Me­naces sur la cé­réa­li­cul­ture et la sé­cu­ri­té ali­men­taire

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Se­lon une cher­cheuse à L'INRAT

Les su­per­fi­cies des­ti­nées à la cé­réa­li­cul­ture se­ront ré­duites de 20% à l'ho­ri­zon de 2050, à cause des chan­ge­ments cli­ma­tiques, a re­le­vé une cher­cheuse à l'ins­ti­tut na­tio­nal des re­cherches agro­no­miques de Tu­nis (INRAT) Lei­la Radhouane.

Les su­per­fi­cies des­ti­nées à la cé­réa­li­cul­ture se­ront ré­duites de 20% à l’ho­ri­zon de 2050, à cause des chan­ge­ments cli­ma­tiques, a re­le­vé une cher­cheuse à l’ins­ti­tut na­tio­nal des re­cherches agro­no­miques de Tu­nis (INRAT) Lei­la Radhouane.

Elle a ajou­té dans son in­ter­ven­tion, lors d’une ren­contre avec les jour­na­listes en­vi­ron­ne­men­taux, que la pro­duc­tion de blé bais­se­ra de 50% en 2020, dans un nombre de pays de la Mé­di­ter­ra­née, en plus d’une éven­tuelle ré­gres­sion de 90%, des re­cettes dans ce sec­teur en 2100, no­tam­ment pour les pe­tits agri­cul­teurs.

L’uni­ver­si­taire a ex­pli­qué la ré­gres­sion des cé­réales par la hausse conti­nue des tem­pé­ra­tures, un des phé­no­mènes des chan­ge­ments cli­ma­tiques, l’éva­po­ra­tion de l’eau, la sé­che­resse des ré­gions hu­mides, la ra­re­té des res­sources hy­driques, l’aug­men­ta­tion de la sa­li­ni­té des eaux, une baisse pré­vue de 28% des quan­ti­tés plu­viales en Tu­ni­sie à l’ho­ri­zon de 2030, sa­chant que 85% des res­sources en eau en Afrique du Nord sont uti­li­sées dans le sec­teur agri­cole. Elle a consi­dé­ré que les chan­ge­ments cli­ma­tiques me­nacent la cé­réa­li­cul­ture en Tu­ni­sie et la sé­cu­ri­té ali­men­taire, sur­tout que la moyenne an­nuelle de la consom­ma­tion du blé en Tu­ni­sie frôle les 265 kg par per­sonne contre 150kg par per­sonne dans le monde.

L’uni­ver­si­taire a rap­pe­lé l’im­por­tance du pain dans l’ali­men­ta­tion quo­ti­dienne du Tu­ni­sien, le­quel est com­po­sé ac­tuel­le­ment de 80% de blé im­por­té et 20% de blé tendre lo­cal. Et de pour­suivre que le sec­teur de la cé­réa­li­cul­ture en Tu­nis est lié et re­pose es­sen­tiel­le­ment sur l’im­por­ta­tion. En ef­fet, la Tu­ni­sie a im­por­té en­vi­ron un mil­lion de tonnes de blé tendre, 500 mille tonnes de blé dur, un mil­lion de tonnes de mais et près de 300 mille tonnes d’orge en 2016, en­re­gis­trant ain­si une hausse de 36% de ses im­por­ta­tions dans ce sec­teur en com­pa­rai­son avec 2015. Les sta­tis­tiques de L’INRAT, pré­sen­tées à cette oc­ca­sion, ré­vèlent que les chan­ge­ments cli­ma­tiques ont pro­vo­qué une baisse de la pro­duc­tion lo­cale du blé de 30% en 2015. Les chan­ge­ments cli­ma­tiques ne me­nacent pas seule­ment l’agri­cul­ture mais im­pactent l’éco­no­mie en gé­né­ral, se­lon une étude de la Banque mon­diale (BM) pu­bliée en 2009 et in­di­quant que la hausse de la tem­pé­ra­ture d’un de­gré en­gendre une ré­gres­sion de la crois­sance des pays pauvres de 1,1 point au cours de la même an­née.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.