé (Sé­né­gal) et Florent Ibenge (RDC) ont ré­cem­ment été confron­tés à ce pro­blème, la palme re­ve­nant au Ni­ge­ria. Un exemple dont la Gui­née fe­rait bien de ne pas s’ins­pi­rer alors que le Sy­li Na­tio­nal joue dé­jà gros di­manche à Co­na­kry face à la RD Con­go en match éli­mi­na­toire du Mon­dial 2018.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.